Jeux Olympiques

Kevin Durant devrait participer aux Jeux Olympiques de Tokyo : bon courage à ceux qui serviront de tapis à sa frustration

Kevin Durant

Jayson Tatum, Bradley Beal, Draymond Green, Damian Lillard, Devin Booker, Chris Paul, peut-être Steph Curry et donc… Kevin Durant. Fait chaud là.

Source image : NBA League Pass

La nouvelle est tombée durant la première mi-temps du Game 1 entre les Suns et les Clippers, et elle a de quoi filer quelques frayeurs à la planète basket. Kevin Durant, phénoménal en Playoffs mais vaincu les armes à la main face aux Bucks, devrait donc participer… aux Jeux Olympiques de Tokyo. Et la cote d’une défaite de Team USA aux JO vient de passer à 2000/1.

Bradley Beal, Jayson Tatum, Draymond Green seront probablement du voyage, Devin Booker et Chris Paul le seront peut-être si les Suns en poussent pas jusqu’à une Finale NBA en 7, Damian Lillard et Stephen Curry pourraient venir martyriser quelques logos japonais, mais là… on passe – encore – au level up. Y’a une défaite de 2019 à effacer, un statut de meilleure équipe du monde à récupérer. Avec qui ? Asseyez-vous, lisez, tremblez :

Kevin Durant, assez unanimement reconnu comme le meilleur attaquant (le meilleur joueur ?) de la planète pourrait donc venir faire passer sa frustration d’une élimination cruelle au Japon, histoire de regoûter un peu aux joies de la victoire. On rappelle au passage que Team USA rencontrera notamment la… France au premier tour, et si KD rejoint le squad de Gregg Popovich battre Team USA passe automatiquement d’un énorme défi à une douce utopie. KD a joué trois compétitions avec Team USA. Les championnats du monde en 2010, en Turquie, lors desquels il avait explosé à la face du globe, les Jeux de Londres, au cœur d’une Dream Team Bis qui comportait alors LeBron James, Carmelo Anthony, Kobe Bryant, James Harden, Chris Paul, Russell Westbrook, Anthony Davis, lol et xptdr, et en 2016 à Rio. La vingtaine de points par match à chaque fois, en moins de trente minutes de jeu à chaque fois parce qu’on n’est quand même pas là pour se fatiguer, et donc cette domination évidemment rapportée à l’échelle FIBA à chaque fois que KD a revêtu la tunique américaine.

L’accord est trouvé, nos genoux tremblent et ce ne sont probablement pas les seuls. On parle d’un mec qu’aucun humain n’est en mesure de défendre, on parle d’un mec qui vient de connaître l’une de ses plus douloureuses défaites en carrière, on parle de l’un des meilleurs attaquants de… l’histoire, qui fera donc face à des défenseurs français ou iraniens. On dit quoi ? On dit bonne chance, et on présente par avance nos condoléances aux futures victimes.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top