Cavaliers

Evan Mobley sera absent entre deux et quatre semaines : coup d’arrêt pour les Cavs, si besoin on connait un bon psy

pleurs 16 novembre 2021

Evan Mobley, Jarrett Allen, Collin Sexton, Lauri Markkanen et Kevin Love sont donc sur le flanc, parce que la Cavs Nation n’a pas le droit au bonheur.

Source image : YouTube

On en avait largement parlé ce matin, Evan Mobley avait senti son coude grincer la nuit dernière sur un contact face à Boston avec Enes Kanter. Faut vraiment être pas verni pour se blesser sur un contact avec un mec qui va jouer douze matchs cette saison, mais plus sérieusement c’est un vrai coup dur pour des Cavs solides depuis le début de saison mais… qui vont bientôt devoir agrandir leur infirmerie.

Entorse à la main droite donc, c’est ce qu’on redoutait grâce à nos deux minutes de médecine en 2006, et de deux à quatre semaines d’absence. Deux à quatre semaines d’absence soit minimum huit matchs, peut-être jusqu’à quatorze selon le temps de guérison, et des Cavs qui vont en tout cas devoir trouver des solutions en l’absence de leur rookie et… meilleur joueur, si si, lui qui tournait depuis le début de saison à 14,6 points et 8 rebonds et qui s’était déjà imposé comme le patron défensif à Cleveland, voire comme le patron tout court, malgré ses 20 piges. On en avait même parlé dans un Apéro, foutu TrashTalk curse tiens. A titre personnel ? Un sacré coup dans l’aile donc, pour un joueur que l’on a vu progresser à chacune de ses minutes passées sur le parquet, et qui était plutôt bien placé dans la course au trophée de Rookie Of The Year, genre premier. Pour les Cavs ? Pire qu’un pneu crevé, un vrai accident de parcours, eux qui déplorent déjà actuellement les absences de Jarrett Allen (malade), Collin Sexton, Lauri Markkanen et Kevin Love… ça commence à faire beaucoup là non ? Parce qu’on n’a rien contre Cedi Osman hein, mais le voir tourner à 25 pions de moyenne jusqu’à Noël c’est cool pour sa famille mais pas sûr que ce le soit autant pour les Cavs enfin bref. Le but sera donc de responsabiliser au max un Darius Garland qui peut toujours compter sur Ricky Rubio derrière son épaule, de redonner un peu de tickets et de confiance en attaque à Isaac Okoro, et de… patienter sans prendre trop de branlées, eux qui joueront lors de la prochaine quinzaine les Nets, les Warriors, les Nets de nouveau, les Suns, le Magic, les Mavericks, le Heat et les Wizards avant d’enchainer sur le Jazz, les Bucks et les Bulls… Hum hum.

Sale nouvelle donc pour un Evan Mobley qu’on est à deux doigts d’appeler Vavane et pour des Cavs qui devront trouver des solutions pour ne pas sombrer. Certaines communautés n’ont apparemment pas le droit au bonheur, et la Cavs Nation a tout l’air d’en faire partie.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top