Cavaliers

Evan Mobley apprend vite : 17 points, 11 rebonds et 4 contres face aux Hawks, le gamin a déjà tout d’un grand

Evan Mobley 24 octobre 2021

Troisième match et déjà troisième belle perf pour Evan Mobley, sauf que cette fois-ci la gagne vient avec. Les Cavs ont mis la main sur un crack, ça ne fait aucun doute.

Source image : NBA League Pass

Les deux premiers matchs NBA du n°3 de la dernière draft avaient déjà offert quelques très belles promesses, mais cette fois-ci la victoire face aux Hawks, la première de la saison pour les Cavs, vient enfin valider les efforts du rookie. Une première perf notable, et soudain l’envie de se dire que l’on n’est peut-être pas prêts pour les dingueries du deuxième Evan préféré de la communauté.

Les stats maison de l’accouchement d’une sacrée bête c’est juste ici

A peine le temps de se remettre de la fameuse cinq fromages (avec du St Nectaire) de Mille et une Pizzas et de la perf de Tyran De Lattibeaudiere et Dylan Affo Mama face au SLUC qu’il fallait se remettre dans le bain de cette nouvelle nuit NBA. Une seule des affirmations précédentes est réelle mais le talent d’Evan Mobley, lui, ne souffre d’aucune contestation en ce début de saison, en ce début de carrière. L’ancien crack d’USC passait il y a quelques heures au grand test des Hawks et de leur défense solide, et après deux belles sorties face aux Grizzlies et aux Hornets mais toutes deux ponctuées de défaites, la perf a cette fois-ci été validée par une victoire. 17/9/6/1/1 à 7/13 à Memphis, 13/5/2/2/2 à 4/7 contre le GOAT Mason Plumlee, et donc 17 points, 11 rebonds et 4 contres cette nuit sur la raquette de Clint Capela et des Hawks, à 7/12 au tir et le tout en démontrant des skills assez incroyables et ce des deux côtés du terrain, assez rare et kiffant pour être remarqué.

Mis en confiance en attaque, notamment par un Ricky Rubio en mode FIBA et lui aussi auteur d’un grand match avec 23 points, 6 rebonds et 8 passes à 9/15, étonnant en défense avec la bonne « surprise » de le voir switcher avec réussite sur Trae Young pour ne citer que lui, et au final la confirmation de ce que l’on savait déjà mais pour quoi il nous fallait une vraie preuve : Evan Mobley va faire BEAUCOUP de bien aux Cavs. Une bonne nouvelle à mettre en parallèle également avec le retour attendu de Darius Garland avec ses deux chevilles, avec la défense elite d’Isaac Okoro et la grande forme en ce début de saison de Collin Sexton, moins en vue cette nuit au scoring mais faisant preuve d’un réel état d’esprit positif et jouissant de l’étiquette permanente du mec à ne pas lâcher.

Une première victoire donc pour les Cavs face à des Hawks endormis, mais une victoire quasi anecdotique en comparaison avec les beaux rêves que vont pouvoir faire cette nuit les fans des Cavs grâce à leur rookie. La levée du brouillard n’est peut-être pas pour demain dans l’Ohio mais le soleil, lui, est bel et bien caché quelque part, là, entre quelques uns des douze intérieurs de J.B. Bickerstaff.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top