Cavaliers

Embouteillage et questionnements dans la raquette des Cavaliers : on demande un architecte spécialisé pour y voir plus clair

Lauri Markkanen 2 novembre 2020

il va falloir trouver sa place dans la raquette des Cavs.

source image : wallpaper Abyss

Les choix pris ces derniers mois par la direction des Cleveland Cavaliers donnent lieu à un sacré casse-tête. Dans l’Ohio, quatre potentiels titulaires dans une raquette NBA se retrouvent ainsi dans le même effectif. De gros embouteillages sous le cercle, alors comment articuler tout ce beau monde ? On essaie d’y voir plus clair. 

Depuis l’arrivée de Lauri Markkanen dans l’Ohio, pas mal de question se posent dans la tête des fans de Cavs et amateurs tout court de la balle orange. Débarqué avec un contrat longue durée (67 millions sur 4 ans), l’ancien de Chicago est le second gros contrat signé cet été par Dan Gilbert et Koby Altman. En effet, Jarrett Allen avait pour sa part prolongé quelques semaines auparavant pour 5 ans et 100 millions de dollars, sans oublier que les Cavaliers avaient choisi en troisième position lors de la draft Evan Mobley, un… intérieur. Le vétéran Kevin Love et son contrat pourri traînant toujours dans les parages, on se retrouve donc avec quatre tours à placer dans la raquette des Cavs. Et encore on est sympa, mais on ne vous mentionne pas Tacko Fall et ses 5m33, qui surplombe tout ce petit monde. Si l’on s’était déjà penché sur l’intérêt d’engager Lauri Markkanen après son sign and trade, on a cette fois-ci décidé d’aider J.B. Bickerstaff dans le choix de ses combinaisons sur les postes 4 et 5. Avec quatre potentiels titulaires NBA (Love, Allen, Mobley et Markkanen), on fait donc le point sur les points forts et les points faibles de chaque association.

On supposera ici que Kevin Love fait toujours partie de l’effectif des Cavs et qu’un accord sur buy-out n’a pas été trouvé.

Kevin Love – Evan Mobley

  • Points forts : Offensivement, attention au chantier que peut réaliser cette association. Si Kevin Love rentre ses shoots, il va écarter la défense adverse, ce qui pourrait profiter à Evan Mobley qui par sa longueur et sa mobilité pourrait sanctionner en profitant des espaces.
  • Points faibles : Kevin Love. Plus sérieusement, la dureté et la présence sous les cercles risquent de pêcher. Un intérieur adverse très costaud et physique pourrait se régaler dans la peinture et prendre pas mal de rebonds.

Lauri Markkanen – Jarrett Allen

  • Points forts : C’est la paire la plus NBA ready. Ils sortent tous les deux de saisons NBA assez complètes. Ils apporteraient une vraie densité physique à l’équipe. Capable de sanctionner des adversaires trop frêles sur pick and roll pour Allen ou sur pick and pop pour Markkanen, la complémentarité est assez intéressante.
  • Points faibles : Peut-être un petit manque de talent pur, mais surtout, attention les critiques si l’on voit beaucoup cette association sur le terrain. Vous sentez venir les « tu ne draftes pas quelqu’un en 3 pour le laisser sur le banc ».

Kevin Love – Jarrett Allen

  • Points forts : Les deux ont l’avantage d’avoir déjà joué quelques matchs ensemble la saison passée. Ils connaissent sans doute mieux les demandes de leur coach et la complicité sera plus facile à trouver. Surtout que leurs profils paraissent également assez complémentaires. Stretch-4 pour l’un, pivot mobile et puissant qui fait du cercle à cercle pour l’autre.
  • Points faibles : Clairement pas un duo pour miser sur l’avenir alors que c’est pourtant tes deux joueurs les plus payés. S’ils ont déjà joué ensemble, on a vu en fin d’année dernière que ce n’était pas brillant non plus.

Lauri Markkanen – Evan Mobley

  • Points forts : Alors là, attention offensivement, ça risque d’être fou et de scorer à tout-va. Mobile et n’ayant pas peur de prendre des shoots, une telle paire peut embêter de nombreuses défenses adverses obligeant les intérieurs à sortir au large. Les espaces libérés pourraient alors profiter aux guards Garland ou Sexton pour aller marquer en pénétration.
  • Points faibles : Entre la charrette au cul de Markkanen et le côté encore trop frêle de Mobley, la défense sera le principal souci de cette association. Malgré sa longueur, Mobley en 5 pourrait facilement se faire pilonner sous les paniers durant sa saison rookie.

Kevin Love – Lauri Markkanen

  • Points forts : Le shoot.
  • Points faibles : LOOOOOOOL. Donc là, ça donnerait Kevin Amour et son sosie finlandais ensemble sur le terrain. Pas un pet de défense, une vitesse proche du néant. Les deux ensemble sur le terrain chez les adversaires et Robin Lopez se transforme en Shaquille O’Neal.

Evan Mobley – Jarrett Allen

  • Points forts : La mobilité et la dimension défensive pourrait être très intéressante. Entre un Jarrett Allen très physique pour défendre sous le cercle et un Evan Mobley plus dans la dissuasion, il sera difficile d’attaquer face à cette raquette. Niveau offensif, Allen sur pick and roll et Mobley avec davantage de ballon dans les mains, ça peut aussi devenir complémentaire.
  • Points faibles : Il manquera peut-être un peu de shoot avec ce duo pour être une menace et vraiment de l’espace à ses arrières. Jarrett Allen ne peut pas s’écarter et on n’est pas encore certain du tir extérieur de Mobley.

LE PRONO DU REDACTEUR

Evan Mobley et Jarrett Allen titulaires, Lauri Markkanen en sortie de banc et pour Kevin Love … inch’Allah. On parie donc sur cette dernière association pour démarrer la saison dans la raquette des Cavaliers. Comme expliqué un peu plus haut, déjà on ne drafte pas quelqu’un en troisième position pour le faire démarrer sur le banc. Mais surtout, la complémentarité et l’impact défensif que peut apporter le duo Allen-Mobley est trop précieux. J.B. Bickerstaff ne peut pas se permettre de se passer d’une telle paire. Si offensivement elle peut paraître plus limitée, Evan Mobley est encore une intrigue, difficile de savoir vraiment ce qu’il peut apporter en NBA avant de l’avoir vu jouer. Si on connaît le registre plus limité d’Allen, le numéro 3 de la dernière draft semble avoir une palette plus large qui peut notamment lui permettre d’être décalé en 4. 2m11 et 2m13, beau duo de twins towers en perspective pour démarrer les matchs. Derrière, Markkanen et ses 16 millions devront donc sortir du banc. Oui ça fait un peu mal dit comme ça, mais à moins de trouver un trade, pour l’instant Lauri aura le banc comme meilleur ami. Enfin, pour Keke, on espère le buy-out et que les Cavs se sortent de ce merdier. Car s’il n’est pas inintéressant sur le plan sportif quand il le désire, il prendrait surtout la place des jeunes, pas terrible dans une reconstruction.

Sacré bordel que cette équipe des Cavaliers. Si on ne remet pas en cause les talents, notamment des jeunes joueurs, on a du mal à comprendre la direction que prend la franchise. On a envie de dire qu’eux aussi ne savent peut-être pas très bien où ils vont, alors il faudra sortir le GPS, à condition de connaître la destination. Quartier des affaires peut-être. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top