Bulls

Les Bulls résistent et enchaînent : victoire face aux Mavericks, leur gros calendrier c’est de l’eau

« The Bulls are back ! »

Source image : YouTube

Après avoir remporté leurs quatre premiers matchs de la saison contre des adversaires – il faut bien l’avouer – d’un niveau assez faiblard, les Bulls enchaînent aujourd’hui les rencontres face à des équipes beaucoup plus solides. Et pour l’instant, faut bien l’avouer aussi, ils répondent bien au challenge. Nouvelle victoire contre Dallas cette nuit, c’est du sérieux !

Pour voir toutes les stats de ce Bulls – Mavericks, c’est par ici

« Les Bulls sont de retour. » Ces mots ne viennent pas de nous, mais du joueur de Dallas Tim Hardaway Jr., qui vient tout juste de goûter à cette formation de Chicago new-look. Et comme sept équipes avant eux, les Mavericks sont également tombés contre les Taureaux, qui détiennent désormais un bilan de huit victoires pour trois défaites, synonyme de deuxième place à l’Est à égalité avec les… Wizards (oui oui tout est vrai dans cette phrase). De Lonzo Ball à Alex Caruso en passant par Nikola Vucevic, DeMar DeRozan et évidemment Zach LaVine, les stars de Chicago ont encore une fois prouvé contre Dallas qu’il fallait vraiment les prendre au sérieux. Ça bat les petites équipes, mais ça peut aussi battre les grosses, et il est clair que le United Center revit en cette fin d’année 2021. Y’a qu’à voir l’ambiance de folie qui animait la salle mythique des Bulls après le dunk à 360° de LaVine en toute fin de match, un dunk en guise de cerise sur le gâteau. Donc oui, ces Bulls-là, on peut commencer à les considérer comme une équipe qui compte vraiment au sein de la Conférence Est, et ça on ne l’a pas dit depuis des années.

« Il y a des matchs où on arrive tout simplement à trouver des moyens pour gagner, et c’est le signe d’une bonne équipe. Il y a encore pas mal de choses sur lesquelles on peut progresser, et c’est sans doute le plus encourageant. »

– Alex Caruso, via ESPN

Cette victoire contre Dallas, elle s’ajoute aux succès accumulés contre des franchises comme le Jazz, les Celtics et les Nets. Certes y’a eu deux défaites contre les Sixers entre-temps mais plus personne ne peut dire aujourd’hui que les Bulls ne battent que des équipes du bas de tableau.

Avant le début de la saison, on se posait pas mal de questions sur la capacité de ces Taureaux à trouver un vrai équilibre offensif avec la présence de LaVine, DMDR, Ball et Vucevic. Et puis surtout, on avait des doutes sur la capacité de cette équipe à être assez solide défensivement pour vraiment faire du bruit dans la Conférence Est. Après une dizaine de matchs, Chicago possède la sixième meilleure efficacité offensive de la NBA (110,5 points marqués pour 100 possessions) et la… sixième meilleure efficacité défensive (103,3). Des deux côtés du terrain, c’est solide et ça joue ensemble. On l’a vu encore une fois hier contre Dallas, avec cinq joueurs à plus de 15 points (ceux qu’on a cités juste au-dessus) dans une soirée où DeRozan a un peu galéré offensivement (7/20 au tir), tandis qu’en face Luka Doncic était bien dans le dur (6/18 au tir). Les stars sont là, les role players font du bon taf (Javonte Green, Alex Caruso, Derrick Jones Jr. et même le jeune Ayo Dosunmu), ça se sacrifie pour le bien de l’équipe… Bref, beaucoup beaucoup de positif à Chi-Town.

Les Bulls continuent de gagner malgré un calendrier qui s’est clairement corsé. D’autres gros tests sont à venir avec notamment un gros road-trip de cinq matchs à l’Ouest, mais on est aujourd’hui bien plus confiants sur les capacités de Chicago à rivaliser avec les meilleurs.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top