Bucks

Giannis Antetokounmpo ne veut pas être comparé à Michael Jordan : fallait y penser avant d’enchaîner les matchs à quarante pions en Finale

Giannis Antetokounmpo 12 juillet 2021

Ah ces comparaisons avec MJ…

Source image : YouTube

Giannis Antetokounmpo est en train de rouler sur ces Finales NBA. Même si son équipe est menée 2-1, le Greek Freak est complètement dingue dans cette série, où il a enchainé deux matchs à plus de 40 points. Certains se demandent même si le Grec peut enchainer quatre matchs d’affilée en atteignant les 40 unités, comme l’avait fait un certain Michael Jordan.

Après sa performance divine lors du Game 2, où Giannis ressemblait plus à un dieu grec qu’à un joueur de basket, le Freak a remis ça lors du Game 3. En plus des 41 points du double MVP, Jrue Holiday a enfin pointé le bout de son nez (21 points et 9 caviars, à 5/10 de loin) et Khris Middleton était un peu plus inspiré, ce qui a permis à Milwaukee de l’emporter cette fois-ci. Deux fois 40 points d’affilée en Finale, une stat qui a déjà aveuglé les adeptes des statistiques. Il faut dire que le côté dominant de Giannis, même diminué après sa récente blessure, ne laisse personne indifférent. Mais certains vont plus loin, en se demandant si Antetokounmpo pourrait enchainer avec deux nouvelles perfs’ à plus de 40 pions lors des matchs 4 et 5. Un accomplissement héroïque, jamais vu depuis Michael Jordan en 1993 face aux… Phoenix Suns. Un point commun qui a amusé certains journalistes en conférence de presse après la victoire des Bucks lors du Game 3, lesquels n’ont pas manqué de rappeler la stat au leader de Milwaukee.

La réponse du Grec ? « Je ne suis pas Michael Jordan. La seule chose qui m’importe c’est de remporter un nouveau match. » Simple, limpide, efficace, le Freak est dans sa bulle. Et il a bien raison. Pourquoi s’ajouter davantage de pression lorsqu’on dispute ses premières Finales NBA, sur une jambe, en étant mené dans la série par une équipe très solide ? Le mental de compétiteur de Giannis ne fait plus aucun doute, et même si son style de jeu et son leadership étaient souvent remis en question, le numéro 34 de Milwaukee est en train de fermer de nombreuses bouches sur cette campagne de Playoffs 2021. Pour ce qui est de Jordan, il en est encore loin… Car même si le Grec est extrêmement dominant, difficile de l’imaginer marquer 55 points lors du Game 4 puis 41 à Phoenix lors du Game 5 comme l’avait fait MJ en 1993… Cela dit, on n’a pas de boule de cristal et on est ouvert à l’idée de revoir des vieux classiques sur nos écrans hein ! Sans doute que du côté de l’Arizona, on préfère oublier ce souvenir douloureux.

Jordan ou pas, stats ou pas, Giannis Antetokounmpo s’en tape. Ce qu’il veut, c’est gagner des matchs pour devenir champion NBA. Très impressionnant de maturité et d’état d’esprit tout au long de ces Playoffs, l’arme fatale de Milwaukee reste focus sur son objectif. Réaliser de telles Finales, après une telle campagne de Playoffs et après une telle blessure… ça mérite le respect. Bague à l’arrivée ou pas, il est déjà un sacré champion. 

Source texte : Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top