Warriors

Stephen Curry donne les raisons de son absence aux JO : fair-play, il a voulu laisser une chance à la concurrence

curry team usa

Un bon gars ce Steph…

Source image : YouTube

Auteur d’une saison calibre MVP mais absent des Playoffs, Stephen Curry aurait pu profiter de l’été pour aller à Tokyo et rafler sa première médaille d’or olympique. Au lieu de ça, Steph a préféré rester à la maison et il possède ses raisons. En tant que Français et futur adversaire de Team USA, on valide.

On ne verra donc pas Stephen Curry à Tokyo cet été. Décidant de faire l’impasse sur la plus prestigieuse des compétitions internationales, le sniper des Warriors ne disputera pas ses premiers Jeux Olympiques, lui qui avait déjà été absent en 2016 pour cause de traumatisme LeBron petits pépins physiques. Bon, pour Team USA, c’est loin d’être la fin du monde évidemment car quand on voit la gueule du roster, on a envie de dire « ça va, y’a de la ressource ». Mais c’est une décision forcément difficile pour Steph, qui possède certes deux titres de champion du monde avec l’équipe nationale US mais qui aimerait sans doute vivre l’expérience olympique au moins une fois dans sa carrière. Actuellement dans le Nevada pour jouer au golf pendant que Team USA prépare les JO à Las Vegas, Curry s’est exprimé sur les raisons de son absence (via ESPN).

« C’était une décision difficile. En sortant de cette saison, avec le calendrier condensé, les protocoles et où j’en suis dans ma carrière, je donne de l’importance à l’intersaison. Je suis déjà de retour sur le parquet mais essayer d’y aller pour jouer… il y a beaucoup de choses qui peuvent se passer. […]

Ce n’était juste pas le bon moment pour moi. Et j’ai vraiment confiance en cette décision. Je n’ai aucun regret. »

Passer du temps avec sa famille, récupérer, recharger les batteries autant mentalement que physiquement, cela passe avant chez Stephen Curry. Et difficile de lui reprocher quoi que ce soit, surtout dans le contexte actuel. Même s’il est au sommet de son art, il ne faut pas oublier que l’ami Steph a 33 ans et beaucoup de kilomètres au compteur quand on prend en compte les longues campagnes de Playoffs de ces dernières années.

« Vous prenez tout en compte. Je prends en compte mon état physique, mental, ce qui se passe à travers la Ligue, toutes ces choses, il n’y a pas qu’une seule raison. En fin de compte, je me suis demandé si je voulais jouer ou pas. Et la réponse était non. Me préparer pour la saison prochaine, avec une reprise relativement rapide, c’est important pour moi et j’ai un plan afin d’être prêt pour le camp d’entraînement. »

Priorité donc à la saison prochaine, où Stephen Curry et les Warriors vont tenter de retrouver les sommets de l’Ouest avec le retour de Klay Thompson et éventuellement l’arrivée de plusieurs renforts au cours de l’intersaison. Y’a une dynastie à relancer dans la Baie, alors autant mettre toutes les chances de son côté. Concernant Team USA et les Jeux Olympiques, Stephen Curry découvrira peut-être ces derniers en 2024 à Paris, avec on l’espère un COVID définitivement derrière nous à ce moment-là. Steph l’a dit, le contexte sanitaire a également joué dans son esprit, ce qui n’est pas surprenant après une saison complète à se farcir le protocole COVID de la NBA. Et quand on voit l’évolution de l’épidémie au Japon, l’état d’urgence à Tokyo et le fait que les JO se joueront finalement à huit clos, on se dit que jouer au golf à la place est peut-être pas plus mal…

Stephen Curry attendra peut-être ses 36 printemps pour goûter aux JO. Pas sûr qu’il soit encore au sommet dans trois ans mais peu importe, nous on l’accueillera à bras ouverts à Paris. Alors, Steph, on prend rendez-vous ou comment ça se passe ?

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top