Suns

Devin Booker et les Suns surclassent les Lakers dans le Game 6 : les champions en titre au tapis, les Cactus en demi !

Le champion 2020 n’a pas survécu.

Source image : NBA League Pass

Les Lakers étaient dos au mur. Les Lakers n’avaient pas d’autre choix que de l’emporter pour rester en vie. Mais les Lakers sont aujourd’hui officiellement en vacances. Une nouvelle fois surclassés par les Suns, les champions en titre n’ont pas vu le jour dans le Game 6. Les rêves de back-to-back ? Envolés. 

La petite box score maison, c’est par ici

Il n’y aura donc pas eu de miracle pour les champions en titre de Los Angeles. Après la défaite du Game 5 à Phoenix et la blessure d’Anthony Davis, on savait que les Lakers étaient dans une situation assez hard. Mais dans le même temps, quand vous avez un mec comme LeBron James dans votre équipe, vous pouvez toujours y croire. Sauf que cette fois-ci, LeBron ou pas LeBron, on a compris assez vite comment les choses allaient se terminer. Le premier quart-temps du match ? Une véritable boucherie. À l’image du second quart du Game 5, les Cactus ont humilié les champions en titre d’entrée. Malgré l’intégration de Marc Gasol dans le cinq et la présence d’Anthony Davis, finalement « opérationnel » pour démarrer ce Game 6, les Lakers ont coulé très vite sous l’impact des banderilles de Phoenix. Profitant notamment d’un AD clairement diminué par sa blessure à l’aine, les hommes de Monty Williams ont planté, encore et encore : Devin Booker et Jae Crowder ont ouvert le bal, avant que le premier ne décide de se farcir les champions en titre à lui tout seul ou presque. Pendant que les Lakers galéraient comme pas possible en attaque, Booker a torturé les Angelinos avec 22 points – à 8/9 au tir dont un parfait 6/6 du parking – rien que dans les douze premières minutes. On a eu droit à un run de 17-2 avec… 17 points de D-Book, et les Suns ont terminé le premier quart avec dix tirs primés inscrits au total, record de Playoffs NBA égalé s’il vous plaît. Le score ? Attention ça pique très fort : 36-14 en faveur de Phoenix, avec un lead qui monte ensuite jusqu’à 29 points dans le deuxième quart-temps.

À partir de là, c’était mission impossible pour les Lakers, surtout sans Anthony Davis mais aussi Alex Caruso, forfaits pour le reste du match. Mais si les Angelinos ont fait de la peine en première mi-temps, ils ont au moins retrouvé leur dignité en seconde. Grâce à l’énergie du désespoir, grâce à une défense plus agressive qui pousse les Suns à la faute, grâce à une attaque qui comprend enfin qu’il faut mettre le gros ballon orange dans le panier adverse, et grâce aussi à un LeBron James en attack mode qui jette ses dernières forces dans la bataille, les champions en titre ont mis un peu d’ambiance dans un Staples Center silencieux jusqu’ici. De -29, les Lakers sont revenus à -13 à la fin du troisième quart-temps, et même à -10 à huit minutes de la fin du match. Mais à chaque fois, les Suns ont réussi à activer la clim pour empêcher le momentum des Lakers de trop chauffer. Quand ce n’était pas Booker, inarrêtable tout le match (47 points !), c’est Cam Johnson, Mikal Bridges, Jae Crowder ou encore Chris Paul qui ont planté les shoots qui font mal. Résultat, 113-100 score final, série remportée 4-2 par Phoenix, et des Suns qui peuvent savourer leur victoire tout en envoyant des mots doux à leur adversaire, avec quelques pas de danse en prime (coucou Jae Salsa). Pour la première fois depuis 2010, date de leur dernière participation à la postseason, Phoenix a gagné une série de Playoffs. Pour la première fois de sa carrière, LeBron James perd une série du premier tour. Comme quoi, tout peut arriver en NBA, mais cette qualification des Cactus est d’une logique implacable quand on prend en compte la qualité de leur saison régulière et les pépins des Lakers.

Direction les demi-finales de Conférence Ouest pour les Suns, qui vont désormais affronter les Nuggets. Direction Cancun pour les Lakers, qui vont désormais pouvoir profiter des vacances après une saison bien usante. Allez, on passe à la suite.

3 Commentaires

3 Comments

  1. uorimmar

    4 juin 2021 à 14 h 00 min at 14 h 00 min

    Spectateur « externe » car ne supportant pas aucune des deux équipes, j’ai tout de même été très surpris par certaine décisions de arbitres. Je suis également surpris que l’article n’en parle pas, j’étais peut-être mal réveillé.

    • Giovanni Marriette

      4 juin 2021 à 14 h 33 min at 14 h 33 min

      Salut ! Alors à titre très personnel j’essaie d’aborder l’arbitrage le plus rarement possible, sauf en cas de force majeure, et sur ce match très franchement le fait qu’il y ai eu très vite 30 points d’écart retire pour moi tout importance des quelques coups de sifflet « discutables ». Surtout que quand ça s’est chicoté un peu ça a sanctionné des deux côtés, j’ai pas trouvé ça déconnant !

      • Uorimmar

        4 juin 2021 à 20 h 29 min at 20 h 29 min

        Pas de souc’ c’est vrai que le match ne s’est pas joué la dessus.

        Ca a juste un peu cassé la dynamique quand les lakers reviennent a -12/-10 et que ça enchaine 3 mauvais call.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top