Nets

Les Nets plus forts que les Lakers en ouverture de la pré-saison : victoire 123-97, et une mise en bouche au bon goût de G League

James Harden 4 octobre 2021

Austin Reaves, Chaundee Brown, Mac McClung et José Bernuto. L’un de ces quatre hommes n’existe pas et on vous laisse le trouver

Source image : YouTube

On l’attendait évidemment de pied ferme ce match. Pas forcément pour le parterre de stars présentes et pour l’intensité promise, mais surtout parce que ça fait du bien, tout simplement, de se farcir de nouveau un match NBA. Le terme match est d’ailleurs ici un bien grand mot tant cette première rencontre de la pré-saison 2021-22 entre les Lakers et les Nets avait davantage des airs d’échauffement général, mais on a quand même réussi à tenir jusqu’au bout… sacré exploit.

LeBron James, Russell Westbrook, Carmelo Anthony et Trevor Ariza, voilà pour les absents annoncés côté Lakers pour cette ouverture de bal. Côté Nets ? Pas de Kevin Durant ni de James Harden, pas de Kyrie Irving, pas de Blake Griffin, pas de Joe Harris et pas de Patty Mills, histoire de donner le change. Bonne nouvelle tout de même, au coup d’envoi de ce match les LaMarcus Aldridge, Paul Millsap ou autre Bruce Brown donnent le change à Anthony Davis, quelques têtes légèrement couronnées tout de même. LeBron et RW sont morts de rire sur le téco, James Harden s’est déguisé en peau de moutarde et ira un peu plus tard chicaner Dwight Howard, KD fait la tronche, Anthony Davis score sur la tête de Paulo sur son premier ballon, et derrière les Nets font un premier écart grâce au poignet de Bruce Brown.

Vous pensez vraiment qu’on va vous faire un résumé complet de ce match ? Evidemment que non.

Evidemment que non, et on va plutôt faire le tour du propriétaire, équipe par équipe, de ce qu’on a vu de bien et de moins bien pour cette reprise. Pour les Lakers ? Un AD saignant donc, mais sorti en fin de premier quart pour ne plus jamais rentrer, parce que 11 minutes pour une reprise c’est déjà très bien. Malik Monk ? 15 points et une valise de tirs, qui prouve que l’ancien Hornet pourrait bien être l’un des gros leaders du banc californien cette saison. On aura également vu un Dwight Howard déjà bien insolent au propre comme au figuré et au centre d’un imbroglio relou de dix minutes après avoir pris sa sixième faute, et tout un tas de gamins avides de reconnaissance et plus ou moins en vue ce soir. On pense à Austin Reaves, Chaundee Brown, Mac McClung et José Bernuto, l’un de ces quatre hommes n’existe pas et on vous laisse le trouver. Pour les Nets ? L’association Millsap / Aldridge a été entrevue quelques minutes, Bruce Brown a fait valoir son expérience, mais le pompon du soir revient à Day’ron Sharpe, monstre rookie auteur d’une belle rentrée malgré une dent déchaussée par Dwight, Day’Ron Sharpe mais surtout le n°27 de la dernière Draft Cam Thomas, déjà très en vue lors de la Summer League et encore une fois à son avantage ce soir avec 21 points à 7/14. Deux joueurs qui nous intéressent particulièrement ? Joel Ayayi et Sekou Doumbouya, et si le premier n’a su profiter de ses 14 minutes pour se montrer, le second nous a offert une rentrée saignante, également au troisième quart, pour terminer son match avec 11 points et 4 rebonds, à 3/3 au tir et 5/5 aux lancers.

En ce qui concerne le match d’un pur point de vuie basket, rien de bien fou à se mettre sous la dent, si ce n’est certains visages qui découvrent leur nouveau maillot et d’autres qui ne le porteront probablement plus jamais. On vous l’a dit l’objectif était autre ce soir, à savoir commencer à nous remettre dans le rythme avant le début de la saison dans 15 jours. Et pour les plus die-hard fans d’entre vous, ça continue dès demain soir avec huit matchs au programme et , très franchement, pas sûr ici qu’on ne tienne toute la nuit.

stats Nets 4 octobre 2021 stats Lakers 4 octobre 2021

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top