Bulls

Les Bulls joueront en blanc à domicile cette saison : back to basics, reste à savoir si Zach LaVine est le nouveau Jordan

Zach LaVine 7 novembre

YEAH !

Source image : NBA League Pass

Vous n’avez peut-être jamais fait attention à ce détail, mais ces dernières années les Bulls ont de moins en moins joué avec leur traditionnel maillot blanc à domicile. Une tendance qu’on a pu voir à travers l’ensemble de la NBA mais la franchise de Chicago a décidé de prendre le taureau par les cornes et revenir aux classiques. Un moyen pour faire revenir les victoires après des années de vaches maigres ?

C’est sur leur compte Twitter que les Bulls ont annoncé la news, et de manière assez originale en plus. Checkez le dernier tweet : « Nous avons une annonce spéciale, lisez le premier mot de nos six derniers tweets ». On a fait défiler le feed et on a lu, et ça donne du « White Jerseys At Home Are Back ». Traduction en mode Google Trad : « Les Maillots Blancs À La Maison Sont De Retour ». Yes ! Bien décidés à marquer le coup et à retrouver leur gloire d’antan, les Bulls ont choisi de revenir aux bases, c’est-à-dire jouer avec leur fameux maillot blanc quand ils évoluent devant leur public. On arrête le noir, on arrête le rouge, on arrête tout simplement les conneries et on fait comme au bon vieux temps, quand les Taureaux faisaient vraiment peur au sein de la Conférence Est. Car ça fait quand même plusieurs années que le United Center de Chicago n’a pas pu vibrer, les Bulls restant sur quatre saisons claquées et sans Playoffs. Beaucoup trop aux yeux du nouveau boss Arturas Karnisovas, qui n’a pas perdu de temps pour faire le ménage et mettre en place une équipe prometteuse, en tout cas sur le papier : Zach LaVine, Nikola Vucevic, Lonzo Ball, DeMar DeRozan… clairement la hype est de retour à Chicago et il suffit d’écouter le commentateur Stacey King pour s’en rendre compte.

Lors du premier match de présaison mardi à Chicago, les Bulls ont explosé les Cavaliers tout en faisant le show. Alley-oops, gros tomars, jolis caviars, jeu spectaculaire en transition, tout ça avec des recrues qui brillent d’entrée, c’était jour de fête dans la Windy City. Ça faisait un bon moment qu’on n’avait pas vu le public du United Center s’enflammer de la sorte. C’est vraiment là qu’on voit que les fans des Bulls ont particulièrement souffert ces dernières saisons, et qu’ils sont très chauds pour celle à venir. Parce que bon, en soi, y’a pas trop de quoi s’enflammer quand on bat une équipe éclatée comme Cleveland dans un match de présaison. Mais dans une ville qui respire le basket comme Chicago, tout est bon pour reprendre espoir. Le talent est là, le potentiel showtime est là aussi, alors autant y croire à fond, même si de vraies questions entourent également ce groupe. Comment tout ce beau monde va pouvoir s’accorder en attaque ? Est-ce qu’un ballon ça suffit ? Est-ce que ça peut tenir défensivement ? Est-ce que Billy Donovan est l’homme de la situation ? Bref, les doutes existent et ce n’est pas une taule infligée aux redoutables (non) Cavaliers qui vont les lever d’un coup. Par contre, ça permet vraiment de faire monter la hype et c’est déjà ça.

Les Bulls avec le maillot blanc au United Center, ça rappelle tout de suite des souvenirs d’Eddy Curry de Jojo ou Derrick. Reste à voir si cela va s’accompagner par des succès dès cette saison, car c’est bien tout ce qui compte au final. Allez les gars, maintenant faut assumer.  

Source texte : @chicagobulls

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top