Nuggets

Monte Morris est encore sorti du bois : Game 6 de patron en sortie de banc, il était donc là le meilleur Morris de la Ligue

Monte Morris 4 juin 2021

Quand Montessori, Denver aussi. Perf énorme du meneur remplaçant cette nuit, typiquement le genre de mec qui vous fait gagner des matchs de Playoffs.

Source image : YouTube

Une équipe de Playoffs c’est aussi ça. Trouver des alternatives, faire valoir le jeu prôné par son équipe via des héros sortis de nulle part ou presque, tout du moins des héros pas forcément habitués à l’être. Dans ce match 6 ? Michael Porter Jr. avait allumé d’énormes premières mèches, Nikola Jokic a fait du Nikola Jokic, mais c’est bien le petit Monte Morris qui fut, avec le Joker, la catalyseur du réveil des Nuggets, et par la même occasion de leur qualification pour les demi-finales. 

Il y avait eu Austin Rivers, sorti de sa boîte à plusieurs reprises lors de cette série, il y avait eu JaMychal Green, par moments essentiel dans la raquette et dans les corners, on aura également vu l’invité de dernière minute Markus Howard, tout content d’être là mais assumant le fait d’y être, mais depuis deux matchs le facteur X des Nuggets se nomme bel et bien Monte, Monte Morris. A des années lumières du jeu tout en bourre-pifs et en comportement de benêt de ses homonymes de Los Angeles, Morris a donc mis les deux pieds dans la marmite lors du Game 5 (28 points, 3 rebonds et 5 passes) avant de signer cette nuit au bas de la feuille de renvoi des Blazers. Incisif au possible, saignant sur la transition, adroit de loin, malin en défense, à l’aise à la distribution et se trouvant comme chien et chien avec Nikola Jokic, on se disait alors qu’il ne lui restait plus qu’à se manger les six numéros du loto dans la foulée pour valider une nuit magique à la Catherine Lara. Facundo Campazzo faisait le taf en défense mais galérait en attaque ? Monte s’est occupé de tout. Trop vif, trop rapide, trop inattendu pour des Blazers qui n’avaient absolument pas besoin de ça.

22 points, 4 rebonds, 9 passes, 3 interceptions, à 8/16 au tir dont 3/6 du parking et 3/5 aux lancers

Une surprise ? Oh que non. Oh que non, car Monte Morris fait tout simplement partie de ces joueurs qui, pour la deuxième saison de suite, apporte à son équipe une vraie plus-value en sortie de banc. Parmi les meilleurs sixièmes hommes de la Ligue, tout simplement, mais Monte ne fait pas de bruit, Monte apporte en silence, Monte Video, Monte Cristo, Monte Descente. Vrai électron libre des deux côtés du terrain, c’est en tout cas lui qui aura insufflé cette nuit la flamme nécessaire aux siens pour terminer Portland, dans la plus pure tradition Morrissienne, sans faire trop de bruit, en étant tout simplement ef-fi-cace.

Définition même d’un vrai role player, le genre de mec qu’il vous faut pour taper une grosse campagne de Playoffs. Ca tombe bien, les Nuggets ont du boulot face aux Suns et Monte ne sera pas de trop pour passer un tour de plus, car quand Montessori Denver aussi.

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top