Nuggets

Petr Cornelie a fait ses premiers pas en NBA : six minutes et un gros tir du parking, on accélère demain face aux Warriors ?

Petr Cornelie 5 octobre 2021

Six minutes, 4 points, 1 rebond, 1 passe et 1 contre pour Petr Cornelie cette nuit face aux Clippers. Cinq ans après sa Draft, Pétard est dans la place !

Source image : FIBA

Au milieu de tout un tas d’autres infos à engranger cette nuit, un joueur français a donc joué les premières minutes de sa carrière NBA. Ok c’était en pré-saison, ok il n’a eu droit qu’à six petites minutes de jeu, mais Petr Cornelie est donc officiellement un membre des Nuggets, en espérant que l’avenir lui promette un vrai spot dans le roster de Mike Malone.

En tout cas, disons que Petr ne pouvait pas faire grand chose de plus pour sa première sous le maillot de Denver. Signé par la franchise du Colorado il y a 17 jours en tant que two-way player, l’ancien joueur du Mans ou de Pau et médaillé olympique cet été avec les Bleus a donc foulé un parquet NBA pour la première fois de sa carrière, lui qui avait été drafté en 53ème position en 2016 par cette même franchise de Denver. Six petites minutes au final, une entrée en jeu en fin de match pour renvoyer Bol Bol dans le double lave-vaisselle, et la possibilité – loupée – d’envoyer tout le monde en overtime mais tant mieux, on vous explique pourquoi un peu plus bas.

Une balle perdue et un shoot raté pour se mettre en jambes mais très vite Petr redevient Pétard et offre une passe décisive pour Markus Howard, contre Luke Kennard et envoie un missile du parking sur une passe du crackounet Bones Hyland, bienvenue chez les grands et en route pour le Hall Of Fame. Un rebond offensif plus loin Petr aura la possibilité de remettre tout le monde à égalité mais manquera volontairement le premier de ses deux lancers, le joueur nous ayant révélé au téléphone après le match qu’il ne voulait pas nous obliger à voir une prolongation. 4 points, 1 rebond, 1 passe, 1 contre et un joli cadeau pour nos mirettes endormies, dans le jargon on appelle ça un combo-pépite alors merci Petr pour les travaux. 

L’essentiel dans cette histoire ? Ce n’est évidemment pas de juger de la performance du Français sur six minutes, mais plutôt d’espérer pour lui qu’il ait et/ou qu’il continue de taper dans l’œil de son staff afin d’intégrer à plein une rotation qui manque un poil d’intérieurs, derrière un Nikola Jokic dont le coach a d’ailleurs annoncé qu’on ne lui demanderait pas la lune cette saison. Y’a du Jeff Green et du JaMychal Green pour stretcher, y’a du Vlatko Cancar à développer et du Bol Bol à faire naviguer du poste 3 à 5, et donc clairement une place à prendre pour l’intérieur argenté.

La suite pour Pétard ? Un match après-demain face aux Warriors, et pourquoi pas un énorme chase-down block sur Stephen Curry histoire de truster les premières pages de la chaine YouTube de la NBA, histoire d’apprendre aux cainris à prononcer son prénom. Chiche ? Bravo en tout cas jeune homme, désormais « tu en es », et il va falloir tout faire pour y rester.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top