International

Sergio Llull vainqueur et MVP de la Supercoupe dans la salle où il s’était blessé : des larmes pour un Espagnol, oui ça arrive

Sergio Llull 13/09/21

Il est ému Sergio !

Source image : Youtube ACB

La belle histoire basket du week-end nous vient d’Espagne, comme quoi tout peut arriver. À Tenerife, dans une salle où il s’était gravement blessé il y a deux ans, Sergio Llull a remporté la Supercoupe d’Espagne avec le Real face au Barça. Élu MVP de la rencontre, il n’a pu retenir ses larmes. Pour une fois que l’émotion ne vient pas d’une victoire face à la France. 

Août 2017, Tenerife, match de préparation à l’EuroBasket entre l’Espagne et la Belgique. Sergio Llull, le meneur espagnol, se blesse gravement. Diagnostic : une rupture des ligaments croisés qui le prive de la compétition et l’écarte des parquets de longs mois. Quatre ans après, il était de retour sur l’île des Canaries pour disputer la finale de la Supercoupe d’Espagne avec son club de toujours, le Real Madrid, face à Barcelone. Un Real – Barça est toujours particulier, même en basket, et encore plus lorsqu’il y a un titre au bout à aller chercher. Dans le match, les Catalans prennent les devants et mènent largement dans le troisième quart-temps (63-44 à la 25e). C’était sans compter sur le Real et un Sergio Llull on fire, qui vont revenir petit à petit et ainsi faire leur retard pour finalement s’imposer 88-83. Victoire donc et titre de MVP du match pour Sergio avec une performance exceptionnelle : 24 points (8/11 au tir, 3/5 de loin, 5/6 aux lancers-francs) en 19 minutes seulement. Au moment du buzzer, le meneur ibérique s’est fait dépasser par l’émotion, en se remémorant sans doute l’épisode douloureux qu’il avait vécu dans cette même salle.

Il a beau être Espagnol et nous avoir fait tant souffrir lors des matchs face à l’Équipe de France. On ne peut que s’incliner derrière la belle histoire et derrière le grand joueur qu’est Sergio Llull. Mais en parlant de la France, le Real aura une grosse dose de Bleu cette année. Quatre tricolores vont porter le fameux maillot blanc. Fabien Causeur, présent depuis quelques années, a été rejoint par Vincent Poirier et les anciens de l’ASVEL, Thomas Heurtel et Guerschon Yabusele. Parmi eux, certains se sont déjà mis en évidence. Après le plus grand utilisateur du dab en demi-finale aka Yabu, c’est Vince Poirier qui a sorti une grosse perf’ avec un double-double lors de cette finale : 16 points, 11 rebonds pour le médaillé d’argent des Jeux de Tokyo. Les quatre coqs vont donc côtoyer toute l’année ce torero de Sergio. Une bonne occasion de préparer au mieux le prochain France – Espagne, afin que les prochaines larmes de Sergio Llull soient de tristesse après une grosse défaite face à nos Bleus.

Bien qu’il fasse partie de nos meilleurs ennemis, on ne peut que reconnaître l’immense carrière de Sergio Llull, et son dernier exploit vient ajouter une ligne supplémentaire à son palmarès. Les belles story comme celles d’hier font partie de l’histoire du basket. Voilà pourquoi on aime tant ce sport. 

Source texte : Eurohoops – realmadrid.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top