Suns

Les Suns tapent les Lakers et égalisent à 2-2 : Chris Paul revit, Anthony Davis à l’infirmerie, et si la série venait de basculer ?

« I’m back ! I’m back ! »

Source image : NBA League Pass

Menés 2-1 et obligés de se débrouiller avec un Chris Paul loin d’être au top physiquement, les Suns étaient en danger dans le Game 4 de leur série face aux Lakers. Mais à l’image de leur saison régulière, les hommes de Monty Williams ont encore une fois montré leur solidité grâce à un CP3 retrouvé mais aussi… un Anthony Davis blessé. Est-ce qu’on vient d’assister à un tournant ?

La petite box score maison, c’est par ici.

« I’m back ! I’m back ! » Voici les mots balancés par Chris Paul à ceux qui étaient assis au premier rang lors du troisième quart-temps du match entre les Lakers et les Suns. Un troisième quart-temps où la rencontre a clairement basculé en faveur des mecs de l’Arizona, bien décidés à revenir à la maison avec une victoire dans les valises. En tête 54-50 à la pause après un joli run en fin de deuxième quart-temps, la bande à CP3 a pris les champions en titre à la gorge au retour des vestiaires. Avec la blessure d’Anthony Davis, touché à l’aine dans les derniers instants de la première mi-temps et out pour tout le reste du match, les Suns ont bien senti que c’était l’occasion parfaite pour véritablement se relancer dans cette série. C’est ainsi qu’ils ont creusé l’écart sous l’impulsion notamment d’un Paul en mode Point God : +8, +12, +15, avec des Lakers incapables de répondre en face. Pendant que Cri Cri enchaînait avec sa spéciale, vous savez son petit shoot mi-distance sur la droite, les Angelinos enchaînaient les possessions en carton offensivement. LeBron James, super chaud en première période pour accumuler les highlights qui seront à coup sûr dans le Top 10 de demain matin, n’a pas réussi à réenclencher la machine à temps et sans AD, intenable lors des deux dernières victoires des Lakers, tout était forcément plus compliqué. Et si le dernier quart-temps fut dominé par Los Angeles, les hommes de Frank Vogel partaient de trop loin pour espérer voler ce Game 4 bien maîtrisé par Phoenix. Et comme un symbole, c’est Jae Crowder – humilié par LeBron dans le match précédent et expulsé en compagnie Devin Booker – qui a mis le couvercle avec un 3-points dans le corner à une minute et 23 secondes de la fin. 100-92 Suns, on part désormais sur une série au meilleur des trois matchs, avec avantage du terrain pour Phoenix.

Si la blessure d’Anthony Davis est forcément un élément crucial du match, et on va évidemment suivre de près son état de santé pour le reste de la série, les Suns sont allés chercher cette victoire avec les tripes. Une performance collective vraiment sérieuse, avec pas moins de six mecs à au moins dix points. On l’a dit, on a retrouvé le Chris Paul qu’on aime, plutôt bien physiquement et très propre (18 points, 9 passes décisives, 0 perte de balle, 3 interceptions). Devin Booker a bien porté l’équipe au scoring en première mi-temps avant d’être beaucoup plus discret (17 points en tout dont 15 en première mi-temps), la grosse activité de Deandre Ayton à l’intérieur a fait la diff’ (14 points, 17 rebonds, 2 interceptions, 1 contre), Jae Crowder a redécouvert son shoot (17 points, 6/12 au tir, 3/8 de loin), Mikal Bridges a fait du Mikal Bridges (11 points et de la défense) et Cameron Payne a apporté son coup de boost habituel en sortie de banc (13 points). La bonne formule pour Phoenix. Côté Lakers, la défense a comme souvent fait le taf mais offensivement c’était globalement assez crade (39,5% au tir, 32,5% de loin, 15 pertes de balle). Le troisième quart-temps piquait particulièrement les yeux, encore plus quand LeBron, Dennis Schroder et donc Anthony Davis n’étaient pas sur le terrain. L’absence de Kentavious Caldwell-Pope, blessé au genou et remplacé par Wes Matthews dans le cinq, n’a pas fait du bien non plus aux champions en titre. Et malgré quelques bonnes contributions de la second unit (Montrezl Harrell, Marc Gasol, Kyle Kuzma, Alex Caruso et même Ben McLemore), les Lakers ont connu trop de temps faibles dans ce match pour espérer repartir avec le 3-1. Les minutes sans LeBron en première mi-temps ont été bien pourries, le troisième quart a – comme dit au-dessus – ressemblé à une purge, bref ça ne pardonne pas contre une équipe de Phoenix aussi sérieuse.

2-2, balle au centre, prochaine manche à Phoenix. Avec un Chris Paul de retour en forme, un avantage du terrain récupéré et un Anthony Davis qui retrouve l’infirmerie, les Suns ont peut-être repris l’ascendant sur des Lakers tout d’un coup fragilisés. Rendez-vous dans la nuit de mardi à mercredi pour un Game 5 CA-PI-TAL !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top