Top Ten

NBA Top 10 du jour : Nicolas Batum a pris Collin Sexton pour le premier Slovène venu, et ça n’a pas marché comme prévu

Nicolas Batum 28 octobre 2021

Collin Sexton est un peu plus athlétique que Klemen Prepelic, et à demain pour d’autres analyses en sciences du corps humain.

Source image : BeIN Sports

Neuvième nuit de NBA qui se termine et neuvième Top 10, c’est mathématique. Mathématique comme le fait de sa vautrer face à son attaquant quand on est moins bon danseur que lui car, une fois n’est pas coutume, ces highlights matinaux mettent aujourd’hui en avant un paquet de danses de salon. Allez zou, en avant la musique.

Le rapport entre Giannis Antetokounmpo, C.J. McCollum et Shai Gilgeous-Alexander ? Probablement qu’ils auraient tous fait de bons candidats au castind de Danse avec les stars, voir de Danse avec les Loups en ce qui concerne le Grec de la bande. Des partenaires qui sautent, qui dansent et/ou se font des entorses des cervicales, et un public qui crie olé comme dans une chanson de Cabrel, tout ce qu’on aime un mercredi soir à la télé. Pour le reste ? Dennis Schroder semble avoir trouvé en Robert Williams III un sympathique partenaire (de défaites), Deni Advija nous a fait apprécier son élégance dans les airs tel une petite libellule et Scottie Barnes, pour sa part, est plutôt du genre mante religieuse car très dangereuse en défense et dotée de grandes papattes.

On note pour finir que le alley-oop lancé par James Harden pour Blake Griffin au dessus de Kyle Lowry a tout d’une bonne pub pour les organismes attirés par une thalasso, alors que Kent Bazemore et Malik Monk pourraient être à l’origine d’une action vraiment excitante si seulement ça n’était pas la seule chose positive à se mettre sous la dent ce matin pour les fans des Lakers. Ah oui, et Nicolas Batum a cru voir arriver Klemen Prepelic mais c’était en fait Collin Sexton, avec le résultat que vous imaginez.

Du mambo, de la rumba et de la salsa, en avant pour un Top 10 estampillé ziquos. Nous ? On part sans plus attendre se faire l’intégrale du CD (2 titres) de Lou Bega, c’est que ça nous a mis en appétit ces conneries.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top