Bucks

Les Bucks ont frappé les premiers : victoire 127-104 en ouverture face aux Nets, le champion avait bien réglé sa montre

Bucks 20 octobre 2021

Un Giannis Antetokounmpo déjà en forme, des Bucks en place, et à l’arrivée ça fait une première victoire des champions face à des Nets encore en rodage.

Source image : Twitter - Bucks

Episode 1 d’un bouquin qui en comportera des milliers, les Bucks ont donc vaincu Brooklyn dans ce season opener, surfant sur la vague de leur bague reçue en préambule. Jrue Holiday s’est fait un petit bobo mais Giannis Antetokounmpo est déjà en pleine forme, Kevin Durant aussi mais Kyrie Irving s’est fait une première soirée Netflix, et au bout du compte le champion a frappé le premier. Allez, récap, le premier d’une longue série !

Pour les stats maison de ce premier choc de la saison c’est juste ici

Il ne fallait pas être en retard pour ce Bucks – Nets inaugural, surtout si vous aimez les déferlements de tirs du parking. Horloge bien réglée on l’espère car dès l’entame les champions en titre et hôte de cet opener envoient le pâté longue distance avec la petite dizaine de bombes réussies dès le premier quart. Jrue Holiday n’en a apparemment pas marre d’être parfait, Grayson Allen met trois minutes pour chauffer mais rentre ses premiers tirs, Brook Lopez et Khris Middleton tu connais, et pour épicer le tout un certain Giannis Antetokounmpo débute sa saison en rappelant à tous qu’un seul de ses bras fait le gabarit de ton corps tout entier. En face Kevin Durant est bien rentré dans son match mais rentre surtout assez vite dans le rang, et si Nicolas Claxton profite des premiers caviars de la saison de James Harden on a surtout beaucoup de peine pour LaMarcus Aldridge et Paul Millsap, impeccables dans le remake du dernier spectacle des Vamps. Patty Mills sauve à peine la mise à sa nouvelle équipe en commençant son barouf extérieur et à la fin du premier quart les Bucks mènent déjà 37-25. Allez hop, on se réveille.

Les premières rotations se mettent en place, Giannis lâche au global une première mi-temps de lion privé de liberté depuis trois mois avec notamment un contre énorme sur Marie-Chantal Claxton, et Patty Mills enchaine de loin pour garder les Nets dans le match. La barrière entre le match géré pépouze et la grosse fessée n’est pas loin, Blake Griffin fait les efforts en défense mais entend ses genoux grincer à chaque fois qu’il croise un Grec, et en parlant de Grec le frangin Thanasis et, surtout, le duo Pat Connaughton / Jordan Nwora fait souffler efficacement les titulaires de Milwaukee. Lesdits titulaires ? Parlons-en. Khris Middleton finit par débloquer le mode smooth au deuxième quart alors que Jrue Holiday doit sortir après un coup reçu au talon, petit bobo qui l’obligera à… ne plus revenir du match. Fichtre ça commence mal. Au score les Nets tiennent en tout cas le choc grâce, également, au réveil d’un James Harden aussi à l’aise pour faire vriller les chevilles de Thanasis Antetokounmpo que pour lâcher ses premiers gros step-backs de la saison. 66-59 Bucks, mi-temps, sandwich.

Après la pause pipi ça accélère encore côté Bucks, on sent la continuité dans les efforts défensifs et collectifs, ces efforts qui avaient tant porté les Daims en juin et juillet dernier. Les « nouveaux » Grayson Allen et Jordan Nwora font le boulot, Khris Middleton est beaucoup trop soigné et Giannis… n’est pas redevenu humain pendant l’été. L’écart reste aux alentours de la grosse dizaine, les Nets semblent capables de revenir d’autant plus que Kevin Durant commence à nous faire du Kevin Durant, mais les rotations de Budenholzer font la diff face au coup de chaud de KD et de… Patty Mills, qui finira son match à 21 pions à 7/11 dont… 7/7 à 3-points. Ca va revenir, ça reviendra pas, ça va revenir, ça reviendra pas… ça ne reviendra pas car personne à Brooklyn n’est capable ce soir d’arrêter la maestria d’un Freak qui terminera son apéro avec un premier code-barres maison (32/14/7/1/2) et une sortie sous les clap-clap à deux minutes de la fin.

Premier match et première victoire pour les champions en titre et, s’il vous plait, pas contre n’importe quels asticots. Non les Nets n’étaient pas au complet (spoiler, ce sera rarement le cas cette saison) mais ça n’enlève rien à la qualité de ce premier match des Bucks. Avis à la population, les champions sont de retour et ils ne sont pas rassasiés.

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top