Bucks

Khris Middleton va rejouer ce soir face aux Lakers : sortez le cognac de 10 ans d’âge, le plus beau gosse des snipers est de retour

Khris Middleton 15 juillet 2021

Middy rejoint ses potes : Big 3 up !

source : NBA League Pass

Sur les 6 derniers matchs, les Bucks (6-8) en ont perdu 5 et n’ont jamais eu l’air aussi fragiles que sans leur Big Three. Ce soir, contre les Lakers, les trois mousquetaires Giannis, Jrue et Khris seront de nouveau réunis. Après deux semaines qui ont paru une éternité dans le Wisconsin, le retour de Sir Middleton peut enfin relancer le boulot accompli sur la dernière campagne de Playoffs. On débrief.

Le virus du Covid-19 n’a pas épargné les champions en les privant des piliers de leur effectif. Si Jrue Holiday était le premier à sortir du lit direction le parquet, ce soir, c’est à Khris Middleton de faire son grand retour sous les projos du Fiserv Forum. Les Bucks espèrent qu’après une absence de huit matchs, le double All-Star pourra aider ses coéquipiers à sortir d’une crise de résultats due à un Greek Freak trop esseulé face au challenge que représente cette nouvelle conférence Est. En effet, les Daims ont laissé filer des matchs pourtant à leur portée et n’ont gratté que 3 victoires en l’absence de Khris Middleton. L’ailier a pour l’instant posé des moyennes de 20 points, 4,7 rebonds et 4,5 passes décisives au cours des six matchs précédant son diagnostic positif. Pour la petite anecdote, le Covid-19 a également empêché l’ailier d’accompagner ses potes le 8 novembre dernier à la Maison Blanche, bien qu’il ait participé de chez lui grâce à un FaceTime orchestré par Giannis Antetokounmpo et Joe Biden. Sur une note plus sérieuse, l’impact de Khris Middleton inversera sans doute la tendance dans le Wisconsin, au-delà même du scoring si l’on en croit Mike Budenholzer. 

« Je pense que ce qu’il fait pour nous défensivement, ainsi que son jeu en pénétration, sa communication et son leadership, tout est sous-estimé. Tout le monde va parler du scoring mais je ne veux pas le réduire à cela. Je pense que c’est vraiment un joueur complet et un grand leader. »

Milwaukee ne chipotera sans doute pas face aux possibilités qu’implique un retour de Khris Middleton, et pour appuyer la théorie de l’entraîneur, il est évident que d’un point de vue défensif les Bucks ne sont que l’ombre de ce qu’ils furent. Après avoir mené la ligue en efficacité défensive au cours des deux premières saisons sous les ordres du Bud, la clique du Greek Freak se retrouve désormais vingtième de la NBA dans ce domaine. Ce n’est pas mieux de l’autre côté du terrain où Milwaukee est trop irrégulier. Sur la plupart des séquences de jeu, le contenu reste supportable grâce au double MVP qui reste le joueur dominant connu de tous. On apprécie aussi une sensible évolution de Pat Connaughton dans la tenue de balle. Mais la situation est tristement inédite en saison régulière – ou du moins aussi tôt – puisque cinq fois cette saison, les Bucks n’ont pas atteint la barre des 100 points dans une rencontre. L’an passé, seuls quatre matchs furent concernés. Même si Giannis Antetokounmpo a qualifié la situation de « frustrante » après la défaite de dimanche dernier contre Atlanta, les Bucks n’ont, avec le retour de Middy, plus aucune raison de céder à la panique. Reste à savoir comment le virus a affecté la condition physique de ce dernier puisqu’en se basant sur l’exemple Jrue Holiday, qui a raté 10 matchs pour les mêmes raisons, les performances du meneur sont encore trop light. M’enfin, mieux vaut que cela arrive en tout début de régulière !

Les Milwaukee Bucks ont opté pour le calme malgré les piètres résultats, imputables à l’indisponibilité des cadres, et un Giannis Antetokounmpo contributeur régulier mais trop esseulé. Avec les retours de Brook Lopez, Khris MiddletonJrue Holiday et Bobby Portis, les Bucks victorieux du match d’ouverture face aux Nets devraient refaire surface. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top