Jazz

Mark Eaton s’en est allé : légende du Jazz et premier roi incontesté du contre, un très grand joueur au propre comme au figuré

mark eaton

Le Jazz pleure une de ses légendes.

Source image : Youtube

Triste nouvelle en ce début de week-end : on a appris le décès de Mark Eaton. L’ancien joueur du Jazz est mort à l’âge de 64 ans. La franchise a officialisé la nouvelle via un communiqué.

C’est une tragédie de plus pour la grande famille de la balle orange : Mark Eaton est décédé d’un accident de vélo vendredi soir. Retrouvé allongé sur une route par les secours, il sera transporté à l’hôpital où il décèdera quelques heures plus tard. C’est un pilier de l’histoire du Jazz qui s’éteint en même temps que l’ancien pivot. 11 saisons à Salt Lake City, la troisième plus longue longévité au sein de l’équipe (derrière John Stockton et Karl Malone) un maillot retiré, une étoile de All-Star et des records à la pelle. Mais qui était donc ce grand gaillard de 2m24 et plus de 130 kg sur la balance ? Sorti de UCLA (où il a très peu joué) dans l’anonymat ou presque, il ne tardera pas à montrer tout son potentiel au sein d’une franchise qui lui accordera, dès lors, toute sa confiance. Mark Eaton n’était pas un joueur de hype ou quelqu’un qui tournait à 30 points de moyenne avec du windmill de tous les côtés. C’était un profil défensif, plutôt limité en attaque mais un joueur de devoir et le patron de la défense d’Utah pendant toute sa carrière au club. Sa spécialité ? Le contre. Avec sa taille, son envergure et son sens du timing, il claquera une quantité astronomique de ballons dans les tribunes. Les chiffres donnent tout simplement le tournis et on parle là d’un des meilleurs protecteurs de cercle de l’histoire de ce sport. Codétenteur du nombre de bâches sur un match de Playoffs (10), il détient aussi le record du nombre de contres en saison (456) et également la meilleure moyenne sur un exercice (5,56 !). Aucun autre joueur n’a dépassé les 5 blocks de moyenne sur une année dans l’histoire de la NBA. C’est aussi lui qui a la meilleure moyenne sur une carrière entière (3,5). Quatrième du classement all-time au contre, il souffrira surtout d’une carrière raccourcie par une arrivée tardive dans la Ligue (à 25 ans) alors qu’il avait initialement l’objectif de devenir… mécanicien.

Retiré des parquets, il avait conservé un lien avec la balle orange en devenant président de l’association des joueurs retraités. En parallèle, il avait toujours gardé une certaine proximité avec sa franchise de toujours, travaillant avec certains intérieurs en quête de conseils. Ce sera notamment le cas de Rudy Gobert avec qui il s’était lié d’amitié. Double Défenseur de l’Année en son temps (1985, 1989) et cinq fois membre d’une All-Defensive Team, il aura trouvé en l’intérieur tricolore un digne héritier, et celui-ci n’a d’ailleurs pas manqué de lui rendre un hommage appuyé sur les réseaux sociaux.

Un peu plus d’un an après le décès de Jerry Sloan, c’est un nouveau pilier d’Utah qui s’éteint avec Mark Eaton. À toi fan du Jazz qui t’interroge sur ce fameux numéro 53 qui trône dans les airs de la Vivint Smart Home Arena : entends-tu encore le doux son du contre qui raisonne ? Il nous semble à nous que c’était hier. 

Source texte : NBA / Jazz

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top