Nets

James Harden est revenu sur le parquet cette nuit face aux Spurs : spoiler, ce n’était pas pour enfiler des perles

Si les Nets n’ont pas eu à trop forcer pour pousser à bout les Spurs (128-116), la focale de la caméra était fixée sur un retour : celui de James Harden. Amis fans de Brooklyn, l’inquiétude n’est pas de mise. Sans Kyrie Irving, le barbudo et son équipe ont géré tranquillement leur match et, entré au début du deuxième quart-temps pour assurer le playmaking des siens, Harden a conclu son match avec 18 points, 11 passes et 7 rebonds… et beaucoup d’insolence. 

La boxscore du retour de l’homme en forme(s), c’est juste ici

Ce match présentait des enjeux significatifs pour les deux équipes. Les Spurs pouvaient assurer leur place pour le play-in tournament, et les Nets se devaient pour leur part de conforter leur deuxième place de la Conférence Est convoitée par les Bucks. Le moins que l’on puisse dire au final c’est que Brooklyn a géré, dans tous les sens du terme. Démarrant la rencontre avec un cinq majeur composé de Mike James, Landry Shamet, Bruce Brown, KD et Blake Griffin, les Nets feront ainsi vite l’écart, menés par un Kevin Durant altruiste et un Blake Griffin présent dans la raquette. 32-20 à la première coupure, la reprise du deuxième quart-temps marque un temps fort Spurs et, avec un KD pourtant présent sur le parquet, les Nets ne trouvent pas la clef pendant quatre longues minutes dans la défense texane. San Antonio recolle à un petit point à la fin du deuxième quart et c’est le moment où notre protagoniste entre en jeu et décide de mettre tout le monde d’accord.

Après avoir pris place quelques minutes plus tôt, (premier match démarré sur le banc depuis… dix ans), James Harden reste plutôt discret avant la mi-temps avec pour principal fait d’arme une magnifique bounce pass pour Jeff Green. 57-51 pour les homme sde Steve Nash à la fin de la première période. Le Barbu refait son entrée dans le troisième quart et sera bien plus présent. Alternant stepbacks, pénétrations et services pour ses partenaires de pick and roll Jeff Green et Nicolas Claxton, Harden fait le spectacle, enchainant actions décisives et danses insolentes. Les Spurs ne voient plus le jour et un écart s’installera ainsi jusqu’à la fin de match. Dans le quatrième  quart, quand les Spurs tentent de revenir à la marque, Harden fonce au cercle, prend ses responsabilité en cherchant des lay-upset des lancers et un stepback assassin viendra au final tuer tout espoir de sa victime du soir. Le temps d’une mi-temps, Harden a offert le nectar de son fruit.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Steve Nash sait comment préparer un retour de blessure. Les spotlights du soir étaient sur James Harden et ce dernier a assumé. Pour autant, la prestation des Nets ne peut être résumée à celle du Barbudo puisque sa clique aussi a fait le boulot. Huit joueurs ont inscrit plus de 10 points et 4 joueurs plus de 15 (sans même que Durant en fasse partie), on peut dire que les Nets préparent leur armée de la meilleure des manières pour la postseason.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top