Bulls

Zach LaVine revient tout propre du protocole sanitaire ce soir : après trois semaines d’absence, on veut voir du sale

Zach laVine

J’suis de retour la team, give me the rock.

Source Image : YouTube/Chicago Bulls

Inutile de vous dire que sans Zach LaVine, les Chicago Bulls sont un peu les Chicago Nuls. Ces derniers temps, on a vu à quel point les Taureaux pouvaient galérer sans leur top scoreur, eux qui étaient déjà en difficulté quand il était opérationnel. Alors qu’un mini-espoir de play-in semble survivre, le franchise player de Chicago doit revenir fort et tout donner.

Absent depuis mi-avril, le vainqueur du légendaire Slam Dunk Contest 2016 avait été placé sous protocole sanitaire, un vrai coup d’arrêt dans une superbe campagne individuelle. Zach était sur une saison à 27,5 points, 5,1 rebonds et 5,1 passes de moyenne avec de beaux pourcentages de réussite au tir (50,6%, 41,6% de loin, 84,8% aux lancers-francs). Les clés de l’équipe lui appartenaient, LaVine enchaînant les cartons offensifs pour tenter de porter les Bulls vers les Playoffs avant que le COVID ne vienne s’en mêler. Heureusement, si l’on en croit Shams Charania de The Athletic, Zach va faire son retour ce soir contre les Hornets et pourra ainsi retrouver ses copains, et notamment Nikola Vucevic. LaVine et LeVuc’ n’ont pas encore eu le temps de beaucoup jouer ensemble, le Monténégrin étant arrivé seulement fin mars au moment de la trade deadline. Comme prévu, les Bulls n’ont pas gardé la tête haute avec l’absence de leur option offensive numéro 1. Ils ont signé un bilan de quatre victoires pour sept défaites et restent sur quatre revers consécutifs de dix points ou plus alors que leurs concurrents au play-in tournament avancent. Les Wizards ont fait une remontée incroyable et les Raptors sont passés devant en remportant cinq de leurs dix derniers matchs.

Le play-in reste encore possible pour Chi-Town (3,5 matchs de retard sur le dixième, sept matchs à jouer), à condition d’être injouable et de compter sur des faux pas des concurrents directs. On peut s’attendre à des erreurs de Toronto, qui est onzième, en revanche il semble plus compliqué de voir Washington flancher avec un Russell Westbrook en mode triple-doubles au petit-déj. Peut-être qu’Indiana peut chuter, les Pacers étant plutôt en galère en ce moment. À voir. Quand on jette un œil au calendrier des Bulls, on se rend compte qu’il est aussi chargé que Booty Lowry : Hornets (équipe de play-in), Celtics (veulent sortir du play-in), Pistons (un peu nuls mais ça se bat, et Jerami Grant est de retour), 2x Nets (c’est les Nets quoi), Raptors (en course pour le play-in) et enfin Bucks (Giannis Antetokounmpo…). Sauf miracle, Chicago regardera une nouvelle fois les Playoffs depuis le canapé.

Bonne nouvelle quand même pour Chicago, qui retrouve son top scoreur. Reste à voir dans quelle forme il sera après trois semaines d’absence, mais Zach LaVine devrait pouvoir apporter un coup de boost aux siens dans la dernière ligne droite.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top