Raptors

OG Anunoby se transforme en leader : confiance, adresse, défense et leadership au menu, les Raptors se frottent les pattes

OG Anunoby 12 octobre 2021

OG Anunoby n’est plus ce défenseur qu’on envoie au feu pendant que les leaders s’occupent de scorer. Non, aujourd’hui OG fait tout à la fois, comme un grand

Source image : YouTube

La saison des Raptors s’annonce intrigante à bien des égards. En effet, difficile de dire aujourd’hui quel niveau le squad de Nick Nurse peut proposer tant le manque d’expérience et de leaders « affirmés » peut causer du tort aux Dinos, alors que dans le même temps une belle palanquée de joueurs ont les moyens d’exploser cette saison en profitant justement de ce manque de certitudes. En premier lieu ? OG Anunoby, dont on parle peu souvent mais qui pourrait bien s’inscrire dans les prochains mois dans un sacré projet de chef de bande.

La feuille de stats de ce duel Nord / Sud c’est juste ici

Il est là le OG, sans faire de bruit malgré un corps de double-humain, du haut de ses 24 ans tout mouillés mais toisant les anciens. 6, 7, 11 et 16 sont ses moyennes au scoring depuis son arrivée dans la Ligue en tant que 23ème (!) pick de Draft, et à la progression des chiffres s’allie depuis quelques mois celle de la polyvalence, de l’importance prise dans le roster de la franchise canadienne. Successivement défenseur assez unidimensionnel mais très vite elite puis remplaçant all-around dès sa saison sophomore, Anunoby a pris du galon au départ de Kawhi pour avancer dans la rotation et devenir une arme souvent utilisée en attaque par Nick Nurse. Tu passes l’épaule et c’est gagné, vu le gainage mon pote t’auras fait le plus dur. Mais à ce body fait pour la bagarre s’est très vite greffé une propension à prendre de vrais tirs, et on parle donc aujourd’hui d’un mec qui tourne à 40% du parking de la salle de crossfit depuis deux ans. A tel point qu’en plus de se farcir le All-Star d’en face, OG fait aujourd’hui partie à plein temps du projet offensif des Dinos, au même titre que Pascal Siakam ou Fred VanVleet pour ne citer qu’eux. Depuis le début de la pré-saison ? Les minutes sont évidemment ce qu’elles sont, les joueurs présents aussi, mais le gamin a grandi et semble avoir passé un cap dans la hiérarchie des Dinos.

  • 21 points à 7/12 dont 3/3 du parking contre les Sixers
  • 22 points à 8/14 au tir dont 4/7 du parking et 4 steals contre les… Sixers
  • 17 points à 6/14 au tir dont 3/8 face aux Celtics

Trois prestations encourageantes donc pour débuter ce nouvel exercice, son cinquième déjà, et cette nuit encore de grosses grosses promesses. Une mi-temps seulement, ça suffit, et 17 pions dont la moitié inscrits derrière la ligne. Des responsabilités prises en attaque, un Jalen Green trop naïf, un Alperen Sengun qui a du faire de sacrés cauchemar après le match, et au final cette sensation de prise de conscience pour OG, avec l’ambition d’aller emmerder les défenses grâce à une palette offensive qui s’est étoffée au moins autant que son body de déménageur breton. De quoi faire sourire les fans des Raptors en tout cas, qui peuvent espérer cette saison quelques sacrées upgrades autour du duo Siakam / FVV (OG mais aussi Gary Trent Jr. par exemple) tout en gardant un oeil sur le tout jeune et fringant Scottie Barnes, lui aussi très en vue sur cette pré-saison et encore auteur cette nuit d’une grille de Bingo à 10/4/2/3/1.

Drake ne s’y est pas trompé, tout émoustillé tout au long de la nuit par ce beau spectacle offert par les Raptors. On verra ce que ça donne à la « vraie » reprise évidemment, mais il se pourrait bien que la saison 2021-22 des Dinos ne soit pas aussi claquée que certains veulent nous le faire croire. Et au pire du pire, il y aura toujours quelques rayons de soleil dans la grisaille.

1 Comment

1 Comment

  1. Dr J

    12 octobre 2021 à 11 h 05 min at 11 h 05 min

    Anunoby a toutes les clés pour une saison MIP. VanVleet disait dans une interview l’autre jour que c’est maintenant l’option 1 des Raptors, au moins jusqu’à ce que Siakam revienne. S’il score plus de la vingtaine, tout en restant le meilleur défenseur au-dessus de la frontière, avec un bon début de saison de Toronto, ça veut dire une potentielle sélection au ASG.

    Dans le même temps il va y avoir du temps de jeu pour Achiuwa, qui impressionne aussi en preseason, et Flynn, qui aura des coups de chaud. Même les deux rookies Banton (pick 46) et Champagnie (undrafted) ont montré des choses intéressantes.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top