Lakers

Les Lakers veulent faire rimer grand âge et succès : focus sur ces équipes qui ont gratté un titre malgré le poids des années

Montage TrashTalk Lakers vieux

Faire du neuf avec du vieux, la recette gagnante en 2022 ?

Source image : montage TrashTalk

Certains les imaginent comme une gigantesque maison de retraite mais les Lakers ont envie de prouver qu’ils sont loin d’être finis. Malgré le poids des années, les Angelinos comptent bien aller chercher le titre en 2022. 

Alors qu’ils étaient déjà parmi les équipes les plus « vieilles » de NBA en 2021, L.A a décidé d’axer son recrutement sur les vétérans et les joueurs d’expérience. Avec Russell Westbrook, DeAndre Jordan, Rajon Rondo, Trevor Ariza, Carmelo Anthony ou encore Dwight Howard, c’est une armée de All-Stars (ou ex, ou presque) qui a débarqué en Californie mais aussi des joueurs qui ont un certain kilométrage au compteur. Selon un calcul de The Ringer, la moyenne d’âge du roster est environ à 31,8 et c’est tout simplement l’une des équipes les plus âgées… de l’histoire ! Dans une Ligue qui joue toujours plus vite et vu l’historique des blessures de certains, on pourrait donc avoir des doutes légitimes. Pourtant, les principaux intéressés ne sont pas inquiets outre mesure et ils préfèrent même en rire. Jouer avec des vieux et gagner, c’est possible ? Et bien oui ! Comme les Lakers, d’autres teams ont décidé jadis de miser sur l’expérience pour aller chercher des titres et certaines en ont même fait leur spécialité.

En consultant le Top 10 des équipes championnes les plus vieilles de l’histoire, on voit par exemple deux noms sortir clairement du lot. Sans surprise, on retrouve les Spurs, en leur belle époque toujours annoncés « sur la fin » mais toujours aussi forts sur le terrain, la bande à Gregg Popovich squattant trois des dix places du classement grâce aux titres de 1999, 2007 et 2014. Mixer cheveux blancs et résultats est aussi la marque de fabrique des Celtics des années 60 (68 et 69 pour être précis) mais aussi des légendaires Bulls. En effet, entre 1995 et 1998, les joueurs de Chicago réalisent un second Three-Peat en l’espace d’une seule décennie, s’appuyant principalement sur des joueurs qui ont largement dépassé la trentaine (en 1998, Jordan a 35 ans, Pippen 33 ans et Rodman 37). Le groupe qui a vaincu le Jazz pour « The Last Dance » de MJ est d’ailleurs l’équipe la plus âgée ayant jamais gagné un titre NBA (32 ans de moyenne). Un record que pourrait battre LeBron James et les siens selon les rotations choisies par Frank Vogel cette saison, l’âge moyen d’un effectif se calculant selon les minutes jouées par les uns et les autres. Reste à voir si L.A pourra suivre l’exemple de toutes ces équipes mythiques (sans oublier les Mavs de 2011 et le Heat de 2013) qui ont souvent pu compter sur certains repères, une alchimie déjà présente voire un style de jeu spécifique. Quid des Lakers ? À part les survivants du titre de 2020 et quelques matchs communs au All-Star Game voire avec Team USA, on part presque de zéro niveau alchimie pour aller chercher le Graal. Les joueurs l’ont dit, cela va prendre du temps, mais vu les récits des bouquins d’histoire, ils auraient tort de ne pas y croire.

Les Lakers 2021-22, pas juste une maison de retraite pour vieilles étoiles usées ? Le passé est unanime : tu peux avoir atteint l’âge de Gandalf et toujours partir en quête de l’anneau cher à Bill Russell. La belle histoire peut commencer ! 

Source texte : The Ringer / Fadeaway World / BasketBall Reference

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top