Pistons

Free Agency 2021 : Kelly Olynyk rejoint la garderie Pistons pour 37 millions sur 3 ans, un peu d’XP et de vice ne feront pas de mal

Kelly Olynyk

Beaucoup de hype à Detroit et on le comprend, et le premier move de cette Free Agency consiste donc à amener en ville un espèce de punk pour qui aucun match n’est amical.

Source image : YouTube

Ce n’est évidemment pas le move que l’on attendait le plus cette nuit mais quand même, on parle d’un joueur qu’on adore parce qu’il a une drôle de dégaine, parce qu’il joue chaque match comme si c’était le dernier, parce qu’il écoute probablement du métal. Officiel, les gamins de Detroit ont une nouvelle nounou !

Après avoir offert ses cheveux gras, son hustle et son adresse à Boston, Miami et Houston, Kelly Olynyk poursuit donc son tour des Etats-Unis avec un petit tour du côté de Detroit, pour jouer les vieux grognards aux côtés de la jeunesse du Michigan. Intérieur parfois raillé mais pourtant très utile, Kelly avait fini la saison passée du côté de Houston en faisant tout pour gagner les matchs que les Rockets tentaient par dessus tout de perdre, ça en dit long sur le personnage, et son profil de poste 4 capable de pilonner avec réussite de loin mais également de jouer les durs dans la raquette sera à n’en pas douter une option intéressante pour Dwane Casey et le projet Pistons.

Le projet Pistons quel est-il ? Construire une équipe qui gagne autour du first pick Cade Cunningham, mais aussi faire progresser les jeunes crackitos Killian Hayes, Saddiq Bey et Isaiah Stewart, voire Sekou Doumbouya et Saben Lee si affinités. Beaucoup de hype à Detroit et on le comprend, et le premier move de cette Free Agency consiste donc à amener en ville un espèce de punk pour qui aucun match n’est amical. Une belle prise pour Detroit, un joueur qui avait quelques prétendants qui lui collaient aux basques et qui se fera donc plaisir au milieu de l’une des cours de récré les plus stylax de la Grande Ligue.

Kelly Olynyk en partance pour les Pistons, voilà donc le genre de move discret mais efficace et qui aidera à n’en pas douter les jeunes Pistons à rester en mode guerilla tous les soirs. Pour le look on repassera, en espérant juste que Kelly ne refilera pas tous ses albums de Rammstein à Killian Hayes.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top