Mavericks

Jalen Brunson continue son chantier : 31 points et 10 rebonds face aux Spurs, la dégaine est folle mais le talent encore plus

Jalen Brunson 4 novembre 2021

Jalen Brunson est petit, pas très rapide et il ressemble à Fabrice Eboué, mais il est clairement le deuxième meilleur joueur de sa franchise.

Source image : NBA League Pass

Jalen Brunson est petit, pas très rapide et il ressemble à Fabrice Eboué, mais il est clairement le deuxième meilleur joueur de sa franchise. Jalen Brunson a sur le crâne une afro pas très soignée, ses yeux sont moins ouverts que ceux de Jonathan Isaac ou Mickael Gélabale, mais il est insaisissable, il enchaine les grosses perfs et à ce rythme il sera bientôt très riche.

Les stats maison du derby texan c’est juste ici

Cette saison Jalen Brunson touche moins de 2 millions de dollars. Deux fois moins que Luol Deng et quinze fois moins que Kevin Love, ça c’est pour vous situer un peu. Deux “pov” millions pour 15 pions de moyenne, deux millions qui ne représentent donc absolument pas l’apport du meneur des Mavs sur le parquet, lui qui est désormais bien plus qu’un simple back-up de Luka Doncic. Quatrième temps de jeu de son équipe, deuxième meilleur scoreur et assurément l’une des pattes les plus sûres de Jason Kidd avec ses pourcentages très propres (50% dont 45 du parking) et sa capacité à garder la balle sans la perdre (à peine plus d’un turnover par match). Cette nuit ? Jalen Brunson a tout fait aux Spurs, des Spurs encore une fois batailleurs mais encore une fois un chouïa trop juste dans le money time. Une démo offensive terminée avec 31 points, 10 rebonds, 3 passes et 2 steals, une démo qui aurait pu être gâchée par un lancer volontairement loupé mais balancé bêtement contre la planche, mais une démo qui donne au final la victoire aux Mavs grâce à une dernière possession défensive au fort goût de Boban.

Au sein d’un groupe à l’intérieur duquel son leader Luka Doncic est bien souvent doublé voire triplé, Jalen s’éclate et si ses démarrages nous font souvent croire à un faux lent opportuniste, sa vitesse d’exécution est bien réelle, dans la même veine – toutes proportions gardées – qu’un James Harden par exemple, la barbe étant plutôt stationnée sur le sommet du front. Une papatte gauche assez indéfendable, un centre de gravité très bas, une adresse désormais connue de tous, et cette saison, surtout, un autre ball handler à Dallas, parfait pour faire souffler Luka Doncic lorsqu’il est trop rose. La nouvelle mixtape du petit meneur texan pose en tout cas un constat implacable quand on regarde un peu plus loin dans la lunette, celui de la prochaine Free Agency qui devrait voir Jalen prendre une moula terrible s’il continue son chantier, et encore plus s’il contribue à faire de ces Mavs une équipe capable de passer un tour de Playoffs.

De la création, une garantie de bonne tenue de l’attaque et le service minimum en défense, on est donc sur le genre de lieutenant parfait pour les Mavs, en attendant de retrouver la Licorne Porzingis le jour où elle sera capable d’enchainer trois matchs sans se prendre les pieds dans le tapis. Jalen Brunson, lui, est bien présent et il est en forme, plutôt une bénédiction compte tenu des treize premiers mots de cet article.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top