Equipes

Bilan de la pré-saison, franchise par franchise et à la sauce TrashTalk : la Conférence Est !

Julius Randle 16 octobre 2021

De la hype à Chicago, Charlotte ou Atlanta, de l’ambition à Miami, la confirmation de groupes évidemment solides à Milwaukee, Brooklyn ou même New York.

Deux jours après la fin de la pré-saison et deux jours avant une reprise en fanfare avec un double header Bucks-Nets et Warriors-Lakers prévu mardi soir, on vous balance en deuspi ce qu’il fallait retenir de ces quelques douces soirées amicales. On attaque avec la Conférence Est, avec déjà un Cade Cunningham en pleine forme (pas du tout).

Le bilan de la Conférence Ouest juste ici

# Atlanta Hawks

Une petite alerte pour Trae Young après une béquille reçue par Gabe Vincent, mais Trae Young finira sa pré-saison par une masterclass sur la tête de… ce même Gabe Vincent. Sinon ? John Collins a exterminé Jarrett Allen, Sharife Cooper et Jalen Johnson ça promet, et on attend toujours la signature de Timothé Luwawu-Cabarrot.

# Boston Celtics

Jayson Tatum n’a pas spécialement besoin de faire ses preuves, Al Horford et Jaylen Brown sont en quarantaine, Romeo Langford a claqué un game winner, Aron Nesmith un match à 30 pions et Dennis Schroder se fait doucement à la vie de mec pauvre.

# New York Knicks

Evan Fournier a fait ses débuts (timides mais efficaces), Kemba Walker a fait ses débuts (timides mais efficaces), Julius Randle, R.J. Barrett et Derrick Rose sont déjà au taquet, la philosophie Thibodeau n’est pas restée coincée en vacances et tout va bien à New York.

# Brooklyn Nets

On a beaucoup parlé de Kyrie Irving depuis des semaines à Brooklyn mais sur le terrain on a aussi vu de belles choses, avec un duo KD / Harden étonnamment doué au basket-ball et un Cam Thomas qui ne se fera pas prier pour gratter une place dans la rotation de Steve Nash.

# Milwaukee Bucks

Quand les champions NBA ont été au complet, personne n’a vraiment pu les arrêter, oh mais quelle surprise. Mention spéciale à Jordan Nwora et au rookie Sandro Mamukelashvili qui pourraient mettre le nez à la fenêtre cette saison, mais bon courage pour se faire une place dans le roster 5 étoiles de Mike Budenholzer.

# Detroit Pistons

Pas de cade Cunningham lors de cette pré-saison, aucun risque de pris non plus avec Killian Hayes qui n’a joué que deux matchs. Résultat des courses ? Dans cette franchise de gamins ce sont les vieux Kelly Olynyk, Cory Joseph ou Josh Jackson qui ont fait la pluie et le beau temps ces dernières semaines.

# Cleveland Cavaliers

On a pu apprécier les débuts d’Evan Mobley, tellement précieux dans absolument tous les compartiments du jeu. Mention spéciale également aux recrues Ricky Rubio et Lauri Markkanen, alors que du côté des gamins Collin Sexton n’était pas vraiment dedans, Darius Garland a montré de belles choses mais il n’est encore qu’à 10% et Isaac Okoro se demande encore comment il sera utilisé par ce génie de JB Bickerstaff. Gros point d’interrogation les Cavs, mais c’est excitant.

# Philadelphia Sixers

On a plus parlé du offcourt avec Ben Simmons que des perfs sur le terrain, et pourtant il y a quelques trucs à dire. Les belles nouvelles de cette pré-saison ? Andre Drummond sera un back-up solide de Joel Embiid, et les jeunes Tyrese Maxey ou Isaiah Joe ont de beaux jours devant eux. Joel Embiid ? Quelques minutes par-ci par-là, pas besoin de plus évidemment.

# Indiana Pacers

Rien de fou à dire au niveau des leaders attendus, mais surtout une grosse hype autour du rookie Chris Duarte, auteur d’une belle pré-saison après avoir saigné la Summer League au mois d’août. C’est peut-être pas le successeur de Reggie Miller, mais les Pacers tiennent peut-être l’un de leurs leaders du futur.

# Washington Wizards

Beaucoup de sang neuf cette année à Washington. Les anciens des Lakers Kyle Kuzma, Montrezl Harrell et Kentavious Caldwell-Pope sont loin d’être rincés, Spencer Dinwiddie a besoin d’encore un peu de temps, Deni Advija a fait son retour et Rui Hachimura devrait suivre, alors que Bradley Beal n’a surtout pris aucun risque pour ne pas se griller avant la vraie reprise.

# Chicago Bulls

Peut-être l’équipe la plus excitante de cette pré-saison. Invaincus même si on s’en fout, les joueurs de Billy Donovan ont envoyé du gros jeu pendant deux semaines et les recrues (Alex Caruso, Lonzo Ball et DeMar DeRozan) semblent déjà s’éclater aux côtés du duo LaVine / Vucevic, deux joueurs qui semblent également prêts à en découdre. Si les Bulls nous tapent des records de victoire en jouant comme les Lakers des 80’s on fait comment ?

# Miami Heat

Le potentiel fait flipper, et quand les titulaires ont joué ensemble ce fut bien souvent un carnage. A noter la très bonne intégration de Kyle Lowry et la forme olympique de Tyler Herro, alors que Udonis Haslem a débuté un match à l’âge de 72 ans.

# Orlando Magic

Un game winner de Jeff Dowtin, coupé depuis, de belles perfs du duo Wendell Carter Jr. / Mo Bamba à l’intérieur, de belles séquences de Jalen Suggs, et la confirmation de ce qu’on savait déjà : ça va être le bazar cette saison à Orlando.

# Toronto Raptors

La révélation Scottie Barnes, les belles sorties de Malachi Flynn, l’intégration de Goran Dragic mais l’annonce de la blessure de Chris Boucher. All-in Scottie cette saison à Toronto ? Là aussi beaucoup de questions autour du groupe de Nick Nurse, avec comme première confirmation le niveau très solide d’OG Anunoby, c’est déjà ça.

# Charlotte Hornets

Du show, comme prévu, et à la forme grandissante de LaMelo Ball s’est ajoutée la révélation James Bouknight, vu bien à son aise ces dernières semaines. Que des gamins qui sautent comme des cabris, un peu d’expérience pour cadrer le tout, mais une énorme branlée qui fait tâche face aux Mavs, même si ça reste de la pré-saison.

De la hype à Chicago, Charlotte, Atlanta ou Indiana, de l’ambition à Miami, la confirmation de groupes évidemment solides à Milwaukee, Brooklyn ou même New York, bref la pré-saison nous a appris certaines choses en même temps qu’elle nous en confirmait d’autres. La suite ? C’est mardi, et mardi ce sera autrement plus sérieux. Are you ready ? Nous on l’est, plus que jamais.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top