Lakers

DeMar DeRozan pensait vraiment finir aux Lakers cet été : ils ont préféré miser sur Russell Westbrook, on vous laisse juger

La mythique franchise pourpre et or s’est-elle plantée en beauté ?

Source image : NBA League Pass

En feu actuellement avec les Bulls, DeMar DeRozan reste notamment sur deux perfs XXL dans sa ville natale de Los Angeles, dont une face aux Lakers lundi. Des Lakers qu’il a failli rejoindre au cours de l’intersaison, lui qui était sur la petite liste de LeBron James et Anthony Davis. Mais c’est finalement Russell Westbrook qui a débarqué à La La Land, tandis que DMDR a terminé à Chicago.

On en parlait il y a quelques semaines quand The Athletic avait dévoilé les coulisses de l’arrivée de Westbrook à Los Angeles. DeMar DeRozan, aujourd’hui comme un poisson dans l’eau chez les Bulls, faisait partie des options envisagées par la franchise pourpre et or dans sa mission « Retour vers les sommets ». La preuve, DeMar fait partie de ceux qui sont allés rendre une petite visite à LeBron et Anthony Davis dans la Cité des Anges, que le natif de Compton connaît évidemment très bien. Pour rappel, DeRozan était agent libre au cours de la dernière intersaison. Les Lakers ne possédant pas la marge salariale nécessaire pour le signer directement, un sign & trade comme celui ayant envoyé DeRozan aux Bulls aurait été nécessaire pour permettre à ce dernier de rejoindre Los Angeles. D’après Yahoo Sports, l’agent de DMDR aurait beaucoup négocié avec les Spurs (l’ancienne équipe de DeRozan) pour tenter de rendre ce scénario possible, mais il est définitivement tombé à l’eau quand les Lakers ont décidé de recruter Russell Westbrook. Alors que DeMar et surtout Buddy Hield étaient pressentis à L.A., tout a véritablement changé au moment où il y a eu une ouverture avec les Wizards pour Russ, juste avant la Draft NBA 2021. Et le 29 juillet dernier, un accord fut trouvé entre les Lakers et Washington.

« Je pensais que mon transfert à Los Angeles était acté […], que j’allais rentrer à la maison. Mais d’un point de vue business, cela n’a finalement pas marché. Quelques trucs ne correspondaient pas. Cela fait partie du business, du jeu. L’option suivante était vraiment Chicago. Donc au final, je m’en sors bien. »

– DeMar DeRozan, via Yahoo Sports

Quelques jours après l’arrivée de Russell Westbrook à Los Angeles, DeMar DeRozan a signé un contrat de trois ans et quasiment 82 millions de dollars pour rejoindre les Bulls. Et aujourd’hui, l’ancien des Raptors et des Spurs cartonne dans le début de saison très réussi des Taureaux. Dans le Top 5 des meilleurs scoreurs NBA avec presque 27 points par match et véritable tueur dans le money-time, DMDR est l’une des principales raisons du renouveau de la franchise de Chicago, qui se retrouve actuellement à la deuxième place de la Conférence Est. Chez les Lakers par contre, ça pédale un peu dans la semoule, eux qui connaissent des hauts et des bas depuis la reprise (bilan de huit victoires et sept défaites). Si on ne peut évidemment pas tout mettre sur les épaules de Russell Westbrook, il faut bien avouer que le Brodie symbolise pas mal l’irrégularité des champions 2020, pendant que les anciens Lakers échangés contre lui cartonnent ailleurs. Du coup, est-ce que DeMar prend ça comme une douce revanche sur la franchise de sa ville natale ?

« Nan, Russ est un joueur calibre Hall of Fame. C’est dur de passer à côté de ce genre de joueur. Je ne peux pas parler pour les Lakers, mais ils ont fait ce qu’ils pensaient être le mieux pour eux. Tout le respect est pour eux. Sans rancune. Je n’ai aucune animosité envers eux, mais ça fait partie du jeu. Un deal n’est jamais fait tant que ce n’est pas signé. J’ai appris ça. Je suis heureux d’être à Chicago. »

Pas sûr que les fans des Lakers possèdent le même discours aujourd’hui. Malgré tout, il est important de rappeler qu’on ne joue que depuis une quinzaine de matchs dans cette saison 2021-22, et qu’il faut laisser du temps aux Californiens pour construire des automatismes. La campagne est encore longue et on sait que Russell Westbrook est plutôt un diesel qui a besoin de temps pour monter en puissance. C’est encore plus le cas après avoir rejoint une nouvelle équipe. On a vu la saison dernière avec les Wizards qu’il pouvait encore porter une franchise sur ses épaules, et les Lakers l’ont recruté notamment pour soulager un peu LeBron James, qui a passé les deux dernières semaines à l’infirmerie. Ce n’est qu’à la fin de la saison qu’on pourra véritablement apporter un premier gros jugement sur le choix des Lakers de miser sur Brodie à la place d’autres options comme DeRozan par exemple. Mais à l’heure de ces lignes, franchement y’a même pas photo.

DeMar DeRozan cartonne, Russell Westbrook tâtonne, et les fans des Lakers klaxonnent devant les perfs de leur équipe actuellement. La mythique franchise pourpre et or s’est-elle plantée en beauté ? C’est bien trop tôt pour le dire, et on veut laisser une vraie chance à ses Lakers version Brodie. Par contre, ce qui est sûr, c’est que du côté de DeMar DeRozan et Chicago, on arbore le plus beau des sourires. 

Source texte : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top