Hawks

Trae Young a posé sa première clim de la saison : 42 points, 8 rebonds et 10 passes face aux Bucks, après 14 matchs il était temps

Trae Young 15 novembre 2021

Soirée réussie là, non ?

Source image : NBA League Pass

On est méchants parce qu’il avait déjà – un peu – préchauffé et tournait jusque-là à des moyennes d’environs 25 pions et 9 passes par match, mais clairement il nous manquait LE match référence, celui lors duquel le coton-tige humain est insaisissable, celui lors duquel il nous rappelle quel genre de collection printemps/été il nous avait offert il y a quelques mois en Playoffs. Cette nuit ? Au bon souvenir de ces Playoffs d’ailleurs, Trae Young a torpillé les Bucks, et a remis par la même occasion les Hawks dans le sens de la victoire après six défaites de suite. Welcome back, Ice Trae !

Les stats du revenge game des dernières Finales de Conférence à l’Est c’est juste ici

Il n’aura pas traîné le coquin. Un premier filet transpercé dès son premier ballon, un quatre à la suite du parking dès le premier quart et cinq triples au total inscrits dans le premier round, puis déjà sept… à la mi-temps. Bobby Portis doit encore en faire des cauchemars, car le match de Trae Young il y a quelques heures fut plus qu’un match, ce fut une démonstration. Se jouer de Jrue Holiday et donc de son collègue en bandeau après un switch, prendre feu du logo, empiler les floaters façon Tony Parker mal coiffé et régaler les copains sur pick and roll façon Chris Paul de Georgie, Trae Young a étalé absolument toute sa panoplie cette nuit à Atlanta. Timing bien choisi face aux bourreaux des Hawks lors des derniers Playoffs, mais surtout timing bien choisi quelques minutes après l’annonce de l’absence pour de longues semaines de De’Andre Hunter et le tout en pleine série de défaites pour l’équipe de Nate McMillan. Six avant ce match, et il était donc l’heure pour la Chupa Chups de rappeler à tout le monde quel genre de killer il était. La ligne de stats ? Elle est monstrueuse, d’autant plus face à une équipe censée savoir défendre fort à ses heures perdues.

42 points à 16/26 au tir dont 8/13 du parking et 2/2 aux lancers, 8 rebonds, 10 passes et une steal en 32 minutes

Pas besoin de vingt lancers donc, et de toute façon les arbitres ne lui donnent plus, et Trae Young a donc fait ce qu’il sait faire de mieux : prendre des écrans et envoyer de la bombinette à neuf mètres. Huit le même soir, c’est autant que tout son mois d’octobre, et ce qu’il faudra quasiment tous les soirs pour remettre l’église au centre du village, pour ramener les Hawks à une place qui leur correspond un peu plus à l’Est. Et s’il faut pour cela provoquer des brisures de cheville chez Bobby Portis out tout autre défenseur qui se risquera à le provoquer let’s go, on parle quand même du climatiseur le plus à la mode de tous les Etats-Unis au printemps dernier et qui a donc apparemment trouvé la fonction inverse pour chauffer sa salle l’hiver.

Une première mi-temps idyllique, une deuxième toute en gestion et, enfin et surtout, une victoire pour les finalistes en titre de la Conférence Est. Trae Young a-t-il officiellement lancé sa saison ? La réponse demain soir contre le Magic, l’occasion parait belle pour enchainer non ?

1 Comment

1 Comment

  1. Dam Dou

    15 novembre 2021 à 13 h 19 min at 13 h 19 min

    La faiblesse du banc des Bucks fait peur. Vivement le retour de Middleton.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top