Pacers

Keifer Sykes remporte le Basketball Tournament et signe aux Pacers dans la foulée : un game winner, un million et un contrat NBA, sympa son 3 août

the basketball tournament 4 août

Un shoot qui vaut un million de dollars ET un contrat NBA, sympa la journée.

Source Image : Youtube / The Basketball Tournament

On commençait à manquer d’actu sur la planète basket, haha. Hier avait lieu la finale de The Basketball Tournament, un tournoi de 64 équipes parmi lesquelles on retrouve en général un paquet de jeunes non-draftés, tournoi à l’issue duquel il y a SURTOUT un chèque d’un million de dollars à la clé, histoire de bien motiver tout le monde. Et cette année, on a eu le droit à un scénario tout droit sorti d’Hollywood.

Vous pensiez dormir ? Euh… comment vous dire qu’en ce moment c’est un peu compliqué. Bon, clairement, si vous êtes du genre incollable sur ce tournoi c’est que vous êtes vraiment de grands MALADES. C’est vrai qu’avec les JO cette année, on a pas besoin de trouver des events à droite à gauche pour combler notre manque. En tout cas, hier avait lieu la huitième édition de The Basketball Tournament, ce tournoi estival mélangeant des joueurs NCAA non-draftés, des joueurs issus du circuit européens, quelques vétérans NBA de temps en temps et… des joueurs inconnus aux bataillon. On ne va pas vous faire un récap détaillé de l’intégralité du tournoi, déjà parce qu’il y a 64 équipes, et puis aussi parce que ça serait vous mentir que de dire qu’on a suivi ça à fond. Pour autant, la finale d’hier semblait scénarisée tellement l’histoire était belle.

Pour vous remettre dans le contexte, le premier à 69 gagne, Team 23 mène de 67-66, le meilleur scoreur de la soirée Keifer Sykes prend les choses en main, et BANG BANG game winner ! Sykes offre à la Bohemien’s Army (un nom qui inspire un mélange chelou entre Queen et la K-Pop) le tournoi, et donc le chèque d’un million de dollars. Là, déjà on se dit que la story de ce match est folle, mais c’est pas fini… Plus tard dans la soirée, notre cher Shams Charania de The Athletic nous annonce que le héros du soir signe un contrat avec les… Indiana Pacers. Pour situer un peu le bonhomme, Keifer n’avait pas été drafté en 2015 mais avait joué une saison aux Spurs… d’Austin, en G League. Disparaissant des radars NBA, le meneur est ensuite passé par la ligue coréenne, par Milan ou encore par le célèbre Panathinaikos. Avant ce tournoi, Sykes était un joueur de l’équipe de Melbourne et désormais c’est donc un joueur NBA. Vous vous en doutez, les Pacers ne le signent pas juste comme ça sur un coup de tête pour la saison et ce contrat pourrait bien être synonyme d’une simple participation en Summer League puis ciao mais bon, l’histoire reste folle, et vu que la chance sourit à Keifer en ce moment, pourquoi ne pas rêver plus loin.

Un game winner en antenne nationale sur ESPN, un chèque d’un million de dollars et un contrat NBA à la clé, ça va, Keifer a du connaître de pires soirées. Maintenant le boug va devoir se frotter aux meilleurs rookies de cette cuvée 2021 et faire parler son expérience à l’international pour espérer entrer définitivement dans la ligue. Mais mec, c’est déjà lourd ce que t’as fait, le genre d’histoires qu’on aime entendre à la machine à café.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top