Timberwolves

D’Angelo Russell a régalé, Pat Beverley a trashtalké, Karl-Anthony Towns a postérisé : une première réussie pour les Wolves

Wolves 5 octobre 2021

3, 2, 1, hurlez.

Source image : YouTube

Dans la famille des franchises originales dont on ne sait pas vraiment quoi penser, les Wolves se placent peut-être en tête et c’est plutôt cool, car ils n’ont que très rarement été en tête de quelques choses à part la Lottery. Cette nuit et pour leurs débuts dans cette pré-saison ? On a vu du bizarre mais pas mal de fun quand même, avec des leaders déjà bien en jambes après quelques semaines de bazar dans les bureaux. Bref, ça sent pas encore les NBA Finals mais ça sait toujours jouer au basket et c’est déjà ça.

On a beaucoup, beaucoup parlé des Wolves ces dernières semaines et, comme souvent, ce n’était pas forcément lié à leurs performances sur le terrain. Un peu normal puisqu’il n’y avait pas de match, on pousse le bouchon un peu loin c’est vrai, mais il est vrai aussi que le mois de septembre a été plutôt agité dans le Minnesota. Licenciement du GM en place Gersson Rosas et on a appris depuis qu’il n’était pas du genre coolos coolos, arrivée de son remplaçant Sachin Gupta, rumeurs autour d’une arrivée potentielle de l’Arlésienne Ben Simmons, bref on voulait voir du basket à Minneapolis, histoire de se changer un peu les idées. La première bonne nouvelle pour les fans des Loups ? Le squad de Chris Finch est au complet, et tout le monde semble en accord avec ses gambettes. Une bonne chose tout de même lorsque le temps est la mise en route et aux divers tests d’un coach, et cette nuit, pour la première de cette pré-saison face aux Wolves, pas mal d’enseignement peuvent déjà être tirés malgré le spectre toujours hurlant des conclusions hâtives.

En premier lieu ? Les leaders sont au rendez-vous. Anthony Edwards tout d’abord, probablement encore tout chiffonné d’avoir laissé son ROY à un gamin qui a des dents en or, a envoyé quelques premiers highlights intéressants, comme par exemple un chase-down block viril ou encore ce vol manifeste suivi d’une finition rageuse sur un Brandon Ingram pas réveillé, mais il a surtout démontré – vous l’aurez compris – des skills intéressants… en défense, là où le bât blessait le plus la saison passée et c’est une très bonne nouvelle.

Anthony Edwards et surtout, D’Angelo Russell, vu très à son aise pour cette reprise (19/3/5) en s’interdisant durant de longues minutes de toucher le moindre gramme d’arceau, ça promet de chaudes soirées tout ça. Puis comment ne pas évoquer ensuite le dénommé Karl-Anthony Towns, venu très rapidement rappeler à la NBA qu’il était toujours l’un des intérieurs les plus puissants de la Ligue en détruisant notamment le pauvre Jaxson Hayes, lequel ponctuera plus tars sa soirée cauchemar en quittant le parquet en boitillant pendant que Willy Hernangomez concurrençait un lampadaire dans la course au meilleur défenseur de la nuit.

Pour le reste ? Du connu (Naz Reid qui fait le taf en sortie de banc, Taurean Prince qui filoche du parking et Malik Beasley qui préchauffe tout doucement) et du nouveau avec un Pat Beverley déjà très à son aise à prendre des pull-ups en transition (pré-saison mon amour), mais surtout à vociférer, trashtalker tout ce qui bouge et, évidemment, prendre des techniques en direct du banc. Du côté des jeunes ? Plutôt Vanderbilt que McDaniels cette nuit, avec probablement un équilibre à trouver entre les deux freaks. Les axes de progression ? Les rebonds, lol xd, apparus face aux Pels comme le cadet des soucis des Loups, occupés à courir en attaque mais en oubliant la plupart du temps qu’il fallait déjà avoir le ballon pour jouer vite.

Une soirée plutôt satisfaisante en définitive, face à des Pels drivés tranquillement par le stick Ingram mais aussi et surtout par un étonnant duo composé de Nickeil Alexander-Walker et Trey Murphy III, rookie sniper qui gagne à être connu dans le bayou. Moralité ? Y’a du talent chez ces Wolves, évidemment hein, mais malgré tous les bons points et la fraicheur de cette jeunesse, doit toujours résonner en vous la vois de votre coach en U15 qui vous hurlait : LES REBONDS BORDEL.

stats Pels Wolves 5 octobre 2021

stats Wolves Pels 5 octobre 2021

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top