Pistons

Killian Hayes est peut-être né le 14 novembre 2021 : 13 points, 7 rebonds, 10 passes, 1 victoire, ça c’est du gros Kiki

Killian Hayes 14 novembre 2021

Est-ce que ce match à Toronto ne serait pas… le meilleur de la jeune carrière de Killian Hayes ? Allez ! On enchaine !

Source image : NBA League Pass

Les derniers matchs avaient laissé entrevoir une éclaircie, et la visite des Pistons cette nuit à Toronto a finalement confirmé ce constat. Dwane Casey était de retour sur ses anciennes terres et il a donc pu compter sur un ensemble enfin inspiré en attaque, avec une mention très bien pour… Killian Hayes, peut-être bien auteur cette nuit de son match le plus abouti en carrière. Qu’est-ce qu’on l’aime ce Kiki quand il joue dur.

Les stats maison du match nous ayant permis une telle vanne dans le titre c’est juste ici

Deux victoires et neuf défaites avant ce match pour les Pistons et, surtout, des chiffres ahurissants de pauvreté. Les grands débuts récents du first pick Cade Cunningham mais ce dernier qui peine à se mettre dans le rythme malgré des skills évidents, un Killian Hayes qui monte en régime mais on n’est pas encore sur de la haute température, Jerami Grant qui retrouve à peine son niveau border All-Star, Kelly Olynyk absent trois semaines, le meilleur joueur du Michigan qui joue… en G League (Saben Lee) et une tripotée de joueurs (Frank Jackson, Trey Lyles, Cory Joseph…) dont on ne voudrait même pas à l’entraînement loisir du jeudi soir à la salle des Bagnardes. Bref les Pistons font grise mine et la saison s’annonce longue, longue, looooongue.

Voilà un paragraphe que l’on aurait pu écrire hier soir, mais ce matin – ENFIN – on peut donc parler des Pistons dans des termes positifs, notamment en ce qui concerne notre Frenchie Killian Hayes. Clairement en train de monter en régime, le meneur de jeu de 20 ans a enfin pu cumuler cette nuit grosse perf et victoire de son équipe, et sans trop chercher on peut quasiment dire que ce combo est le… premier de sa carrière. 13 points pour Kill Kill, à 4/7 au tir dont 3/4 du parking et 2/2 aux lancers, 7 rebonds, 10 passes et 1 contre, ligne de stats tellement cool qu’on aurait presque pu le prendre en TTFL, quelle phrase incroyable. Au delà du fait, dommageable, que le duo Hayes / Cunningham peine encore à être efficace en même temps sur le terrain, la mobylette gauchère peut se targuer ce matin d’avoir lâché le match parfait, solide en défense, comme toujours, mais également efficace en attaque grâce à des choix judicieux et des prises de risque bien calculées, avec comme cerise sur le gâteau deux gros tirs du parking en fin de match pour contribuer à sceller la victoire des Pistons.

Les progrès sont réels pour Killian Hayes, on surveillera tout de même les prochaines infos car son pouce semble avoir été touché en fin de match, et ce match à Toronto servira peut-être d’élément déclencheur en ce début de saison sophomore. Ne pas mettre la charrue avant les boeufs, ne pas crier victoire trop vite, ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué… ne pas envoyer Killian Hayes au All-Star Game un an trop tôt ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top