Warriors

Transfert : les Warriors envoient Eric Paschall au Jazz contre un choix de draft, est-ce que quelque chose se prépare dans la Baie ?

Direction Salt Lake City pour Eric-P.

Source image : YouTube

Le jour 3 de la Free Agency est officiellement lancé mais c’est un transfert qui vient dominer l’actu de ce début de nuit. Un transfert impliquant les Warriors et le Jazz, avec Eric Paschall au milieu. Le joueur de 24 ans rejoint effectivement les Mormons.

Alors ça, ce n’est pas forcément un move qu’on attendait, et on peut se poser quelques questions concernant l’intérêt du deal du côté de Golden State. Mais avant de partir dans l’analyse, récapitulons en vitesse les termes de la transaction. D’après Adrian Wojnarowski d’ESPN, Eric Paschall vient donc de se faire transférer à Utah. La contrepartie pour les Warriors ? Un choix de deuxième tour de draft, qui correspondrait au deuxième tour 2026 en provenance de Memphis, protégé Top-42 selon Anthony Slater de The Athletic. Rien d’autre. Cela semble bien faiblard pour un joueur de 24 ans qui avait réussi à se faire une place à Golden State ces deux dernières années, profitant notamment de la saison cata des Dubs en 2019-20 pour s’affirmer. On rappelle quand même que l’ami Eric a été nommé dans la NBA All-Rookie First Team en 2020 après avoir sorti une campagne à 14 points et 4,6 rebonds en quasiment 30 minutes. Pas mal pour un 41e choix de draft. Cette saison, avec Stephen Curry et Draymond Green de retour et un effectif plus fourni pour tenter de retrouver les Playoffs, son rôle fut bien moins important (17 minutes de jeu, 9,5 points et 3,2 rebonds de moyenne) et il a également passé pas mal de temps à l’infirmerie (seulement 40 matchs joués sur 72, blessé notamment à la hanche), mais ce n’est pas pour autant qu’il mérite de se faire refourguer comme ça contre un choix de deuxième tour.

Alors pourquoi les Warriors ont-ils réalisé un tel deal ? On voit plusieurs explications potentielles. Pour alléger un peu leur masse salariale ? Peut-être, mais ce n’est pas comme si Paschall comptait beaucoup dans les finances de Golden State, clairement dans le rouge aujourd’hui. Eric, c’est un salaire d’1,8 million de dollars pour la saison à venir. Rien de fou, même si avec la luxury tax ça pèse plus. Cependant, il faut bien garder en tête que sa fin de contrat approche, lui qui peut devenir agent libre restrictif en 2022. Si les Warriors ne prévoyaient pas de le prolonger, alors on peut comprendre l’idée de récupérer une contrepartie, même si celle du Jazz ne fait clairement pas rêver. Autre possibilité, soulignée par Anthony Slater, libérer une place dans le roster, et ce transfert pourrait ainsi être un signe annonciateur d’un move imminent. Du coup, on va surveiller les Warriors de près dans les heures et jours à venir. Pour le Jazz en tout cas, c’est un bon joueur de rotation qui vient renforcer le groupe. Capable de prendre le rôle de pivot dans un jeu small-ball, Paschall possède un profil assez atypique, lui qui est listé comme un ailier-fort d’1m98. Avec son énergie, sa mobilité, sa polyvalence et ses petites qualités de scoreur, il va donner quelques possibilités intéressantes au coach d’Utah Quin Snyder.

Les Warriors voulaient libérer une place dans le roster et sacrifient ainsi Eric Paschall, qui va tenter d’apporter sa contribution au Jazz. Proche de l’arrière star d’Utah Donovan Mitchell, le désormais ex-Warrior peut représenter une bonne pioche pour la bande à Rudy Gobert.

Source texte : ESPN, The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top