Jazz

Le Jazz s’impose face aux Bucks : commencer le match avec Donovan Mitchell et le gagner grâce à Jared Butler, quelle drôle d’idée

donovan mitchell 09/08/2020

Quatorze minutes sur le parquet c’est déjà pas mal Donovan hein

Source image : YouTube

L’affiche était alléchante au possible, et alors que la première mi-temps a tenu toutes ses promesses, on se disait qu’on tenait là la première grosse joute sur les parquets depuis des mois… sauf qu’on avait zappé qu’on était encore en pré-saison et les stars ont donc vite posé leur fesses sur le banc pour nous laisser avec des petits rookies avides de minutes certes, mais loin de nous satisfaire en terme de qualités basketballistiques.

Bigre que cette première phrase était longue mais résume de bout en bout le merveilleux concept qu’est la pré-saison en NBA. Car oui, ce Jazz – Bucks en bouquet final de cette belle et longue nuit annonçait un rude combat entre les champions en titre et le meilleur bilan comptable de la Ligue l’année dernière, mais ce rude combat n’aura au final duré qu’une simple moitié de match. Ces 24 premières minutes nous ont malgré tout permis de voir notre beau et grand Rudy planter des jumpshots et essayer tant bien que mal de partager la raquette avec un Giannis déjà bien chaud (21 points à 75% au shoot), mais aussi voir Khris faire son Middleton (25 points à 9/14 au tir dont 3/4 de chez le dentiste), Jrue Holiday et Donovan Mitchell se rendre coup pour coup avec également un Bojan Bogdanovic en préchauffe et Jordan Nwora toujours sur sa bonne lancée. Au milieu de tout ce beau monde, le meilleur joueur du parquet fut bien entendu… Mike Conley qui a filoché quatre de ses cinq tentatives de loin, scorant finalement 13 points pour autant de minutes jouées et renvoyant tous ses apprentis à l’entraînement.

La seconde mi-temps a alors vu entre autres les grands Giannis et Donovan être remplacés par les moins grands Thanasis et Miye Oni. Exit les All-Stars, défenseurs de l’année et starters indiscutables, et bienvenue les Elijah Bryant, Tremont Waters, Sandro Mamukelashvili, Malik Fitts et autres Udoka Azubuike. Vous ne connaissez pas plus de trois de ces blazes-là et sachez que c’est bien normal, car là est toute la splendeur de la pré-saison : faire jouer les stars une dizaine de minutes en guise d’échauffement pour ensuite finir avec des gamins qui n’auront probablement pas l’occasion de jouer une seule minute chez les pros de toute la saison. Une bien triste désillusion pour nous qui espérions donc voir les deux effectifs majeurs continuer à bataille après une belle première mi-temps… mais nous devrons finalement nous rabattre sur ces joueurs destinés à la G League. La période a malgré tout était la scène d’accueil de jolies séquences du crackito made in Utah Jared Butler, drafté cette année en 40ème position, mais aussi de George Hill, Elijah Hughes, Derrick Alston Jr. et bien sûr Jordan Clarkson. Le jeune orchestre du Jazz a alors fini par l’emporter 124-120 à l’issue d’un mini comeback dans le dernier quart mené par le duo d’arrières Hughes – Butler.

On aura donc eu un demi-match NBA et un demi-match de Summer League… C’est pas énorme mais c’est au final une recette assez intéressante pour nous faire reprendre progressivement le rythme dira-t-on. Enfin bref, c’était bien marrant Jared Butler et Justin Robinson, mais on retiendra surtout qu’une nouvelle nuit de pré-saison s’achève ici, et que la reprise de la vraie saison NBA se rapproche donc encore. Plus que quatre grosses journées les amis… 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top