Grizzlies

Dillon Brooks est de retour : un premier match déjà solide, et un comeback qui l’est tout autant pour les Grizzlies

dillon brooks ja morant

Dillon Brooks a bien eu le temps de cicatriser de sa fracture et il a fait son grand retour cettre nuit. Le cauchemar continue pour les adversaires de Memphis.

Source image : YouTube/Memphis Grizzlies

Complètement guéri de sa fracture de la main, Dillon Brooks a fait son grand retour la nuit dernière avec les Grizzlies. Le Canadien a commencé dans la second unit et après que le public l’ait gratifié d’une standing ovation, il n’a pas perdu de temps à démontrer qu’il serait un sacré figurant dans l’ascension des baby grizzlies. Allez, on souffle un coup et on raye la mention défense du carnet des problèmes ? 

Que disait Jaren Jackson Jr. la veille déjà ? Ah oui, “Il arrive bientôt, un ouragan va se déchaîner sur vous”. Eh bien hier soir l’ouragan en question a fait son retour dans la confrontation contre les Hornets. Et en dehors d’une défaite dommageable, 118-108, Dillon Brooks (20 points, 4 rebonds, 6 passes, 2 interceptions et 57 % depuis son ancienne chambre de convalescence)a été très solide. A peine rentré, DB n’a pas le temps et il aimante une faute, est à l’origine d’un turnover et mène une seconde unit déchaînée avec son efficacité à 3-points et son aisance défensive naturelle. Il a donc très vite montré qu’il maîtrisait encore la formule pour enflammer le FedExForum, ravi que le joueur de l’an dernier n’ait rien perdu de son énergie contagieuse. La capacité de Dillon Brooks à être un scoreur assez régulier aux côtés d’un Ja Morant exosphérique est à prendre en compte près d’une ribambelle de certitudes, comme la rage propice au Grit & Grind qu’il dégage sur le parquet ou encore le flow de ses lunettes noires fumées qui ajoute du sel aux conférences de presse de son meneur. Bref ça ne donne pas envie de chercher des noises à Flying Morant et sa clique et sur une note plus sérieuse, c’est aussi sa polyvalence qui est de retour, comme n’a pas manqué de rappeler Jaren Jackson Jr. : 

“Ce qu’il sait faire des deux côtés du terrain est connu. C’est un joueur à double utilité, il est excellent dans ce domaine, il sait comment se rendre au bon spot et cadenasser à peu près tous ses opposants.

Ce sont sans aucun doute les qualités défensives de Dillon The Villain que Memphis sera le plus heureux de retrouver. Quand il faut affronter des joueurs du calibre de Paul George ou encore Damian Lillard, la question qui revient souvent pendant les briefings d’avant match c’est savoir qui a les épaules assez larges pour se les coltiner tout au long du match. La saison dernière, Taylor Jenkins était parmi les rares head coach pour qui la réponse paraissait évidente au point qu’il n’était nul besoin de l’aborder, jusqu’à ce début de saison où Memphis… est la deuxième équipe qui concède le plus de points dans la Ligue, et l’une des raisons à ces errances défensives était clairement l’absence de l’un des meilleurs défenseurs à son poste la saison dernière. En effet, contre les Grizzlies, les adversaires concrétisent près de 40 % de leurs tentatives derrière l’arc, de quoi se demander si la solution au manque d’inspiration Dame Lillard et Niko Vucevic à 3 ne serait pas de jouer Memphis lors des cinq prochains matchs. Attention, le système a également son importance dans le méli-mélo défensif servi dans le Tennessee, mais le retour de l’ouragan Brooks implique des changements significatifs dont un qui paraît banal mais coûte énormément de points aux Grizzlies : le déficit de taille. L’envergure et la taille sont à quelques exceptions près indispensables pour défendre correctement un ailier ou un arrière athlétique, surtout quand il est doté d’un arsenal offensif explosif capable de brûler les filets adverses. Le 5 majeur en l’absence de Dillon Brooks est aujourd’hui composé de Ja MorantDe’Anthony Melton et Desmond Bane aux postes arrière, autrement dit la combinaison idéale pour faire cadeau de 56 % des shoots à l’adversaire car la raison en est évidente : ils sont tout simplement trop restreints par la taille. Pour une équipe qui est tout de même parvenue à effectuer de bons débuts en scorant tout simplement plus que l’adversaire, Memphis devient de facto plus dangereux avec une addition telle que celle de l’ancien des Ducks de l’Oregon.

Taylor Jenkins n’attend pas tout de suite un changement défensif majeur de son effectif avec son plan de retour progressif pour Dillon Brooks, qui sortira du banc pour les premiers matchs afin de retrouver le rythme puis le 5 de départ. Ce sera d’ailleurs la première fois depuis la saison 2019 qu’il jouera dans la second unit plusieurs matchs d’affilé, mais son match d’hier à prouvé qu’il ne perdrait pas de temps avant de retrouver sa place. The Tennessee DOWG is back ! 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top