Warriors

Les Warriors pourraient trader leur pick 7 et James Wiseman : les Dubs n’ont pas le temps, Pascal Siakam dans le viseur ?

Pascal Siakam

Lentement mais sûrement, ça va commencer à chauffer.

Source image : YouTube

Nous sommes le 28 juin 2021. Dans un mois et un jour, la Draft NBA aura lieu et les Warriors seront l’une des équipes à surveiller. Avec deux lottery picks, les Dubs vont avoir plusieurs options mais d’après les dernières infos, un transfert pourrait être dans les cartons. Golden State veut se renforcer tout de suite, et un certain Pascal Siakam serait sur les tablettes de GS.

Grâce au fameux pick des Wolves récupéré dans le transfert Andrew Wiggins – D’Angelo Russell et à leur incapacité de remporter le moindre match au play-in tournament, les Warriors font partie des équipes qui possèdent donc deux choix de draft dans le Top 14 le mois prochain, à savoir le septième et le quatorzième. Une belle base pour ajouter des jeunots prometteurs à l’équipe, mais Golden State semble être dans un autre mood aujourd’hui. Y’a une dynastie à relancer, y’a le prime de Stephen Curry à maximiser, alors ça risque de bouger. D’après The Athletic, les Dubs seraient chauds pour transférer leur septième choix 2021 en compagnie de James Wiseman pour obtenir du lourd en échange. Et par « du lourd », on entend un mec capable d’améliorer tout de suite l’équipe et ainsi aider la franchise à retrouver les sommets de l’Ouest dès la saison prochaine, quand Klay Thompson reviendra aux côtés de la torche humaine Stephen Curry et d’un Draymond Green retrouvé cette année. Pour l’instant, un nom est ressorti, celui de Pascal Siakam. Si certains ne le mettent peut-être pas dans la catégorie des poids lourds, Spicy P a tout de même pesé 21,4 points (45,5% au tir), 7,2 rebonds, 4,5 passes et 1,1 interception cette saison. Il a clairement connu des hauts et des bas depuis l’épisode de la bulle et son ascension a connu un coup d’arrêt après sa première participation au All-Star Game en 2020, mais une potentielle arrivée de Siakam dans la Baie améliorerait l’équipe à l’instant T.

Alors bien évidemment, il faudrait voir comment un tel transfert pourrait matcher d’un point de vue financier, Pascal Siakam étant sur un contrat de 136 millions de dollars sur quatre ans jusqu’en 2024. Si l’on excepte le trio Curry – Thompson – Green, seul Andrew Wiggins – originaire de Toronto et anciennement surnommé Maple Jordan (lol) – possède un salaire autour des 30 millions de dollars à Golden State (mais avec un contrat qui se termine une année plus tôt, en 2023), et il devrait ainsi être inclus dans un éventuel échange. Aujourd’hui, on ne connaît pas les intentions des Raptors concernant Spicy P. Toronto reste sur une saison sans Playoffs – une première depuis 2013 – et avec le potentiel départ de Kyle Lowry à la prochaine Free Agency, les Dinos sont un peu dans une phase de transition. Il y a toujours un noyau solide pour se relancer vite avec Fred VanVleet, OG Anunoby et donc Pascal Siakam, sans oublier un quatrième pick de Draft 2021 qui est venu s’ajouter avec le bon job en mode tanking réalisé en fin de saison. Siakam semble quand même rentrer dans ce projet mais on sait jamais, on a vu des choses plus folles en NBA hein. Bon, ça reste flou pour l’instant et c’est difficile de s’avancer sur les potentiels trades entre Dubs et Raptors, d’autant plus que Siakam est actuellement à l’infirmerie, lui qui va rater le début de saison à cause d’une opération à l’épaule. Mais au final, ce qu’on en tire de tout ça, c’est que Golden State semble bien décidé à lâcher des vrais assets pour relancer sa dynastie du mieux possible. Avec la Draft 2021 qui approche, on peut se demander si les Dubs vont conserver leurs picks pour aider l’équipe actuelle mais surtout pour assurer la transition vers l’avenir, là visiblement le présent est clairement la priorité. Et la saison rookie décevante de James Wiseman contribue sans doute à ça.

Il faudra clairement surveiller les Warriors dans les semaines à venir et le soir de la Draft. Après deux saisons sans Playoffs, Golden State n’a pas l’intention de rester dans la médiocrité et la franchise californienne compte bien entourer Stephen Curry – 33 ans aujourd’hui – du mieux possible tant qu’il joue encore à un niveau de MVP.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top