Grizzlies

Les highlights de la saison 2020-2021 de Xavier Tillman Sr. : à peine une saison à Memphis et déjà un grizzly pur jus

xavier tillman

Il est tombé dans la bonne franchise, clairement.

Source image : YouTube / BIIen

Pour sa saison rookie chez les Grizzlies, Xavier Tillman Sr. a déjà bien imposé sa musculature dans les raquettes. Le garçon tout droit sorti du second tour de la Draft s’est fait sa place à Memphis et pourrait bien continuer à agrandir sa tanière dans l’effectif de Taylor Jenkins au vu de sa belle première campagne.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce grand bonhomme répondant au nom de Xavier Tillman Sr. , sachez que s’il y a bien une franchise dans laquelle il fallait qu’il tombe, c’était bien les Grizzlies. Pourquoi ? Parce que plus grizzly que lui, à part Zach Randolph peut-être, on n’est pas sûrs d’en connaître. L’ailier-fort est un pur produit de Michigan State – comme Z-Bo d’ailleurs – où il a passé trois ans avant d’être sélectionné en 35ème position de la Draft 2020 par les Kings. Zachary Kleiman a alors été séduit par le titre de Big Ten Defensive Player of the Year du junior des Spartans et de sa belle production numérique de 13,7 points, 10,3 rebonds, 2 contres et 3 passes en 32 minutes par match. Le GM des Oursons a alors décidé de le récupérer dans un deal à trois équipes, ne lâchant que Robert Woodward en contrepartie. Qui est Robert Woodward ? Personne ne le sait, à part onze mecs fans des Kings.

Bref, Ja Morant et compagnie ont donc vu débarquer un ailier-fort aux airs de Udonis Haslem, haut de 2 mètres 03, épais de 111 kilos de muscles saillants et spécialiste des rebonds et de la défense. XTS reste néanmoins frustre offensivement mais son énergie lui permet de gratter des rebonds offensifs et de vivre allègrement de putbacks. Xaxa est également plutôt bon en pick and roll et est tout à fait capable de claquer les alley-oops envoyés par son poto Ja malgré sa carcasse difficile à envoyer dans les airs. Il possède surtout un sens du placement défensif et offensif très intéressant et ne fait rien de superflu sur le parquet. Il fait simplement ce qu’on lui demande, à savoir défendre, jouer les gros bras et dépanner comme il peut en attaque. Cette saison, l’Ourson a tourné à 6,6 points et 4,3 rebonds à 56% dont un surprenant 34% depuis la tanière sur ses 59 matchs dont 12 en tant que titulaire.  Attention cependant car le gros nounours a déjà 22 ans et pas mal de concurrence à son poste. Les copains Jaren Jackson Jr. et Brandon Clarke, le rookie Santi Aldama et notre Killian Tillie national vont provoquer pas mal d’embouteillages et pourraient empêcher l’ailier-fort pur jus de complètement se développer à son spot de prédilection. Bien qu’on adorerait le voir associé à Steven Adams dans la raquette pour voir lequel est le plus tanké des deux, on imagine qu’une solution pourrait être de décaler le Xav au poste de pivot dans un système small-ball, dans un rôle à la Draymond Green chez les Warriors où Tillman pourra d’ailleurs pleinement exploiter ses belles qualités de playmaker.

Enfin bref, Xavier Tillman, c’est le genre de mec qu’il ne vaut mieux pas croiser dans une ruelle sous peine, déjà, de ne pas passer, et surtout de recevoir une mandale de forain. Allez, on vous laisse avec ses rookie highlights afin que vous compreniez un peu mieux le bonhomme… avant qu’il recasse des bouches à la reprise.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top