Thunder

Josh Giddey solide pour ses débuts : 18 points à 8/12 au tir, chouette, on peut donc dire qu’il va pouvoir Giddey le Thunder

vanne 5 octobre 2021

Retrouvez cette vanne tous les soirs sur Rire et Chansons.

Le choix du Thunder lors de la dernière Draft a parfois été discuté, mais Josh Giddey semble vouloir faire taire très vite les (faux) sceptiques, première vanne. Comme Théo Maledon la saison passée, le rookie australien a donc frappé fort dès le premier match de pré-saison pour rassurer ses fans, qui n’en avaient peut-être pas besoin d’ailleurs, en lâchant une première sortie en tous points satisfaisante et à bien des égards. Si des âmes sont perdues à la Chesapeake Arena au Paycom Center, Josh va donc pouvoir les Giddey, deuxième et dernière vanne.

Intrigante équipe que cette jeune escouade du Thunder, remplie à ras-bord de gamins aussi talentueux que les autres… mais qui restent des gamins. Elle sera longue cette saison, elle servira à la plupart des ces titis pour se former et apprendre la dure vérité du monde adulte, mais si elle s’annonce longue elle ne s’annonce pas moins… intéressante. Grâce à un certain Shai Gilgeous-Alexander évidemment, en mode préchauffage cette nuit, grâce à Théo Maledon aussi, maladroit pour sa première mais pour beaucoup candidat à une explosion pour son année 2, grâce à ce bougre de Pokusevski, revenu aux affaires avec quelques kilos de barbaques en plus et il valait mieux, mais grâce, aussi, aux derniers arrivés, car aujourd’hui avoir 20 ans dans l’Oklahoma fait presque de vous un pépé. Ces nouveaux qui sont-ils ? Jeremiah Robinson-Earl tout d’abord, intérieur puissant et potentiel chouchou d’OKC cette saison, Tre Mann, une puce atomique qui va venir densifier les lignes arrières, Aaron Wiggins, sniper qui pourrait devenir en six mois le meilleur Wiggins de la Ligue, et donc notre ami Josh Giddey, flow de Backstreet Boys mais skills d’un mec sûr de lui et des ses forces. 

Cette nuit ? Josh Giddey s’est donc présenté à la foule, il s’est présenté à la NBA. Titularisé par Mark Daigneault et parfois utilisé comme le meneur d’un cinq très small, le sse-go a fait étalage de son talent à la création, pour lui et pour les copains, tout en prenant ses responsabilités en défense en allant par exemple défier Gordon Hayward plusieurs possessions de suite. Bon point ça. En attaque ? Complet comme un casse-dalles chez Ibo, comme sur cette possession où il lâcha un caviar sucré pour Théo Maledon avant de ramasser sa brique virilement pour la convertir en and-one. La main gauche est soyeuse, le handle a déjà mis une bourrasque à Kelly Oubre, niveau parking la mire semble réglée aussi, bref on est sur une première assez immaculée pour l’ancien prospect de NBL, qui prouve comme son adversaire du soir LaMelo Ball qu’un passage chez les Aussies peut aussi être avantageux niveau XP. 18 points au final pour le n°6 de la Draft 2021, 8/12 au tir et 7 rebonds, et donc une première bonne nouvelle pour le Thunder qui va pouvoir multiplier les propositions sur son backcourt cette saison.

Une première encourageante donc, malgré la défaite, car on rappelle une nouvelle fois que le kif procuré par OKC cette saison ne sera pas forcément proportionnel au bilan. Ce soir il y avait en face un James Bouknight très chaud lui aussi, un LaMelo Ball pas suffisamment défendu car Lulu Dort ne peut pas tout faire, mais l’essentiel est sauf pour le Thunder : il y a peut-être un crack de plus dans la maison.

stats Thunder Hornets 5 octobre 2021 stats Hornets Thunder 5 octobre 2021

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top