Lakers

Les Lakers terrassent le Heat en prolongation : encore un thriller, mais Malik Monk n’a peur de personne

Malik Monk Lakers 11 novembre 2021

Pas de Melo cette fois-ci mais un sauveur qui s’appelle Malik Monk.

Source image : NBA League Pass

Victorieux il y a deux jours des Hornets en prolongation, les Lakers s’attaquaient à un gros morceau avec la réception du Heat cette nuit. Spoiler : 48 minutes n’ont pas suffi, une fois de plus. 

Pour les stats maison du dernier thriller match des Lakers, c’est ici. 

Affiche de gala ce mercredi soir au Staples Center avec un replay des Finales NBA 2020. Malheureusement pour le spectacle, pas de LeBron James en tenue et un Jimmy Butler obligé de quitter ses coéquipiers au bout de douze minutes, la faute à une entorse de la cheville. Une bien mauvaise nouvelle pour le Heat car Jimmy Buckets avait attaqué le match tambour battant. En son absence, c’est le duo Bam Adebayo – Tyler Herro qui a mené la charge, soutenu par un Kyle Lowry en mode organisateur. Côté Lakers, Anthony Davis et Russell Westbrook ont sorti les gros matchs qu’il fallait et ils ont été parfaitement soutenus par… Malik Monk ! Celui qui assiste normalement Melo sur le banc a, cette fois, sorti son propre arsenal pour cuisiner le Heat. On part littéralement sur un Malik Monk Game où l’arceau fait dix mètres de large et où tout rentre, même sur une jambe en déséquilibre avec une main sur le front. 27 points, 6 rebonds à 10/13 au tir pour l’ancien joueur de Charlotte, avec un joli coup de chaud entre le money time et la prolongation. Bien aidés par cette aide inespérée, les hommes de Frank Vogel vont réussir à arracher l’overtime malgré une situation bien mal embarquée dans le quatrième quart-temps. Les cinq minutes de rab tourneront à l’avantage des Lakers même si Tyler Herro aura l’égalisation au bout des doigts. Deuxième victoire de rang pour L.A.

Que retenir de ce match sinon ? Westbrook qui est solide (malgré huit ballons perdus), Bam Adebayo qui n’a pas hésité à prendre ses responsabilités pour suppléer la sortie de Jimmy Butler mais aussi une des rares apparitions sur un terrain de Monsieur Udonis Haslem, cinq minutes cette nuit et deux points sur ce magnifique jumper. Pas de tournée d’adieux pour le vétéran mais un petit problème de fautes pour les intérieurs du Heat qui a forcé la main à Erik Spoelstra. Bon, on était quand même content de voir Udo mettre un short, ça nous change. Pour ceux qui se demandaient, pas de barfight avec Dwight Howard cette fois et pourtant, ils étaient en même temps sur le terrain.

Les Lakers ont encore donné des sueurs froides à leurs fans mais ils ont réussi à se débarrasser du Heat en prolongation. Une victoire est une victoire mais ça serait cool que chacune ne ressemble pas à Psychose d’Alfred Hitchcock. Prochain rendez-vous : les Wolves pour les Lakers, les Clippers pour le Heat. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top