L'avis du Psy

L’Avis du Psy – Saison 8, épisode 1 : le cabinet réouvre ses portes après deux ans d’absence, merci Kyrie Irving pour les subventions

Kyrie Irving 3 février 2021 pari

Kyrie Irving, Ben Simmons, LeBron James ou encore Killian Hayes, les candidats à un séjour chez le Psy TrashTalk étaient nombreux. Du coup, on a réouvert le cabinet !

Source image : NBA League Pass

Ce fut pendant de nombreuses années un passage obligatoire pour des dizaines, que dis-je des centaines de patients. De 2013 à 2019 se sont ainsi succédés au cabinet les Lance Stephenson ou autres J.R. Smith, narrant d’incroyables histoires pour notre plus grand bonheur et pour celui du porte-feuilles du Psy TrashTalk. Après deux ans d’études supérieures voici en tout cas le grand retour du Psy préféré de ton joueur NBA préféré, désormais bien installé dans des bureaux flambant neuf, un par salle NBA parce que la psycho ça paie. Allez zou, envoyez la première salve de la saison, et on commence très très fort.

# LeBron James

Comment débuter cette nouvelle saison sans évoquer celui qui est peut-être le recordman de passages au cabinet. Pauvre Bron, lui qui avait opté pour un destin californien mais pour qui la saison tronquée de 2020 est bien partie pour être l’exception parfaite d’un rendez-vous manqué. Un premier exercice loupé et terminé en civil, un deuxième qui se termine dans les masques et les fastes d’une bague bullaire, un autre lors duquel le King sortira au premier tour pour la première fois de sa carrière, et voilà qu’en guise de désir de reconquête, les Lakers lui offrent… l’équivalent de tout un étage d’un établissement accueillant des vieux gâteux. On condense ? LeBron James a 36 piges et il doit donc gérer un marsupial spécialisé dans les triples-doubles et la schizophrénie, son back-up qui est également son… pire ennemi, une demi-douzaine d’ailiers de 35 ans et + et deux intérieurs qui n’ont mis que trois matchs pour se foutre sur la gueule sur le banc. C’est donc un LeBron encore plus usé que prévu qui a arpenté pour la première fois cette saison le bureau du Psy, hurlant à qui veut l’entendre qu’il n’avait rien fait pour mériter ça. Ca commence très fort, et ce n’est que le début.

Le conseil du Psy : demander son trade à Brooklyn contre Kyrie Irving

Russell Westbrook 30 juillet 2021

# LaMelo Ball

En voilà un que le Psy va devoir surveiller de très très près. Sur le terrain LaMelo Ball cartonne clairement depuis son arrivée en NBA, il a été élu Rookie Of the Year et semble être parti sur des bases encore plus folles cette saison. Mais attention. Attention car il y a toujours avec lui ce petit quelque chose qui inquiète, ce besoin de l’entourer pour ne pas en faire trop vite un candidat de la saison 475 des Anges de W9. Le flow est gargantuesque, le talent semble infini, mais à tout moment le risque existe de le voir arriver à la salle avec un vison à 200 000 K, avec les cheveux violets ou bien avec des diam’s sur toutes les dents. Oh la boulette. On rajoute à cela l’influence du père qui n’a pas eu d’incidence pour l’instant sur les perfs du rejeton mais le Psy veille, notamment en ayant installé dans la demeure familiale quelques micros et caméras derrière la centaine de miroirs jonchant les pièces à vivre marbrées. Un crack pareil ça se préserve, on est là pour ça.

Le conseil du Psy : se tenir à l’écart de la cellule familiale et emménager chez Mason Plumlee

LaMelo Ball 28 octobre 2021

# Luka Doncic

C’est l’histoire du probable plus gros talent de sa génération, l’histoire d’un mec qui domine des adultes depuis ses quinze ans, le tout en donnant parfois l’air de jouer à… 30% de ses capacités. Il mange plus qu’il ne court, il râle autant qu’il se marre, le nombre de ses ballons perdus n’a d’égal que celui de ses step-backs de goret, mais pour le Psy un sentiment prédomine : le patient Luka Doncic peut et doit faire mieux. Commencer par gérer les extras tout d’abord, et ce sera le préambule de la thérapie. Non monsieur Doncic, le Ketchup n’est pas une boisson. Oui monsieur, la raclette est déconseillée au goûter quand on joue le soir et oui également, courir est une option à l’entraînement. Beaucoup trop fort pour ne pas le devenir encore plus, mais pour cela il faudra s’habiller ailleurs qu’au rayon femmes enceintes de Kiabi, et pour cela il faudra se doter d’une envie de vaincre qui va au-delà de l’envie de s’amuser. On le sait hein, que c’est peut-être bien ce qui fait sa force, ce détachement permanent sur le terrain et en dehors, mais le Psy, ça, il n’en a rien à carrer, le Psy, lui, il élève et il soigne des champions.

Le conseil du Psy : ce n’est pas parce qu’un fromage est vert que ça en devient un légume

Luka Doncic 28 octobre 2021

# Stephen Curry

Dans la catégorie maboule je demande le Chef de famille. Déjà 25 bombes inscrites en cinq matchs pour le patient Cucu, autrefois très habitué au cabinet pour des raisons évidentes de température excédant les 42 et de retour cette année pour les mêmes raisons, à un détail près. On parle ici d’un total de 65 tirs pris derrière l’arc depuis la reprise, pour les nullos en maths ça fait 13 par match, avec comme bonus track assez nouveau cela-dit le fait de… rater tout ce qu’il entreprend en fin de match. C’est donc le retour officiel des Curry pas clutch en ouverture du JT de TF1, juste avant Zemmour et juste après… Zemmour, et rencontrer le Steph était du coup devenu une urgence. Après consultation il s’avère que le patient double MVP avait décidé de donner un peu de confiance à Jordan Poole et Andrew Wiggins, aveu auquel le Psy a répondu par une barre de rire et une grosse gifle, parce qu’à un moment donné on va rester sérieux. L’objectif de Curry pour la suite ? Prendre conscience que le deuxième meilleur joueur de son équipe possède environ 4% de son talent, et se saisir comme un vrai patron de ces foutus quatrièmes quarts-temps. Rendez-vous le mois prochain pour un premier checkpoint ?

Le conseil du Psy : planter deux game winners cette semaine pour faire taire les baveux

hand fire feu

# Damian Lillard

Suite logique à la visite de Steph au cabinet, place à celui qui rêverait d’avoir sa carrière, on le sait il nous l’a dit. Un chiffre pour expliquer la convocation express du patient Dame ? 6/35. Six. Sur trente-cinq. La montre est clairement dérèglée et ce au pire des moments puisque, souvenez-vous, la semaine dernière le meneur des Blazers avait quand même été adoubé par un panel d’alcooliques comme étant l’un des 75 meilleurs joueurs de l’histoire, devant Tony Parker, Dwight Howard ou encore Pat Connaughton. Magnifique manière de (ne pas) faire taire tout le monde, Dame Centime a donc passé sa semaine à envoyer des mandarines en direction du cercle, lesquelles ont quasiment toutes explosées avant d’arriver à destination. Un début de saison cauchemardesque pour celui qui ne fait même pas partie cette saison des 75 meilleurs joueurs de la ville de Portland mais rassurez-vous le Psy a fait ce qu’il fallait puisque la solution était tout simplement… de remettre des piles dans la Flic-Flac de son patient. Service Announcement, ce soir le garçon en colle 45 aux Clippers, vous l’aurez lu ici en premier.

Le conseil du Psy : shooter de plus loin parce que c’est plus facile pour lui

alcool

# Théo Maledon

Y’a-t-il péril en la demeure pour le petit Théo Maledon ? C’est la question que s’est posé ce chercheur d’Outre-Quiévrain le Psy en observant les premiers matchs du Thunder. Clairement positionné dans la peau de la plus belle surprise de la saison passée à OKC, celui qui n’était pas du tout le chouchou de son coach à l’ASVEL a vu débouler cette saison un espèce de sosie à bouclettes de Chuck Bass, Josh Machin pour ne pas le nommer, et le rookie australien est tellement bon que le sosie de Mr Bean qui lui sert de coach, décidément, a donc décidé de se passer des services du meneur français durant la majeure partie des matchs. Pas de catastrophisme cependant à la vue de la forme de Théo, ce dernier étant en apparence très saillant et sûr de sa valeur. Tiens, comme nous. Problème de riche pour le Thunder, problème qui n’en sera bientôt plus un selon le patient français, qui profite en tout cas de ce début de saison pour prendre du volume en mangeant chaque midi le repas d’Aleksej Pokusevski, qui s’est promis pour sa part de n’en faire qu’un par semaine pour ne surtout pas dépasser les 75 kilos. Allez, patience ThéThé, ça va venir, bientôt.

Le conseil du Psy : faire croire à Chuck que Blair est en train de le tromper à l’autre bout du monde

Chuck Bass 28 octobre 2021

# Alex Caruso

Petit écart de règlement pour le Psy, car si ce dernier a tenu à convoquer Alex Caruso au cabinet c’est uniquement pour un autographe et une proposition. Un autographe car le meneur remplaçant des Bulls envoie tellement de rêve en ce début de saison (depuis le début de sa carrière) qu’il en est devenu l’officiel meilleur joueur de la planète, et une proposition car le statut du Psy lui permet de prescrire à ses patients de la Marie-Jeanne en quantité non-négligeable. Le Psy qui connait l’amour du chauve pour la cigarette qui fait rire, et un Carupelle qui a donc reçu la nouvelle avec un large sourire. Imaginez maintenant ce génie sous substance, ce même génie qui fait déjà rêver les kids quand il est clean, et vous aurez sûrement, comme votre Psy préféré, l’image assez psychédélique de l’homme parfait, espèce de J.R. Smith sans cheveux, espèce de Michael Jordan qui aurait troqué les cigares et les paris contre les oinj et le Burger Quiz. Question : est-ce qu’Alex Caruso ne serait pas devenu trop fort pour n’être « que » le GOAT ?

Le conseil du Psy : gérer la popularité, accepter d’avoir sa statue devant le United Center à la place de l’autre là

Elmer_Fudd_in_Space_Jam

# Killian Hayes

On rentre dans le dur avec une consultation aussi critique qu’essentielle. Le patient Kiki est un rooki(ki)e au cabinet, et il a vite compris de quoi il en retournait lorsque le Psy levait un peu la voix. Saison sophomore pour le jeune français et, hormis quelques bribes ça et là, le meneur des Pistons peine encore à montrer sa motivation et son talent en NBA. Besoin d’un électrochoc c’est évident, et l’expérience d’un Psy qui a bien connu son père aidera peut-être le gamin à se lâcher. Prendre ses responsabilités, ne plus avoir peur et se muer en jeune patron, voilà toute la difficulté qui attend le patient Killian dans les prochaines semaines, faute de quoi la carrière NBA de Frank Ntilikina passera bientôt comme une réussite à côté de la sienne. On parle quand même d’une équipe qui nous oblige à regarder Cory Joseph conseiller Frank Jackson pendant les temps-morts, on parle quand même d’une équipe dans laquelle Kelly Olynyk passe pour LeBron James alors, par pitié, fais chauffer la machine et deviens ce que tu es censé devenir. Il faut parfois hausser le ton mais tu verras, c’est pour ton bien.

Le conseil du Psy : faire des tests pour voir si, finalement, il ne serait pas droitier

Diesel 28 octobre 2021

# Ben Simmons

Là on est clairement sur l’exemple type du travail laissé en plan par le Psy depuis deux ans. Gérer l’ego de stars devenues des divas à grands coups de dollars proposés et, pour le coup, de briques envoyées. Vous connaissez tous l’histoire de Ben Simmons, le double All-Star qui ne voulait pas shooter, la superstar qui possède moins de moves en attaque que Rudy Gobert. Les updates sont tellement fréquentes que le Psy a donc tenu à rencontrer en personne le fameux Ben, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne fut pas déçu du voyage. Ben Simmons ne sait pas, Ben Simmons va faire un effort, Ben Simmons a quand même un honneur, Ben Simmons a de la mémoire mais Ben Simmons veut donner une bonne image de lui, Ben Simmons a fait 11/874 au lancer ce matin, etc etc etc. Difficile de suivre un mec qui ne sait même pas où il va mettre son pied gauche quand c’est le droit qui avance, mais pour le Psy une tendance se dégage, l’énergumène a du caractère et bon courage à celui qui voudra le rallier à sa cause. Reverra-t-on le Boomer sous le maillot des Sixers cette saison ? La cote du non est 1.05 mais attention, on est Psy ici, pas bookmaker.

Le conseil du Psy : réussir à convaincre Daryl Morey qu’il vaut moins que deux All-Stars et cinq tours de Draft, lui faire enlever les deux All-Stars

bouder

# Kyrie Irving

Pfiou, un cadeau du ciel pour terminer cette première journée de consultation depuis plus de vingt mois. On parlait plus haut de cas d’école ? Le patient Kyrie est l’école à lui tout seul. Plein de convictions et c’est très bien, le jeune homme se voit privé de basket en ce début de saison à cause de son positionnement sur le vaccin anti-COVID, et le Psy a évidemment décidé de respecter le choix de son patient. Car en vérité le problème est ailleurs, dans cette envie perpétuelle, ce besoin même, de se sentir différent, d’être en dehors des clous. En effet et sur la seule semaine dernière, le meneur des Nets enfin aux dernières nouvelles a été aperçu, entre autres, à une manifestation de bikers dans la Loire (sus aux automobilistes, il faut qu’on se mobilise), à la traditionnelle marche de la CGT à Roubaix (Macron t’es pas beau, le peuple aura ta peau) puis en train de gérer la prise d’otage d’un directeur d’usine de jouets en bois dans le Jura. Vous l’aurez compris et le Psy l’a compris aussi, il est là le problème de Kyrie : tout est susceptible pour Uncle Drew de devenir le combat de sa vie, avec deux explications possibles : soit le boug est fragile, voire un tout petit peu maboule, soit c’est un tire-au-flanc et il a trouvé une merveilleuse idée (non) pour n’aller au travail que deux ou trois fois dans l’année. Conclusion de trois heures de psychanalyse ? Ce sera très dur de remettre l’illuminé dans le droit chemin, car en sortant de la clinique sa seule mission était devenue de faire en sorte qu’il y’ai assez de places handicapés sur le parking. De tous les combats on vous dit.

Le conseil du Psy : la lobotomisation pour tout reprendre depuis le début, ou bien deux mois au Tibet pour se recentrer sur ses vrais objectifs

Gilet jaune

L’Avis du Psy, Saison 8 Episode 1 c’est in ze boîte, avec ce qu’il faut d’analyses faussement professionnelles et de conclusions peu sérieuses. Si vous n’êtes pas d’accord ? Pas notre problème, nous on ne fait que relayer les propos d’un spécialiste qui, quoiqu’on en dise, a déjà fait ses preuves durant de nombreuses années. On se donne donc rendez-vous tout bientôt pour les prochaines consultations, si toutefois votre serviteur ne s’est pas fait rayé de l’ordre d’ici-là.

1 Comment

1 Comment

  1. Draghor

    29 octobre 2021 à 23 h 17 min at 23 h 17 min

    Il est de retouuuuuur!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top