Lakers

Les Lakers ont causé turnovers avec Russell Westbrook : les triple-doubles c’est bien, les quadruple-doubles un peu moins

Russell Westbrook Lakers 5 novembre 2021

5,3 par match, ça fait beaucoup quand même.

Source image : NBA League Pass

Toujours en période d’adaptation avec sa nouvelle équipe des Lakers, Russell Westbrook connaît des hauts et des bas en ce début de saison. Parmi les bas, il y a notamment les turnovers, l’un des péchés mignons de Brodie. Russ est parti sur de très grosses bases, à tel point que le sujet a directement été abordé par l’équipe californienne récemment. 

On le sait, Russell Westbrook n’a jamais vraiment été un modèle de propreté. Et ce n’est pas à 32 ans qu’il va changer, surtout après être arrivé dans une toute nouvelle équipe. Depuis qu’il porte le maillot de sa ville natale, Brodie enchaîne les pertes de balle comme les perles. On avait déjà eu un sacré aperçu en présaison, et ça se confirme sur les premiers matchs de régulière. En douze rencontres, Westbrook possède déjà 64 turnovers à son actif. On fait le calcul, on est sur 5,3 pertes de balle par soir, ce qui fait de Russ le leader incontestable de la NBA dans cette catégorie pas très reluisante. Et c’est quasiment un record en carrière. La seule fois où il possédait une moyenne plus élevée que celle-là, c’était lors de la saison 2016-17 sous les couleurs d’Oklahoma City, avec une moyenne de 5,4. Cela peut paraître un peu paradoxal au premier abord sachant que Westbrook avait terminé MVP de la NBA cette année, mais tout ou presque reposait sur ses épaules à l’époque Thunder. Juste pour info, en 2016-17, Brodie possédait un usage rate (pourcentage d’actions impliquant un joueur, qui prend en compte les tirs tentés, les lancers-francs tentés, les turnovers et les minutes) de 41,5%, plus haut total de la NBA. Aujourd’hui à Los Angeles, la dynamique est évidemment différente. Westbrook est arrivé aux Lakers pour soutenir LeBron James et Anthony Davis, il essaye de trouver sa place dans l’équipe californienne, et son usage rate n’est « que » de 29,5%, soit le troisième plus faible chiffre de sa carrière derrière ses deux premières saisons NBA selon StatMuse. Traduction, sa moyenne actuelle de turnovers est bien plus alarmante, et les Lakers tentent de trouver des solutions pour baisser ces nombreuses pertes de balle qui peuvent évidemment plomber la formation de Frank Vogel.

« On a eu une discussion par rapport à ce qu’il attend de nous, afin qu’on puisse l’aider à réduire les pertes de balle » a notamment déclaré son coéquipier Anthony Davis via NBA.com, après le match entre les Lakers et le Heat mercredi. « On en a parlé et ça s’est vu ce soir. Bon je dis ça, et il a perdu huit pertes de balle. Mais au moins, il a terminé avec un triple-double, et pas un quadruple double. »

Le petit troll qui va bien de la part d’AD, on valide. En même temps, le monosourcil n’a pas complètement tort hein. Le 27 octobre dernier, sur son ancien parquet d’OKC, Westbrook avait terminé avec 20 points, 14 rebonds, 13 passes décisives et… 10 pertes de balle. Il n’est pas passé loin de faire pareil face au Heat, où il a certes bien pesé avec son 25-12-14, mais où il a parfois craqué son slip en commettant huit turnovers de plus. Précipitation, mauvais choix, agressivité parfois mal gérée… bref, The full Russell Westbrook experience. 

Au moment de la présaison, Westbrook déclarait qu’il cherchait l’équilibre entre faire jouer ses coéquipiers et scorer. Il avait tendance à trop forcer les passes pour montrer sa volonté de s’intégrer dans sa nouvelle équipe, une bonne initiative au fond sauf que cela provoquait surtout un nombre incalculable de turnovers. Aujourd’hui, évidemment, c’est toujours un work in progress comme ils disent aux States, et il va falloir continuer à être patient d’autant plus que LeBron James est actuellement à l’infirmerie. Sans le King, Westbrook peut retrouver un jeu plus naturel puisqu’il est véritablement le premier ball handler à l’extérieur, tandis qu’avec LBJ on a toujours de vrais doutes sur le fit entre les deux joueurs. L’avenir nous dira si le Big Three arrive à trouver un vrai équilibre pour permettre aux Lakers d’atteindre les sommets, mais il est clair que Russell Westbrook va devoir limiter les déchets au fur et à mesure que la saison avance.

Russ, on sait que tu kiffes les triple-doubles, mais c’est pas pour ça qu’il faut chercher à faire des quadruple-doubles en lâchant des turnovers à gogo. Espérons que le message d’Anthony Davis soit passé.

Source texte : NBA.com

1 Comment

1 Comment

  1. ropib

    13 novembre 2021 à 14 h 34 min at 14 h 34 min

    Une saison comme une autre pour un top 10 all Time des meneurs quoi.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top