Suns

Flashback 2020-21 : les premiers Playoffs de Devin Booker, une vraie masterclass qui en appelle d’autres

Devin Booker 1er juillet 2021

#BeLegendary

Source image : NBA League Pass

Il a attendu ce moment pendant tellement longtemps. Après des années et des années de lose avec les Suns, Devin Booker a enfin pu goûter à l’atmosphère toujours très particulière des Playoffs. Et pour son arrivée sur la grande scène, le disciple de Kobe n’a pas déçu. Au contraire, il a montré qu’il était de la race des plus grands. 

Vous en connaissez beaucoup vous des mecs qui plantent 34 points avec 7 rebonds et 8 passes décisives dans leur premier match de Playoffs, le tout à seulement 24 ans et avec les champions en titre en face ? C’est en tout cas la masterclass proposée par Devin Booker face aux Lakers pour ses grands débuts sur la grande scène. Ce match-là, remporté par Phoenix malgré la blessure de Chris Paul, a donné un joli aperçu des choses à venir. Parce que pendant que Trae Young marchait sur la Conférence Est, le petit copain de Kendall Jenner a enchaîné les exploits dans le Wild Wild West, aidant ainsi son équipe de Phoenix à atteindre les… Finales NBA pour la première fois depuis 1993 et l’ère Charles Barkley. Lakers, Nuggets, Clippers, peu importe, ils ont tous pris cher face à ce Booker en mission et bien décidé à montrer que les Playoffs NBA, en fait c’est son playground. #BeLegendary, ce n’est pas qu’un hashtag sponsorisé par le Black Mamba, non, c’est un véritable mindset. Et Devin a montré qu’il pouvait bien être légendaire en sortant des performances absolument énormes à chaque tour. Outre son premier match face aux Lakers, il a envoyé LeBron & Cie en vacances avec un festival lors du Game 6 au Staples Center, où il a terminé avec 47 points et 11 rebonds. En demi de conf’, il est allé planter 34 pions avec 11 rebonds sur le parquet du MVP Nikola Jokic pour valider le sweep. Et contre les Clippers, il a lâché un triple-double fantastique (40 points, 13 rebonds, 11 caviars) lors du Game 1 pour bien lancer les siens malgré un Chris Paul dans le protocole COVID.

Jamais effrayé par l’enjeu, souvent clutch, et prêt à tout pour toucher son rêve malgré les coups et les petits bobos qui accompagnent chaque campagne de Playoffs, Devin Booker n’est pas passé loin de la récompense ultime : le titre NBA. Deux petites victoires face aux Bucks, voilà ce qui lui a manqué. Mais difficile de le pointer du doigt pour expliquer l’écroulement des Suns en Finales, eux qui sont tombés quatre fois de suite contre Milwaukee. S’il est passé au travers du Game 3, Booker a quand même enchaîné deux cartons à au moins 40 pions lors des matchs 4 et 5, avec à chaque fois… une défaite au bout. Dur, très dur à avaler, et les Suns n’ont pas réussi à survivre face à la prestation épique de Giannis dans le Game 6 au Fiserv Forum. La saison magique de Phoenix et de Devin Booker a donc connu une fin tragique, mais la première campagne de Playoffs du bonhomme restera clairement dans les mémoires, et pas que dans la « Valley of the Sun ». Parce que quand vous battez le record all-time du plus grand nombre de points inscrits par un joueur dans ses premiers Playoffs, vous rentrez tout de suite dans une nouvelle catégorie. Sur les 22 matchs joués entre le 23 mai et le 20 juillet, Devin Booker a inscrit 601 points au total. Il a ainsi détrôné Rick Barry, qui avait terminé avec 521 unités lors des Playoffs 1967. Pas de doute, Kobe Bryant serait fier.

Suite à cette défaite en Finales NBA face aux Bucks, Devin Booker a quand même pu se consoler avec une jolie médaille d’or remportée aux Jeux Olympiques de Tokyo, aux côtés de… Khris Middleton et Jrue Holiday, ses adversaires en Finales NBA. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top