International

Dusan Ivkovic est mort : la légende du velleda yougoslave et serbe nous a quittés, nul doute que Drazen Petrovic saura l’accueillir

Dusan Ivkovic

Adios Duda.

Source image : YouTube

Vivre mille vies et puis s’en va. En ce jeudi matin, c’est le cœur lourd que la planète orange a appris le décès de Dusan Ivkovic, légende vivante du coaching européen. Ce monstre de rigueur aura façonné bien plus d’une carrière, et soufflé sur les nuques de nombreux arbitres. Ensemble, revenons sur cette silhouette qui laissera au basket-ball, un héritage hors-norme.

Les plus jeunes ne le connaissaient probablement pas, Dusan Ivkovic s’est éteint à l’âge de 77 ans, des suites d’un « œdème pulmonaire et d’un herpès », souligne la chaîne de télévision N1. Un tirage de rideau sur 38 années de coaching, lesquelles ont marqué beaucoup trop de grands noms pour être passées sous silence. Son haut fait principal est – et restera, la Coupe Saporta et la Coupe Korać ayant fusionné en 2002 pour l’EuroCup – d’être le seul entraîneur de l’histoire à avoir remporté les quatre grandes compétitions européennes : l’Euroligue, l’EuroCup, la Coupe Saporta et la Coupe Korać. Une longévité victorieuse à toutes époques donc, qui a déteint sur les plus grands. Dans l’ombre des Toni Kukoc, Drazen Petrovic, Sasha Djordjevic, Dino Radja et Vlade Divac, un sélectionneur passionné qui a offert à la Yougoslavie trois médailles d’or aux Championnats d’Europe de 89, 91 et 95, deux médailles d’argent aux Jeux Olympiques de 88 et 96, ainsi qu’une première place au Mondial de 90. Nul n’est sans savoir qu’à cette époque, les pays de l’Est ont foutu un joli barouf en se foutant sur la tronche, complexifiant ainsi tous les bouquins d’histoire. Pour la faire simple, Duda était un petit bonhomme de ce qui sera le futur territoire serbe, et quand la Yougoslavie a perdu ses républiques fédérales – la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine et la Macédoine – le 15 janvier 1992, un garçon comme Drazen Petrovic allait désormais porter le maillot croate et ne plus évoluer sous les ordres de Dusan Ivkovic, l’appellation « Serbie » étant encore dans l’ombre de la Yougoslavie. Malgré la guerre, Duda a donc su s’adapter continuellement à ses différents effectifs, ne cessant de gagner et de faire progresser. La balle plus fort que les balles, c’était l’idée.

Mais le vioc de Belgrade n’était pas doué que pour transmettre sa science en équipe nationale, il laisse également d’excellents souvenirs aux clubs côtoyés. On pense bien évidemment à l’Olympiakos, la légendaire institution grecque avec laquelle il a remporté deux fois l’Euroligue, en 1997 puis en 2012. Là-bas, il a marqué des garçons comme Vassilis Spanoulis, Kóstas Papanikoláou et Georgios Printezis, qui ont pourtant connu une ribambelle d’entraîneurs qualifiés. La vidéo ci-dessus montre ses récentes retrouvailles avec ces trois garçons et leurs autres coéquipiers, un effectif qu’il a dirigé de 2010 à 2012, pour une Coupe de Grèce, un championnat et cette fameuse victoire en Euroligue. Conquérant de l’Europe, Dusan Ivkovic laissera sans doute un seul petit regret au fond de sa botte, celui de n’avoir jamais tenté sa chance outre-Atlantique. En 2002, bien qu’il fut en contact avancé avec les Denver Nuggets, l’opération n’a finalement pas abouti, accentuant un peu plus encore son côté royal. Oui, Dusan Ivkovic n’a pas tendu son derrière pour signer en NBA, mettant par ailleurs beaucoup de respect sur son statut, celui de l’un des meilleurs entraîneurs all-time.

« Ah Duda. TEACHER, LEADER, LORD ! Les mots sont petits, peu nombreux, face à ta grandeur… Merci pour ce que tu m’as appris. Merci d’avoir été mon mentor et d’avoir toujours été à mes côtés. Tu étais mon propre ballon de basket ! Je suis dévasté. » – Vassilis Spanoulis, sur son compte Instagram

Palmarès de Dusan Ivkovic

  • Euroligue : 1997 & 2012
  • EuroCup : 2006
  • Médaille d’argent aux Jeux Olympiques : 1988 & 1996
  • Médaille d’or au Mondial : 1990
  • Médaille d’or au championnat d’Europe : 1989, 1991 & 1995
  • Médaille d’argent au championnat d’Europe : 2009 (Serbie)
  • Coupe Saporta : 2000
  • Coupe Korać : 1979
  • Champion de Yougoslavie : 1979
  • Champion de Grèce : 1992, 1997 & 2012
  • Championnat de Russie : 2003, 2004 & 2005
  • Coupe de Yougoslavie : 1979
  • Coupe de Grèce : 1997, 2000 & 2001
  • Coupe de Russie : 2005

Il aura beau ne plus être là, à glisser quelques mots doux aux oreilles des arbitres, Dusan Ivkovic continuera de vivre à travers l’héritage laissé aux pays de l’Est. On pense forcément à Sasha Djordjevic pour lequel Duda était un père spirituel, et tant d’autres aficionados de balle orange qui feront en sorte de perpétuer son nom à travers les générations, pour ne jamais oublier.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top