Mavericks

Flashback 2020-21 : quand Luka Doncic renvoyait les Grizzlies dans leur tanière avec un game winner venu d’ailleurs

Luka Doncic 15 avril 2021

Luka Doncic est probablement le seul joueur au monde capable de mettre ce genre de tir et à éclater de rire juste derrière. Car pour lui, la NBA est un jeu.

Source image : YouTube

Avril 2021, la saison régulière s’apprête à livrer ses derniers secrets à une date peu conventionnelle, et un homme n’en a décidément rien à secouer de la date, pourvu qu’on lui file une gonfle dans les mains. Cet homme c’est Luka Doncic, on est sûr que vous le connaissez, et ce soir-là les Grizzlies n’ont tout simplement rien pu faire, devant un homme que le destin lui-même s’était chargé de porter aux nues, une fois de plus.

Dix secondes à jouer ce soir-là au FedEx Forum, et les Mavs, Luka Doncic en tête, ont passé une soirée globalement… difficile. Grayson Allen et Desmond Bane ont montré le bout de leur nez pour les Oursons, Jonas Valanciunas a pris la raquette des Mavs pour un pot de miel, et côté Mavericks les bons apports des remplaçants Jalen Brunson, Dwight Powell et J.J. Redick masquent alors à peine les difficultés des starters à faire leur loi. Tout au long du match les Grizzlies sont devant et malgré un dernier quart courageux des Texans la victoire tennessienne semble acquise quand, à +2 en leur faveur et trois secondes au chrono, les Grizz voient Grayson Allen et son 90% de moyenne aux lancers se présenter sur la ligne. Vous vous en doutez l’histoire mérite d’être contée alors le begey loupe ses deux lancers, Dwight Powell se saisit du rebond et les Mavs prennent temps-mort avec 1,8 seconde à jouer, vous connaissez déjà la fin…

Une remise en jeu de Maxi Kleber, Dillon Brooks et Jonas Valanciunas qui tapent une haie d’honneur à l’accent slovène, Luka Doncic qui balance une prière et qui termine ça mort de rire sans trop comprendre ce qui arrive, et un public (non) complètement groggy devant ce mélange de génie et d’insolence de la part du meneur des Mavs. Il nous avait lâché un tir des vestiaires face à Portland, un autre en direct du salon de Reggie Jackson et tout un tas d’autres actions toutes aussi clutchs les unes que les autres, et voilà donc que Luka nous rajoute un game winner façon HORSE à son palmarès, avec ce shoot qui ne respecte absolument aucun standard du basket.

Une dinguerie de plus à l’actif de Luka Doncic, un mois avant une nouvelle série de Playoffs perdue face aux Clippers non sans avoir envoyé des perfs de fou malade, trois mois avant d’enjailler la Terre entière sauf Nico Batum à Tokyo. Que nous réserve Luka pour cette saison ? Le pire dans tout ça, c’est que même lui ne le sait pas.

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top