Warriors

Jordan Poole voit déjà le cercle comme une piscine : 30 pions à 7/13 du parking, Klay Thompson peut prendre son temps

Ce Warriors – Blazers était évidemment l’un des matchs à suivre cette nuit, on ne va pas vous faire un dessin. Oh et puis si tiens. Damian Lillard, Stephen Curry, Klay Thompson qui trépigne sur le banc et deux équipes qui nous ont habitué à frissonner lorsqu’elles se jouent. Et si ce n’était qu’un premier match de pré-saison, un homme n’en avait fichtrement rien à cirer et a clairement posé ses baloches sur cette nuit du 4 octobre.

Elle est donc finie cette époque. Officiellement terminée. Mais si, vous vous souvenez, cette époque incroyable où chaque match de Jordan Poole n’était qu’une occasion de plus de se taper des barres parce que le mec rentrait environ un shoot sur quinze. Bien loin ce temps-là, car depuis le petit Poole a fait du chemin jusqu’à être aujourd’hui l’un des leaders offensifs des Warriors, la phrase est folle, et j’en veux pour preuve un exercice 2020-21 plein de bonnes intentions. Cette nuit ? Le focus était pourtant posé ailleurs, sur les débuts de Chauncey Billups en tant que coach des Blazers par exemple, sur le retour d’Andre Iguodala sur ls terres de son trophée de MVP des Finales, ou sur le premier match de la saison de Stephen Curry et Damian Lillard, évidemment.

Mais si les deux derniers nommés n’ont – ô surprise – rien perdu de leur talent, c’est donc ce bougre bien prénommé de Jordan Poole qui a vu cette nuit le cercle comme une piscine, et c’est aussi le grand retour des jeux de mots complètement claqués. Jordan Poole ? Sur une autre planète, la planète pré-saison hein, mais auteur tout de même de la perf de la nuit et c’est déjà pas mal. 30 points, 5 rebonds, 5 passes, 1 steal et 2 contres, à 10/17 au tir dont 7/13 du parking, à 3/3 aux lancers, et quand on dit parking c’est parking hein.

En effet, Jordan ne s’est pas contenté face à Portland de bousiller leur défense, il l’a fait en prenant tout ses tirs ou presque deux bons mètres derrière la ligne, terminant notamment son premier quart-temps avec un buzzer-beater en direct des vestiaires. Une bonne dose d’insolence et on se demande bien où il a pu apprendre ça, un peu de trashtalking après avoir vu Nassir Little démolir… Anfernee Simons devant sa rapidité Poolienne, et au final un sentiment qui prédomine : Klay Thompson peut gérer tranquillement sa convalescence puisque Steph Curry possède en JP un Splash Bro qui sera peut-être plus qu’une solution de rechange.

On ne vous parle pas du score parce que tout le monde s’en tape, mais on vous informe juste que le premier examen de passage des Warriors s’est plutôt bien passé, malgré la maladresse du duo Avery Bradley / Juan Toscano-Anderson en sortie de banc, un banc duquel est sorti avec aisance… Otto Porter Jr?, qui est donc toujours vivant et c’est aussi l’une des surprises de la nuit. Allez, vivement le prochain match des Dubs, on a même pas eu le temps de lâcher la vanne du Poole Renard Vipère.

stats Blazers Warriors 5 octobre 2021 stats Warriors Blazers 5 octobre 2021

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top