Hawks

Trae Young climatise le Garden avec un game winner : duel au couteau, ambiance de fou, donnez-nous-en sept

Trae Young Hawks 24 mai 2021

La pression d’une grande première ? Rien à battre.

Source image : NBA League Pass

Knicks et Hawks se retrouvaient cette nuit au Madison Square Garden pour le début d’une série bien indécise. La Mecque du basket, des fans chauffés à blanc, un match équilibré, un duel Trae Young-Alec Burks et un finish sous oxygène ? Quel match nom de Dieu ! 

Le boxscore maison c’est par ici.

Avant de parler purement basket, on va déjà profiter de la belle ambiance à laquelle on a eu le droit ce soir du côté de New York. Près de huit ans après, les fans de Big Apple ont pu sortir les écharpes oranges et bleues pour soutenir les Knicks en Playoffs et c’était une bien belle image pour une fanbase qui en a bavé longtemps. Si le feu sacré est déjà en tribune, sur le terrain c’est plus compliqué avec des joueurs qui sont dans le dur au shoot. (Seulement 27% au premier quart-temps) En face, Atlanta peut déjà compter sur Trae Young pour se balader dans la raquette et enchaîner les floaters alors que derrière, c’est plus solide qu’attendu. Tom Thibodeau voit que les titulaires sont à côté de la plaque (surtout Julius Randle) alors il ouvre son banc pour reprendre le contrôle. Il ne le sait pas encore mais Kobe Bryant s’est caché parmi ses remplaçants. Alec Burks apporte d’entrée de jeu un scoring plus qu’appréciable et il est vite rejoint par un tandem survitaminé qui va faire se lever le Garden. On parle bien sûr d’Immanuel Quickley et d’Obi Toppin. Deux flèches très lointaines du premier, un gros dunk et une bombe supplémentaire pour le second et voilà l’enceinte mythique prête pour un Game 7. Les débats s’équilibrent et Atlanta ne mène que de deux points à la pause. Le second acte est un peu plus brouillon avec des défenses qui prennent le pas sur les attaques et quelques possessions qui sont vraiment bazardées d’un côté comme de l’autre. Au milieu de tout ça, on trouve quand même de belles choses avec un bon gros contre de Nerlens Noel mais aussi le poster de R.J Barrett en transition sur la bouille à Bogdan Bogdanovic. Bon courage pour trouver un fan qui n’est pas debout dans la salle. Les deux équipes se rendent coup pour coup et il faut un grand Lou Williams pour répondre au 10-0 lancé par les Knicks. On va attaquer un money time irrespirable avec Trae Young et Alec Burks dans les premiers rôles. Ce dernier pense faire le plus dur en offrant 3 points d’avance à une minute du terme mais Bogdanovic de loin puis Ice-Tray sur la ligne redonnent le lead à Atlanta. Une possession au chrono pour égaliser pour New York et Derrick Rose ne tremble pas. On arrive alors à cette ultime action et la suite se passe de commentaires.

Tom Thibodeau avait tenté un pari, celui d’envoyer Frank Ntilikina pour retarder Young, mais il s’agissait d’un match écrit pour le dégarni de Géorgie. 32 points, 10 passes et 7 rebonds pour lui cette nuit et quelques records de plus pour son bouquin. Il est devenu le premier joueur à collecter au moins 25 points et 10 passes pour ses débuts en Playoffs depuis… Derrick Rose en 2009. Quelques heures plus tôt, Devin Booker avait déjà écrit sa propre histoire en tant que débutant et le sniper voulait lui aussi sa part de projecteurs. Le floater est dingue, la célébration tout autant pour climatiser les 15 000 fans présents ce soir. Pas sûr que les Knicks apprécieront mais cela ne rendra la série que plus intense et on va bien entendu regarder la réaction des locaux qui ont pris un coup derrière la tête avec cette défaite à domicile. Julius Randle, leader habituel, ne pourra pas faire pire que ce baptême du feu et il se devra de réagir très vite pour remettre les pendules à l’heure. On notera d’ailleurs l’excellente défense des Hawks pour le calmer et notamment de John Collins qui s’est bien bougé ce soir. Une belle intensité, des équipes qui se jouent les yeux dans les yeux, du trashtalking, une issue incertaine, que demande le peuple ? Une série en sept bien sûr !

Le Madison Square Garden était chaud pour ses retrouvailles avec les Playoffs mais Trae Young avait de la glace dans les veines pour pourrir l’ambiance. Si vous avez le cœur fragile abstenez-vous, cette série s’annonce Hitchcockienne. On a hâte, hâte, hâte !

1 Comment

1 Comment

  1. Changez de métier

    24 mai 2021 à 8 h 33 min at 8 h 33 min

    En 7 matchs ? 🤣4-0 pour les hawks. Vous n’y connaissez vraiment rien…Atlanta pourrait les sweeper les mains dans le dos

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top