Bucks

Giannis Antetokounmpo exprime ses vœux d’avenir, sans tabou : « le prochain défi pourrait ne pas être à Milwaukee »

giannis antetokounmpo

Tu peux, maintenant. Tu peux.

source : YouTube

Dans une interview accordée à GQ – oui oui, le même média que « Fabrice Éboué juge le rap français » -, Giannis Antetokounmpo exprime ses vœux d’avenir. Petite bombe, le Greek Freak n’a pas exclu la possibilité d’un prochain défi loin de Milwaukee. On débrief.

La situation dans laquelle se trouve aujourd’hui Giannis Antetokounmpo est folle. Bagué avec sa franchise de coeur, enfin, et une marmite de respect sur un blaze que certains identifiaient comme celui d’un type « qui ne sait que courir et dunker ». Dit comme ça, on dirait que le Grec a 35 ans et qu’il vient de ponctuer sa carrière sur une note triomphante, attendue depuis fort longtemps, et fossoyeuse de critiques parfois fondées. Il n’en est rien. À seulement 26 ans – 27 le 6 décembre prochain – Janice peut et doit voir plus grand que ce qu’il n’a déjà accompli. Une grosse semaine après avoir rendu visite à Joe Biden, le Daim royal s’est posé avec Zach Baron de GQ pour brasser différentes thématiques jusqu’à, naturellement, parler de son futur en NBA. Comme Damian Lillard, il fait partie de ces joueurs qui n’ont connu qu’une seule institution et pour lesquels la loyauté vaut davantage qu’une bagouze obtenue avec trois All-Stars à ses côtés. Comme Damian Lillard, il est aisément sur le podium des meilleurs joueurs de l’histoire de sa franchise. Pas comme Damian Lillard, il est désormais titré et s’autorise des envies d’ailleurs.

« C’était très difficile, mais nous l’avons fait. Très, très dur. J’adore les défis. Quel est le prochain défi ? Le prochain défi pourrait ne pas être ici. »

Pour chacun d’entre nous, ce discours du Greek Freak dans le jardin de la Maison Blanche est complètement bateau. Peut-être parce qu’aucun n’est passé de vendeur à la sauvette à champion NBA, c’est en tout cas un diagnostic possible. Aujourd’hui, Giannis Antetokounmpo peut se regarder dans une glace et dire « t’es le meilleur Jaja, tu l’as gagné sans personne ton titre mon Jaja, juste avec un chauve et ses dents du bonheur, tes pectoraux sont bien tracés mon Jaja mmmm… ». Bref, tout cela pour dire qu’il serait difficile de lui en vouloir s’il venait à changer de franchise, mais qu’il ne vendra pas son âme pour autant. Les propos de Zach Baron éloignent en effet la possibilité que le Greek Freak adhère à la politique de la superteam. « Ce n’est pas qu’il n’aime pas Milwaukee, a-t-il dit. Mais il s’est toujours méfié des choses devenant trop faciles. », explique le journaleux. Pas certain qu’il soit cependant si facile de toper un second titre avec les Bucks, mais Alex Saratsis, l’agent du Grec, a clarifié les propos de son joueur.

« Je pense qu’il est comme : « Ok, j’ai atteint le sommet. Le prochain défi est de refaire la même chose. » Mais que se passe-t-il si vous refaites pareil ? Quel est le prochain défi ? Quel est le prochain obstacle ? Quand on y pense d’un point de vue basket, à l’âge de 26 ans, ce gamin a tout accompli. Donc parfois vous devez fabriquer vos défis. » – Alex Saratsis, agent d’un joueur qui ne sait que courir et dunker

Et maintenant, on fait quoi ? Sous contrat avec Milwaukee jusqu’à l’été 2025 (option joueur sur la saison 2025-26), Giannis Antetokounmpo exprime ses apparentes envies d’ailleurs sans tabou. Ce garçon fait tout parfaitement, c’est dingue.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top