Cavaliers

Lauri Markkanen débarque à Cleveland dans un gros sign-and-trade : Larry Nance Jr. file à Portland, Derrick Jones Jr. à Chicago

Lauri Markkanen

Y’a embouteillage dans la raquette de l’Ohio.

source image : YouTube

Ça faisait plusieurs jours qu’il pionçait comme un loup, Adrian Wojnarowski vient de se réveiller en envoyant du bon gros tweet à la limite de saborder la restriction de caractères. Résultat des emplettes, un trade bien corsé à analyser de bout en bout histoire de déceler les intérêts camouflés. On débrief.

C’était un après-midi comme les autres, à scroller le fil d’actualité Twitter jusqu’à ce que l’oiseau bleu ne reprenne du service dans son utilité la plus totale. Tiens, Adrian Wojnarowski sort de sa boîte et balance plusieurs lignes qui terminent par « sources tell ESPN », le genre de tweet qui pue le vieil accord au beau milieu du ventre mou de cette Free Agency 2021. Le résultat est sans appel, c’est un sign-and-trade concernant Lauri Markkanen et dans lequel trois équipes sont impliquées, avec deux qui semblent s’en tirer mieux qu’avant les négociations : les Bulls reçoivent Derrick Jones Jr. (Portland), le premier tour protégé de Portland et le second tour protégé 2023 de Denver, qui appartenait alors à Cleveland. Dans l’Oregon, les Blazers accueillent à bras ouverts un Larry Nance Jr. qui va apporter de la défense, secteur de jeu dont l’on osait même plus prononcer le nom sous le règne intérieur d’Enes Kanter. Les derniers trublions de ce plan à 3 sont les Cavaliers qui signent Lauri Markkanen pour 67 millions sur 4 ans, une acquisition d’ores et déjà objet de controverse qui leur octroie le titre d’équipe la plus nonchalante de NBA. Quand Evan Mobley – pas réputé pour sa ténacité – va appeler de l’aide en défense, mais que Lauri Markkanen et Kevin Love seront en train d’apprendre la bachata avec les attaquants off ball, les 48 minutes vont paraître une éternité pour les adeptes des nineties.

À Portland, le pari est bon puisque c’est Derrick Jones Jr. – complètement sorti de la rotation la saison dernière – qui laisse sa place à Larry Nance Jr., profil idoine qui manquait cruellement à la franchise de l’Oregon. Ses bonnes défenses de pick-and-roll vont davantage cadenasser une raquette au passif… public, et trop souvent source de débâcle en postseason. C’est aussi tout sourire dans l’Illinois où les Bulls récupèrent le fameux premier tour nécessaire à l’envoi Colissimo de Lauri, et parviennent même à gratter de longs bras avec la venue de Derrick Jones Jr. et son contrat expirant, un chouette défenseur débarqué chez ceux qui en manquent. Les Top 10 sont déjà réservés par Chicago qui s’apprête à squatter neuf des dix places dispos à chaque réveil, parce qu’avec DeMar DeRozan, Derrick Jones Jr. et Zach LaVine, le fournisseur d’arceaux va devoir se mettre à la métallurgie. Quoiqu’il en soit, ces quelques ajouts viennent régler le dossier Lauri Markkanen, répartissant trois joueurs qui ont besoin de se relancer.

À dans quelques mois pour dresser le premier bilan de ce trade. C’est surprenant sans trop l’être, deux écuries répondant parfaitement à leurs manquements, et la dernière misant sur un nom au potentiel toujours XL. À toi, Lauri, de faire fermer des bouches. 

3 Commentaires

3 Comments

  1. Alceste Poquelin

    28 août 2021 à 9 h 33 min at 9 h 33 min

    Lacher un premier tour de draft pour Larry Nance jr. Les mecs veulent vraiment dégouter Lillard en fait…

    • Dr J

      29 août 2021 à 21 h 33 min at 21 h 33 min

      Au contraire, pourquoi Lillard serait content que les Blazers gardent des premiers tours de draft pendant son prime ? Il devrait plutôt être dégouté si le management recrutait des rookies avec des picks 20+ dont on n’attend pas grand chose à court terme. En début de dernière saison, Nance était dans la discussion pour les all defensive teams, c’était un des meilleurs intercepteurs de la ligue, et il a un profil que n’avait pas Portland et qui fit parfaitement dans le roster. Je dirais que Nance a le niveau que l’on attend d’un late lottery pick à son prime à peu près, donc pourquoi conserver un pick que tu espères voir tomber en fin de premier tour ? En plus cela permet de se séparer de DJJ qui malheureusement n’avait pas réussi à percer l’année dernière. La majorité de la fanabse est très contente de ce choix.

      • Alceste Poquelin

        30 août 2021 à 12 h 43 min at 12 h 43 min

        Je ne disais pas ça dans le sens ou Portland aurait du garder son pick. Mais plutôt dans le sens ou y avait peut être mieux à faire que le bazarder sur un role player.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top