Cavaliers

Jarrett Allen se joint à la fête : 24 points, 16 rebonds et la win à Charlotte, ça existe un mec de Cleveland pas en forme en ce moment ?

Jarrett Allen 2 novembre 2021

Jarrett Allen a visité l’une des pièces les moins bien protégées de la Ligue et le bilan fut terrible pour les Hornets. Encore une victoire pour les Cavs !

Source image : YouTube

On avait déjà parlé à quelques reprises des belles performances de la jeune et joyeuse brigade des Cavs en ce début de saison, et cette simple phrase mérite d’être soulignée car on a peu vu la franchise de l’Ohio à la fête ces dernières années. Cette nuit ? C’était au tour de l’immense pivot Jarrett Allen de régaler à Charlotte, profitant d’une raquette ouverte comme une jambe droite après avoir rencontré Roy Keane.

La défense collective des Cavs, si si on vous jure, l’apport des anciens Ricky Rubio ou Kevin Love, si si on vous jure, la complémentarité du backcourt Collin Sexton / Darius Garland, ou encore, et surtout d’ailleurs, les magnifiques promesses d’Evan Mobley. On vous l’a dit les raisons de sourire sont nombreuses à Cleveland en ce début de saison, pas celui d’un futur champion en titre évidemment mais au moins celui d’une équipe qui fait le boulot, sérieusement.

Les stats de l’afro-ballade de Jarrett dans une ruche c’est juste ici 

Forcément ça gagne un peu, et cette nuit de nouveau, malgré l’opposition solide de l’une des équipes les plus en forme de la Ligue : les Hornets. Les Hornets et leurs individualités offensives, les Hornets et leurs gamins aériens, les Hornets et le meilleur pivot de l’histoire Mason Plumlee, bref un gros morceau. Résultat des courses ? Encore une soirée faste pour les furieux Cavs, malgré l’absence d’un Keke Love mis à l’isolement, et de nouveaux loulous mis à l’honneur. Cedi Osman une fois de plus, ses gros tirs de loin ayant systématiquement fait souffler Cleveland à des moments clés, mais surtout… les intérieurs de J.B. Bickerstaff. Un trio de petits chanceux qui s’est vite rendu compte que cette nuit encore la raquette n’était pas la pièce la mieux gardée de la ruche, un trio composé de Lauri Markkanen, Evan Mobley et Jarrett Allen qui a pu passer pendant deux bonnes heures comme la plus grosse arme fatale de l’histoire de la NBA tant les vannes du FC Charlotte étaient ouvertes. 21 points, 8 rebonds et 3 contres pour le blond, 15 pions et 10 prises pour le rookie, et donc cette nouvelle afro-masterclass de Jarrett, lui qui avait déjà validé un énorme 31/36 au tir lors des quatre premiers matchs de la saison et qui s’était fait plus discret depuis une semaine.

Cette nuit discret Jarrett ne fut pas, et on peut presque dire que cette confrontation face à Lolotte est ce matin sa plus belle soirée depuis la reprise. 24 points à 9/13 au tir et 6/9 aux lancers, 16 rebonds, 3 contres, et surtout ce spirit so Cavs cette saison, un gonflement des pecs individuel et collectif qui aura permis à Cleveland de ne pas sombrer dans un match qu’ils avaient très vite plié avant… de voir la folie frelonienne revenir sur leurs talons. Jarrett ? Encore une fois en mode Shaq face à l’immondice défensive adverse mais pourquoi se priver, et la confirmation une fois de plus que lui filer une kichta énorme cet été était loin d’être une bêtise, la confirmation aussi que la paire avec Baby Mobley est tout sauf inintéressante. Belle win des Cavs en tout cas avec une toute fin de match gérée virilement malgré quelques petites frayeurs, et un Jarrett Allen libéré qui fait des stats de porc avec du rab à tel point qu’on aurait dit Clint Capela sous protéine.

Quatre victoires, quatre défaites et, surtout, de quoi voir venir à Cleveland, bien au delà d’un simple bilan de régulière. Les choix sur le moyen et long terme semblent pour l’instant judicieux et tout le monde croque dans la pomme, alors on ne vas sûrement pas se plaindre si ça gagne… plus tôt que prévu.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top