Spurs

Free Agency 2021 : Bryn Forbes est de retour aux Spurs pour un an, il pourra donc tripoter sa bague sur le banc de Gregg Popovich

Harold

Voilà le genre de tête que chaque fan des Spurs a fait à l’annonce du retour de la légende locale.

Source image : knowyourmeme.com

Il avait quitté les Spurs il y a un an, après quatre saisons dont deux passées en tant que titulaire du poste 2, information à mettre en parallèle – c’est vous qui voyez – avec le début de la lente ascension… négative de la franchise texane. Un an plus tard et en ayant pris le temps de gratter une bague à Milwaukee, Bryn Forbes revient donc au ranch pour un an, dans un rôle qui « devrait » être moindre à celui qu’il avait avant son départ. Jamais un bon délire les ex, mais bon.

Quoiqu’on en dise… soirée difficile hier pour les fans des Spurs. On attendait à San Antonio une éventuelle arrivée de Lauri Markkanen, yeah, mais au final c’est tout d’abord le départ de l’un des deux derniers vestiges de 2014 (l’autre c’est… Gregg Popovich) qui est venu agir tel un oignon sur la cornée des fans de SA, puisque Patty Mills emmènera ses talents du côté de Brooklyn, probablement pour se rapprocher de sa famille mais non pas du tout bien sûr que non. Les Spurs ont ensuite frappé un grand coup (toujours pas) en signant l’international australien Jock Landale, l’une des plus belles coupes mulet de la planète basket et accessoirement coéquipier de Patoche en sélection et MVP du championnat australien la saison passée, et la soirée s’est terminée par le départ de… DeMar DeRozan, départ attendu car merci pour tout DeMar mais merci pour rien. La cerise sur ce gâteau au bon goût de rance ? Le retour pour un an de Bryn Forbes, vraie légende locale, enfin surtout pour son fanclub, constitué de quatre personnes selon nos sources, toutes de sa famille.

Bryn Forbes de retour à San Antonio, pour un an et probablement pour pas un rond, rien de bien infâmant finalement. On parle d’un joueur capable de planter de loin, encore heureux car il ne fait absolument QUE ça, à plus de 40% du parking en carrière (45% la saison passée avec les Bucks) mais attention, car si Bryn ne fait que shooter de loin en attaque, il ne sait absolument rien faire en défense, en plus d’avoir un look de jockey. Pas vraiment le joueur parfait finalement, sa disparition du roster de Milwaukee au fil des derniers Playoffs appuyant ce constat, et Bryn rejoint de plus un groupe déjà très fourni sur les lignes arrières (Dejounte Murray, Keldon Johnson, Derrick White, Lonnie Walker, Tre Jones), choix étrange de la part des dirigeants de SA, peut-être bien que Bryn était parti sans payer son dernier loyer et qu’il revient uniquement pour s’acquitter de ses dettes enfin bref, on verra ça à la rentrée ou on ne le verra peut-être pas d’ailleurs.

Bryn Forbes, Doug McDermott, Thaddeus Young, Zach Collins, Joshua Primo et Joe Wieskamp sont donc les nouveaux Spurs de l’été 2021. De la jeunesse à la Draft, quelques semi-cadres pour assurer le coup, Keldon Johnson à développer et des picks récupérer ? Génial, les Spurs viennent de se transformer en mini-tank, et ça fait un peu bizarre.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top