Timberwolves

Flashback 2020-21 : le jour où Anthony Edwards a détruit Yuta Watanabe, retour sur une scène de crime ouverte au public

Anthony Edwards 20 février 2021 NBA

20 février 2021 : assassinat au Target Center.

Source image : YouTube

Si la dernière saison des Wolves a été encore une fois bien sombre, mais une lueur est venue réchauffer l’hiver du Minnesota. Durant un soir de février, Anthony Edwards a claqué le poster de l’année : un DUNK (en majuscules, oui monsieur) venu d’une autre planète qui a anéanti Yuta Watanabe, provoquant un deuil national au Japon. On revient sur ce moment.

20 février 2021, Target Center de Minneapolis. Nuit glaciale d’hiver dans le Nord des Etats-Unis avec une rencontre dont tout le monde se fout entre les Minnesota Timberwolves et les Toronto Raptors. Le match est éclaté, personne n’est surpris, personne ne s’attendait à rien, quand soudain, à la fin du troisième quart-temps, Anthony Edwards va envoyer une onde de choc tellement puissante qu’elle va retourner tout un sport. Il est 4h44 du matin, l’horreur se produit. 

Rappel des faits : ballon en main, le renommé Jordan McLaughlin décale Anthony Edwards dans le corner. En défense, DeAndre’ Bembry est dépassé et laisse filer Ant-Man. L’accès au cercle grand ouvert, le numéro 1 de la Draft 2020 ne se fait pas prier, il prend ses appuis et saute. Plein de sagesse, Aron Baynes renonce à s’approcher mais le regretté Yuta Watanabe pense pouvoir arrêter le jeune loup. Avec ses qualités athlétiques de joueur de Régionale 2, le Japonais choisi malgré tout de sauter. En l’air, il se prend Edwards en plein buffet et retombe comme une crêpe au sol. Pendant ce temps, Ant-Man – largement plus haut que son adversaire – a eu tout le loisir de claquer le ballon dans le cercle. Et en signe d’humiliation, il retombe sur son opposant, sonné par la violence du choc : AND ONE ! Tout sourire, Antho se relève tranquillement, fier de son coup, tandis que sa victime est difficilement et honteusement soulevée par des coéquipiers. Oui, à ce moment précis, Yuta Watanabe pèse 575 kilos, dont 475 sont de honte.

Cette action est un assassinat en règle. La puissance dégagée par le gamin est énorme comparée à ce pauvre Japonais. La violence de l’acte est inouïe. Prémédité ou non, ce dunk vient de mettre fin à une carrière, et d’ailleurs, les images devraient être interdites aux moins de 18 ans. On savait qu’Anthony Edwards avait des qualités athlétiques hors du commun, lui qui avait déjà claqué quelques dunks bien salasses. Mais celui-ci, c’était vraiment d’un autre niveau, car il a littéralement anéanti Yuta Watanabe. Son âme a été aspirée, son corps a été écrasé et le Japon a été endeuillé. Au pays du Soleil-levant, ces images sont désormais classées « Secret Défense ». Par contre, dans les highlights et Top 10 en tout genre, elles tournent en boucle. Tout en haut de chaque classement, se trouve désormais ce crime d’une violence incongrue. Pour les prochains qui tenteront de se mettre au travers de la route de Ant-Man, vous êtes prévenus. N’y allez pas, vous pourriez y laisser votre vie.

S’il n’a pas été élu Rookie de l’année, Anthony Edwards peut être élu assassin de l’année. Il détient à son palmarès le titre de Dunk of the Year, avec à son tableau de chasse, un Japonais du nom de Yuta Watanabe.

Source : Bleacher Report 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top