Mavericks

Frank Ntilikina, un nouveau départ mais un rôle à définir : sous Jason Kidd, Franky peut-il faire décoller sa carrière ?

Go go go Franky !

Source image : YouTube

En 2017, au moment de la Draft NBA, Frank Ntilikina a failli rejoindre les Mavericks, qui ont choisi Dennis Smith Jr. en neuvième position juste derrière les Knicks. Quatre ans plus tard, Franky est finalement à Dallas, où il espère profiter de la présence du coach et ancienne légende Jason Kidd pour franchir un cap.  

Forcément, ça faisait un peu bizarre. Autant pour lui que pour nous. En début de semaine, lors du Media Day des Mavericks, Frank Ntilikina est apparu pour la première fois sous le maillot de Dallas, lui qui n’avait connu que les couleurs de New York depuis son arrivée en NBA il y a quatre ans. Signé en fin d’intersaison par la franchise texane (pour deux ans mais seulement une garantie), le French Prince espère profiter de son nouvel environnement pour lancer une carrière qui a eu du mal à décoller dans la Grosse Pomme. Et nous, forcément, on a hâte de voir ce que peut donner Franky en dehors de l’univers new-yorkais, dans une nouvelle franchise où il ressentira probablement moins la pression accompagnant son statut de numéro 8 de draft. C’est notamment pour cette raison qu’on a tout particulièrement tendu l’oreille quand le coach Jason Kidd a parlé de Frank devant les médias locaux. Comme Ntilikina, Kidd est nouveau à Dallas. Enfin « nouveau », façon de parler car il connaît très bien la franchise texane, lui qui a évolué chez les Mavs à deux reprises durant sa carrière de joueur, remportant même un titre NBA en 2011 aux côtés de Dirk Nowitzki. Mais il est nouveau dans sa position d’entraîneur de Dallas et visiblement, il semble vouloir compter sur les services de Ntilikina, très peu utilisé à New York la saison dernière (seulement 9,8 minutes de moyenne en 33 matchs).

« C’est un jeune joueur qu’on va aider à développer et qui possède des moyens pour nous aider des deux côtés du terrain. C’est un jeune homme qui est long, qui sait comment jouer, et on espère pouvoir le développer pour qu’il devienne l’une des pièces pouvant sortir du banc voire même être titulaire à un moment donné. Je pense que le fait d’avoir un autre playmaker peut nous aider. »

– Jason Kidd, via Mavs.com

On ne va pas s’enflammer et imaginer tout de suite un Franky dans le cinq des Mavs aux côtés de Luka Doncic. Sur le backcourt, l’équipe de Dallas a un peu de monde avec Tim Hardaway Jr., Jalen Brunson, Trey Burke, Sterling Brown ou encore les jeunes Tyrell Terry et Josh Green. Cependant, ça fait du bien d’entendre ça, même si ça ne garantit rien bien évidemment. Tout ce que peut demander Ntilikina aujourd’hui, c’est une opportunité de montrer ses qualités défensives, et on l’espère ses progrès en attaque. Frank l’a dit au Media Day, il est excité par ce nouveau départ et est content de pouvoir apprendre sous les ordres d’un grand nom comme Jason Kidd.

« C’est vraiment excitant d’être coaché par un ancien joueur, surtout lui qui est l’un des meilleurs meneurs de l’histoire. Il était un très bon défenseur, et très intelligent. Je veux vraiment apprendre de lui pour m’améliorer, je compte lui poser beaucoup de questions sur sa manière de voir le jeu. C’est ce qui le rendait spécial. Pour moi, pour franchir une étape dans ma carrière et me développer, c’est vraiment une bonne chose d’être coaché par lui. »

Si Jason Kidd est moins réputé pour ses qualités de coach que pour ses qualités de joueur, il ne fait aucun doute qu’il représente une référence sur le poste de meneur de jeu. Dix fois All-Star, cinq fois meilleur passeur de la NBA, spécialiste du triple-double et neuf fois dans l’une des deux meilleures équipes défensives de la saison, J-Kidd était un maestro en son temps. En matière de prise de décision et d’impact des deux côtés du terrain, Frank va forcément en apprendre des choses. Ça va changer des Elfrid Payton et des Trey Burke (même si celui-ci est aussi… à Dallas) qu’il a pu côtoyer à New York. Mais Ntilikina ne garde pas que des mauvais souvenirs de son passage aux Knicks. À Dallas, il va pouvoir retrouver d’anciens copains comme Tim Hardaway Jr., Kristaps Porzingis ou encore Reggie Bullock, qui l’aident aujourd’hui dans son adaptation à Dallas.

« Cela me facilite beaucoup les choses. La première fois dans un nouvel environnement, c’est toujours spécial. J’étais à New York pendant quatre ans, alors je me suis habitué à la vie là-bas, à la salle d’entraînement et tout ça. Maintenant, y’a des nouvelles couleurs, des nouveaux visages. Donc bien sûr, le fait de voir des visages que je connais et d’anciens coéquipiers, ça m’aide déjà pour mon adaptation. »

Nouvel environnement, nouvelles couleurs, nouveau départ. C’est sans doute ce qu’il fallait à Frank Ntilikina pour espérer avancer dans sa carrière et progresser dans les différents secteurs du jeu. On croise les doigts pour que l’influence de Jason Kidd l’aide dans son développement, et qu’il obtienne un autre rôle que celui de chauffeur de banc comme c’était le cas l’an dernier à New York. 

Source texte : Media Day Mavericks

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top